Le stablecoin, la crypto-monnaie anti-volatilité

Chargement de votre vidéo
"Le stablecoin, la crypto-monnaie anti-volatilité"

Le stablecoin, la crypto-monnaie anti-volatilité Plusieurs crypto-monnaies stables sont récemment arrivées sur le marché. Objectifs : attirer les réticents effrayés par les soubresauts des cours.

Pour mieux comprendre ce qu'est un stable coin et quelle est son utilité pour le secteur des crypto-monnaies, le JDN répond aux sept grandes questions qui se posent.

Qu'est-ce qu'un stablecoin ? 

Un stablecoin est littéralement une crypto-monnaie stable. Il répond donc à une des plus grosses problématiques du secteur des crypto-monnaies : la forte volatilité des cours. Le prix d'une crypto-monnaie peut varier de 10-20% voire 100-200% en seulement une journée (c'est cependant de moins en moins le cas pour les cryptos les plus valorisées comme le bitcoin). Le fonctionnement d'un stablecoin est simple. Si le prix du bitcoin est à 6 000 dollars et que vous échangez 1 bitcoin contre du stablecoin adossé au dollar, vous aurez donc 6 000 unités de ce stable coin. Si le cours du bitcoin descend à 5 000 dollars, vous aurez toujours 6 000 dollars en stable coins. A contrario, si le bitcoin monte à 7 000 dollars, vous ne détiendriez toujours que 6 000 dollars en stable coins

Quels sont les différents types de stablecoins ?

Tous les stablecoins ont la même finalité mais chacun a un mécanisme différent. On distingue trois types de stable coin. Le premier est le fiat-collateralized, c'est-à-dire "garanti fiat" (le fiat est une monnaie traditionnelle comme le dollar et l'euro). Ce modèle implique que l'entité qui émet le stablecoin soit détentrice d'un compte bancaire contenant en devise fiat la valeur des jetons émis. Par exemple, si elle met en circulation 1 million de coins adossés au dollar, elle doit avoir 1 million de dollars dans un compte bancaire.

Le deuxième est le crypto-collateralized, un coin soutenu par une autre crypto-monnaie. Pour compenser la volatilité, le stablecoin est sur-adossé. Par exemple, l'équivalent de 1 000 dollars de bitcoins peut être demandé pour émettre l'équivalent de 500 dollars de stable coins. Même si le bitcoin perd 30% de sa valeur, le stable coin reste couvert. Le troisième est le non-collateralized, le non garanti. Dans ce cas, le stable coin est soutenu seulement par sa valeur grâce à un smart contract (un contrat qui s'exécute automatiquement). Si la demande totale pour le stable coin augmente ou diminue, alors le contrat changera automatiquement le nombre de coins en circulation pour maintenir le prix stable. 

Quels sont les avantages d'un stablecoin pour le secteur ?

Une crypto-monnaie dont le cours est stable rassure beaucoup d'acteurs à commencer par les investisseurs institutionnels qui ont en majorité peur du risque de volatilité (surtout les fortes baisses), en particulier ceux se qui situent dans des pays qui craignent l'inflation. Les investisseurs misent aussi sur les stablecoins pour une courte période en attendant que le marché se stabilise à nouveau. Ils ne font pas de profit mais les fonds sont en sécurité. Même raisonnement pour les retailers, qui ont presque toujours refusé d'accepter le bitcoin. Si les stable coins font leur preuves, les commerçants pourraient donc être tentés de les intégrer à leurs systèmes de paiement.

De leur côté, les plateformes d'échange de cryptomonnaie peuvent ajouter de nouvelles paires crypto-fiat et donc enregistrer plus de revenus. Etant donné que certaines plateformes n'acceptent pas le dollar (notamment les Asiatiques) faute d'accord avec des banques pour l'accès aux devises, les stablecoins sont une bonne alternative de moyen de paiement.

Quels stablecoins existent ?

Il existe de nombreux stablecoins, difficle de tous les référencer. Voici les cinq plus importants. A noter que tous ces coins valent plus ou moins 1 dollar.

Stablecoin Entreprise  Type de stablecoin 
Dai (DAI) MakerDAO (Etats-Unis) Crypto-collateralized
Havven (HAV) Havven (Australie) Crypto-collateralized
Tether (USDT) Bitfinex (Hong-Kong) Fiat-collateralized
TrueUSD (TUSD) TrueCoin (Etats-Unis) Fiat-collateralized
USDC  Circle et Coinbase (Etats-Unis) Fiat-collateralized

A noter également le projet initié par Facebook, le diem (ex-libra), qui doit voir le jour en 2021. En plus d'un diem adossé à un panier de devises, il y aura plusieurs diems : un diemUSD, un diemEUR, un diemGBP et un diemSGD. 

Existe-t-il des stablecoins euro ?

La majorité des stablecoins sont en dollars, comme le montre le tableau ci-dessus. L'un des premiers stablecoins euro est celui issu du groupe Casino. Lancé en mars 2021, il a été baptisé Lugh, en référence à une divinité gauloise. C'est aussi le nom de la société (détenue par le groupe Casino) à l'origine du projet. Le stablecoin est disponible seulement chez le courtier français Coinhouse, qui prélève une commission de 1,49%. Les autres prestataires de services d'actifs numériques (PSAN) réglementés par l'AMF pourront le proposer par la suite, tout comme les plateformes étrangères "mais chacun devra démontrer un haut niveau de conformité", est-il indiqué dans un article de la newsletter 21 Millions. D'ici un à deux ans, le Lugh sera un moyen de paiement et de fidélité. Derrière ce projet ambitieux, de gros acteurs comme Société Générale, qui assure la tenue de compte, et le cabinet d'audit PwC, qui publiera tous les mois des attestations pour certifier le contenu de la réserve en euros. A noter également que ce stablecoin s'appuie non pas sur la blockchain Ethereum mais Tezos, dont une grande partie des équipes est française.

Quels sont les critiques faites au stablecoin ?

Tout d'abord, la plupart des anciens projets de stablecoins ont échoué. Le cofondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin a effectué des recherches sur le sujet il y a quelques années, sans succès. La critique la plus souvent reprise est le manque de décentralisation, puisque le stablecoin dépend d'une entité. Certains membres de la communauté crypto pensent aussi que ce type d'actifs ajoute de la volatilité au monde de la crypto parce qu'ils appellent à plus de spéculation.

Enfin, le stablecoin le plus connu, Tether, a fait l'objet de plusieurs polémiques. Sa maison mère Bitfinex est accusée par la communauté de ne pas détenir l'équivalent en dollars des 2,2 milliards de Tether émis et n'a jamais apporté la preuve du contraire. Fin janvier, l'entreprise a même annoncé la fin de sa collaboration avec le cabinet d'audit Friedman. Enfin, une récente étude de chercheurs de l'Université du Texas affirme que le cours du bitcoin a été manipulé par le Tether entre mars 2017 et 2018. Les auteurs ont observé que lorsque le cours du bitcoin baissait, il y avait des rachats massifs réalisés en Tether.

Quelle est la différence entre un ETF et un stablecoin ?

Un Exchange traded fund (ETF) est un produit financier qui réplique les variations d'un indice. Les ETF sur bitcoin permettent aux investisseurs de spéculer sur la star des crypto-monnaies sans l'acheter directement. Comme ils sont cotés en bourse, ils peuvent être échangés instantanément pendant une séance et les commissions de courtage sont faibles. Ils permettent aussi d'éviter les risques inhérents à la détention de crypto-monnaies comme le vol, la fermeture d'une plateforme… En revanche, si l'émetteur de l'ETF sur bitcoin fait faillite, l'investisseur perd sa mise. 

Le dictionnaire de la cryptomonnaie