Travailler en Espagne

Malgré la terrible crise économique dont est en train de sortir le pays, travailler en Espagne reste possible pour les Français intéressés. Quelque 200 000 ressortissants de l'Hexagone ont fait le choix de s'installer de l'autre côté des Pyrénées.

Le visa pour travailler en Espagne (le NIE numéro d'identification d'étranger)

Depuis la mise en place du principe de libre circulation des travailleurs au sein des pays de l'Union européenne (UE), le visa et le permis de travail ne sont plus nécessaires à un Français qui souhaite travailler en Espagne. En revanche, l'obtention d'un NIE (Numéro d'identification pour étranger) est obligatoire. Pour cela, une demande de : Certificado de Registro de Ciudadanos Miembros de la Unión doit être faite auprès du commissariat du lieu de résidence. Sans NIE, il est notamment impossible de s'affilier à la Seguridad Social, la sécurité sociale espagnole.

Travailler en Espagne avec un diplôme français

Travailler en Espagne avec un diplôme français donne lieu à deux cas de figure :
- soit on exerce une profession réglementée en Espagne, et il faut alors effectuer une homologation de diplôme qui permet d'obtenir un Titulo, document officiel habilitant à l'exercice d'une profession réglementée ;
- soit la profession exercée n'est pas réglementée en Espagne, et il n'est alors pas nécessaire de faire reconnaître officiellement ses diplômes.

Travailler en Espagne sans diplôme

Comme c'est le cas en France, trouver du travail en Espagne alors que l'on est sans diplôme est quelque chose de compliqué. Dotée d'un chômage deux fois supérieur à celui de la France, l'Espagne est actuellement en train de sortir d'une crise économique particulièrement grave. Néanmoins, quelques possibilités de travailler en Espagne sans diplôme existent, notamment par l'intermédiaire du réseautage et grâce à un très bon niveau d'espagnol.

Travailler l'été en Espagne

Le tourisme estival en Espagne offre de nombreuses possibilités de jobs d'été, notamment dans le secteur de l'hôtellerie, et plus particulièrement dans la restauration, la réception et l'animation. Un très bon niveau d'espagnol et des références sont le plus souvent exigés. Si certains de ces jobs d'été sont parfois accessibles aux personnes sans diplôme, les salaires proposés sont la plupart du temps assez bas.

Travailler en Espagne sans parler espagnol

Que ce soit pour une expatriation ou pour un simple job d'été, travailler en Espagne sans parler espagnol s'annonce mission impossible. De toute manière, dans quelle autre langue envoyer un CV ou une lettre de motivation ? D'autant que l'Espagne est un pays dont certaines régions, comme la Catalogne, utilisent leur propre langue dans le monde professionnel. Même si vous travaillez pour une entreprise française, il vous faudra sans doute apprendre la langue si vous souhaitez avoir vos chances en Espagne.

Autour du même sujet

Expatriation

Annonces Google