Travailler au Luxembourg

Le Luxembourg fait rêver bon nombre de travailleurs, particulièrement ceux des secteurs de la banque et de l'informatique. Dans quelles conditions travailler au Luxembourg et quelles sont les principales règles en la matière ?

Travailler au Luxembourg et vivre en France

La communauté française au Luxembourg compte plus de 35 000 ressortissants, alors que chaque jour 78 000 travailleurs frontaliers passent la frontière pour aller travailler dans le Grand Duché, particulièrement depuis la Lorraine. Vivre en France et travailler au Luxembourg n'exige pas de permis de séjour ou de travail, et présente de nombreux avantages, à commencer par celui du salaire, et peu d'inconvénients. Les frontaliers bénéficient en outre d'une couverture sociale dans les deux pays. En cas de licenciement, la personne concernée bénéficie des allocations chômage en France, basées sur le dernier salaire et sous condition de remise d'un formulaire (E-301 en l'occurrence) récapitulant les périodes travaillées au Luxembourg.

Le salaire au Luxembourg

L'un des principaux avantages du Luxembourg est que ce pays affiche les salaires les plus élevés d'Europe, ce qui participe à rendre ce pays très intéressant. Le salaire minimum y est de 1 570 euros. Il est en outre révisé automatiquement tous les trimestres, en fonction de la hausse du coût de la vie. Au salaire, les employeurs luxembourgeois ajoutent des compensations matérielles, Tickets-Restaurant, téléphone, véhicule de fonction ou autres. Celles-ci se négocient avec le contrat de travail. La durée légale du temps de travail est plus élevée qu'en France, au maximum 40 heures par semaine.

Les impôts au Luxembourg

Une personne qui vit au moins six mois par année fiscale au Luxembourg doit payer ses impôts sur le revenu au Grand Duché, selon un barème établi chaque année et qui varie de 8 à 40 % (0 % pour les personnes ayant touché moins de 11 265 euros en 2014). Ils dépendent aussi de la classe d'imposition, 1 (célibataires, divorcés...), 1A (couple marié dont moins de 50 % des revenus vient du Luxembourg, familles monoparentales...) ou 2 (conjoints tous deux salariés au Luxembourg, veuf depuis moins de 3 ans...). Si le salaire est la seule source de revenus, nul besoin de faire une déclaration, c'est l'employeur qui déduit directement les impôts de la rémunération.

Le Code du travail au Luxembourg

Le Code du travail luxembourgeois est beaucoup plus récent qu'en France puisqu'il n'est entré en vigueur que le 1er septembre 2006. Il comprend six livres, regroupant les réglementations en matière de relations individuelles et collectives, conditions de travail, santé et sécurité au travail, représentations du personnel, emploi et chômage, dispositions organiques.

Travailler au Luxembourg sans diplôme, est-ce possible ?

Il est plus délicat de prétendre travailler au Luxembourg sans diplôme. Mais pas impossible. Outre les offres d'emploi du programme Eures, des sites tels qu'optioncarriere.lu et luxweb.lu recensent de nombreuses possibilités. Par ailleurs, des entreprises comme Post Luxembourg (le service postal) recrutent régulièrement du personnel sans qualification.

Travailler dans la banque au Luxembourg

Le Luxembourg abrite à lui seul 150 banques - pour 563 000 habitants - et sa place financière représente 46 % de son PIB. Autant dire que les établissements bancaires, de crédits et autres font partie, avec les sociétés de services aux entreprises, des gros recruteurs du secteur privé dans ce pays. Le portail du Service national statistique du Luxembourg tient à disposition une liste des principaux employeurs du pays, dont tous ceux du secteur financier.

Travailler dans l'informatique au Luxembourg

L'équivalence du diplôme est un préalable pour pouvoir trouver un poste correspond réellement à ses études au Luxembourg. Les diplômes étrangers - et donc français - reconnus dans ce pays sont actualisés chaque année dans le Registre des titres. Cela dit, l'informatique est l'un des secteurs les plus actifs au Luxembourg et les salaires sont particulièrement intéressants. Outre la consultation des sites d'offres d'emploi, il est conseillé d'enregistrer son CV un peu partout.

Expatriation

Annonces Google