Block height : définition et traduction

Block height : définition et traduction Dans l'univers de la blockchain, la block height permet, en assignant une numérotation à chaque bloc créé, de situer le moment de création d'un bloc par rapport à un autre, ou par rapport au bloc originel.

Qu'est-ce que la block height ?

Avant de donner une définition de la block height, peut-être est-il bon de rappeler ce qu'est une blockchain. Une blockchain est un grand "livre comptable numérique" transparent, réputé infalsifiable et constitué de blocs dans lesquels sont stockées, validées et confirmées les transactions représentant les échanges (achats, ventes, cessions…) de cryptomonnaies entre les différents utilisateurs de cette blockchain. Dans cette base de données mondiale où les transactions enregistrées sont cryptées et anonymisées, les blocs, rattachés les uns aux autres, sont créés par des mineurs. En ce qui concerne la blockchain bitcoin, par exemple, le premier bloc de transactions, nommé "bloc genesis", a été créé le 3 janvier 2009 à 18h15. Sa hauteur (height) était de zéro, ce bloc étant le premier. Dans le cas de la blockchain bitcoin, toujours, l'écart de création entre deux blocs par les mineurs est d'une dizaine de minutes. Mais ce décalage n'est pas universel et varie selon les blockchains, à commencer par les blockchains de cryptomonnaies alternatives au bitcoin (altcoins). La block height permet, en attribuant une numérotation à chaque bloc créé, de resituer le moment de création d'un bloc par rapport à un autre ou par rapport au bloc originel, le "bloc genesis". Le nombre le plus élevé étant associé au bloc le plus récemment créé.

Quelle traduction pour block height ?

Le terme "block height" peut se traduire par "instrument de mesure de la hauteur" et, plus spécifiquement, de l'écart de création temporel, entre deux blocs composant une blockchain.

Autour du même sujet

Le dictionnaire de la cryptomonnaie

Annonces Google