Smic 2018 : smic net, smic brut et smic horaire

Smic 2018 : smic net, smic brut et smic horaire En 2018, le Smic en France est en légère hausse par rapport à 2017 (+1,24%). Voilà tout ce qu'il faut savoir sur le montant du Smic net, du Smic brut ou encore sur le Smic horaire et le Smic mensuel.

Depuis le 1er janvier 2018, le montant du Smic net est de 1173 euros par mois Smic est en hausse de 1,24% (contre 0,93% en 2017).  Ainsi, le nouveau montant du Smic horaire brut 2018 est de 9,88 euros (contre 9,76 euros en 2017). Le montant mensuel brut sur la base de 35 heures du Smic 2018 est de 1 498,47 euros, contre 1 480,27 en 2017. Il s'agit donc d'une hausse mensuelle de 18,20 euros. Le montant annuel brut du Smic est de 17 981,64 euros en 2018 contre 17 763.24 euros en 2017. Le montant mensuel net passe quant à lui à 1 173 euros contre 1 153 euros en 2017. 

Le gouvernement a donc suivi les conseils du groupe d'experts sur le Smic qui avait conseillé de ne pas accorder de coup de pouce au Smic et de s'en tenir au minimum légal "pour ne pas fragiliser les améliorations en court sur le front de l'emploi. Précisons que le Smic est calculé en prenant en compte deux critères. L'inflation subie par les 20% ménages les plus pauvres et le gain de pouvoir d'achat du salaire de base des ouvriers et employés.  

Au delà de la hausse annuelle du Smic, le gouvernement d'Edouard Philippe souhaite mettre en place une politique qui vise à aider les bas salaires. Pour cela, le gouvernement prévoit une baisse des cotisations sociales compensée par une hausse de la CSG de 1,7 point. Le communiqué officiel du gouvernement explique d'ailleurs que la hausse du Smic "couplée à la baisse des cotisations salariales, représente en salaire net pour une personne travaillant à temps plein, une augmentation de 235 euros sur l'année".

Quel est le montant du Smic net ?

On entend souvent les expressions Smic net et Smic brut. Le Smic brut comprend les cotisations sociales du salarié ainsi que de la CSG et de la CRDS. Ces cotisations sont directement déduites par l'employeur sur le salaire. Le Smic net est le salaire effectivement versé sur le compte du salarié.

Quel est le montant du Smic ?

En 2018, le Smic mensuel net a évolué. Il atteint environ 1 188 euros net par mois pour 35 heures hebdomadaires contre 1 153,72 en 2017.

Le montant du Smic net
Date Smic mensuel net
1er janvier 2010 1 056,24 €
1er janvier 2011 1 072,07 €
1er décembre 2011 1 094,71 €
1er janvier 2012 1 096,88 €
1er juillet 2012 1 118,29 €
1er janvier 2013 1 120,43 €
1er janvier 2014 1 128,70 €
1er janvier 2015 1 135,99 €
1er janvier 2016 1 143,72 €
1er janvier 2017 1 153 €
1er janvier 2018 1 173 €

Quel est le montant du Smic brut ?

En 2018, le Smic mensuel brut, c'est-à-dire avec les cotisations sociales du salarié, atteint 1 498, 27 euros contre 1 480,27 euros en 2017.

Montant du Smic brut
Année Smic horaire brut en euros Smic mensuel brut pour 151,67 heures de travail en euros Smic mensuel brut pour 169 heures de travail en euros Parution au JO
2018 9,88 € 1 498,47 € /// 21/12/2017
2017 9,76 € 1 480,27 € /// 23/12/2016
2016 9,67 € 1 466,62 € /// 18/12/2015
2015 9,61 € 1 457,52 € /// 22/12/2014
2014 9,53 € 1 445,38 € /// 19/12/2013
2013 9,43 € 1 430,22 € /// 21/12/2012
2012 9,40 € 1 425,67 € /// 29/06/2012
2012 9,22 € 1 398,37 € /// 23/12/2011
2011 9,19 € 1 393,82 € /// 30/11/2011
2011 9 € 1 365,00 € /// 17/12/2010
2010 8,86 € 1 343,77 € /// 17/12/2009
2009 8,82 € 1 3370,70 € /// 26/06/2009
2008 8,71 € 1 321,02 € /// 26/06/2008
2007 8,44 € 1 280,07 € /// 29/04/2008
2006 8,27 € 1 254,28 € /// 30/06/2006
2005 8,03 € 1 217,88 € 1 357,07 € 30/06/2005
2004 7,61 € /// 1 286,09 € 02/07/2007
2003 7,19 € /// 1 215,11 € 28/06/2002
2002 6,83 € /// 1 1154,27 € 28/06/2002
2001 6,67 € /// 1 127,23 € 29/06/2001
/// : absence de résultat due à la nature des choses. Source : ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Quel est le taux horaire du Smic ?

Le gouvernement définit le Smic selon un montant horaire, le montant versé par heure de travail. On parle aussi de taux horaire. Une personne travaillant à temps partiel touchera ce taux horaire selon son temps de travail et non le Smic mensuel qui est calculé sur une base de 35 heures par semaine.

Quel est le montant du Smic horaire net ?

En 2018, le montant du Smic horaire net avoisine 7,83 euros. Ce chiffre ne peut être qu'indicatif, le montant des cotisations sociales retenues sur le Smic horaire brut pouvant varier d'une fiche de paie à l'autre. En 2017, il était de 7,64 euros.

Quel est le montant du Smic horaire brut ?

En 2018, le Smic horaire brut est revalorisé. Il atteint 9,88 euros, contre 9,76 euros précédemment.

Le montant brut du Smic horaire
Date Smic horaire brut
1er juillet 2005 8,03 €
1er juillet 2006 8,27 €
1er juillet 2007 8,44 €
1er mai 2008 8,63 €
1er juillet 2008 8,71 €
1er juillet 2009 8,82 €
1er janvier 2010 8,86 €
1er janvier 2011 9 €
1er décembre 2011 9,19 €
1er janvier 2012 9,22 €
1er juillet 2012 9,40 €
1er janvier 2013 9,43 €
1er janvier 2014 9,53 €
1er janvier 2015 9,61 €
1er janvier 2016 9,67 €
1er janvier 2017 9,76 €
1er janvier 2018 9,88 €
Source : Insee

Quelle est le définition du Smic ?

Smic signifie Salaire minimum interprofessionnel de croissance. Il correspond au salaire minimum en vigueur en France. Les employeurs ne peuvent donc rémunérer un salarié, quel que soit son contrat, en-dessous de ce seuil. En septembre 2013, le Conseil des prud'hommes d'Evry a ainsi condamné Carrefour pour non-respect du Smic. Il a succédé en 1970 au Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig).

Quelles sont les charges patronales pour le Smic ?

Depuis le 1er janvier 2015, les cotisations patronales relevant des Urssaf sont totalement supprimées pour les salaires au niveau du Smic, conformément à ce qu'avait annoncé Manuel Valls lors de son discours de politique générale, le 8 avril 2014, hors cotisations d'assurance chômage.

Autre changement intervenu au 1er janvier 2015 : le taux de cotisations familiales est passé de 5,25% à 3,45% pour les employeurs éligibles à la réduction générale des cotisations dite "réduction Fillon" au titre de leurs salariés dont la rémunération est inférieure à 1,6 fois le montant du Smic. Depuis le 1er janvier 2016 la mesure est étendue aux salaires inférieurs à 3,5 Smic : "Les cotisations famille seront abaissées de 5,25% à 3,45% pour les salaires compris entre 1,6 et 3,5 Smic (soit 1,8 point en moins)", peut-on lire sur le site Internet du gouvernement.

Quelle est la méthode de calcul du Smic ?

Jusqu'en 2009, le Smic était revalorisé le 1er juillet de chaque année. En 2010, la date de cette réévaluation est fixée au 1er janvier. En février 2013, un nouveau mode de calcul du Smic est mis en place. Ce mode de calcul est toujours en vigueur en 2017 et le sera également en 2018. Il prend en compte deux éléments :

L''inflation mesurée pour les ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie (soit les 20% des ménages les moins aisés),

La base de la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés, et non plus des seuls ouvriers.

Précédemment, l'ampleur de l'augmentation du Smic était calculée en additionnant :

En dehors de ces revalorisations annuelles, le Smic est également rehaussé lorsque l'indice des prix (hors tabac) augmente de plus de 2%.

Enfin, ces modes de calcul définissent des hausses minimales, le gouvernement pouvant choisir de donner un coup de pouce au Smic en allant au-delà. Par ailleurs, un groupe d'experts sur le Smic instauré en 2008, émet chaque année des recommandations concernant l'évolution du salaire minimum. Sa composition a été complètement renouvelée au mois d'avril 2013. Il est désormais présidé par l'économiste Gilbert Cette. C'est ce comité qui a décidé de ne pas accorder de coup de pouce au Smic en 2016 ainsi qu'en 2017 et en 2018.

Plus d'augmentation du Smic ?

Dans son rapport sur la hausse du Smic en 2018, le groupe d'experts sur le Smic propose une piste explosive qui a fuité le mardi 5 décembre 2017: supprimer la revalorisation annuelle du Smic.  

Selon ce comité, "les relèvements du salaire minimum peuvent avoir un effet préjudiciable sur l'activité des personnes les moins qualifiées et sur la pauvreté de celles-ci". Le rapport préconise en revanche une majoration de la prime d'activité. Pour le moment, chaque mois de décembre, le salaire minimal est revu à la hausse pour tenir compte de l'inflation. Le gouvernement peut même décider d'accorder un "coup de pouce" (le dernier en date a eu lieu en 2012).

Précisons que le rôle de ce comité d'experts est uniquement consultatif. Le gouvernement n'est pas tenu de suivre les préconisations effectuées. Précisons que pour le moment, il n'a fait aucune déclaration officielle sur ce rapport. Seule Muriel Pénicaud, ministre du Travail a pris la parole à l'Assemblée nationale le mercredi 6 décembre. Elle a déclaré "prendre le temps de la concertation" et ne pas "se précipiter". Selon elle, "nous ne devons pas nous précipiter, mais nous devons pouvoir en discuter en toute sérénité en laissant le cap du caractère essentiel du Smic pour le pouvoir d'achat et la cohésion sociale"

Suite à cette annonce, le monde syndical a immédiatement clamé son opposition à cette proposition. Ainsi, pour le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly, "si le gouvernement venait à retenir cette proposition, ce serait une faute économique et sociale lourde de sens, accentuant l'image d'un gouvernement des riches".

Générations, le nouveau parti de Benoît Hamon est également vent debout contre les préconisations des comités un tweet du compte officiel du parti déclare : "après la casse du code du travail, le gouvernement s'attaque au Smic. Va-t-il bientôt falloir défendre les congés payés ? Ce démantèlement de nos acquis sociaux est indécent".

De son côté, le député insoumis de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière a fait naître une polémique le 6 décembre. Dans un tweet, il explique que la mort de Johnny Halliday ne doit pas faire oublier la menace qui pèse sur le Smic. Face aux critiques, le député a effacé son message qui continue néanmoins à scandaliser une partie des internautes.

Quelle est l'évolution du Smic ?

Retrouvez ci-dessous l'évolution du Smic mensuel brut entre 2005 et 2017. Le Smic mensuel brut a évolué entre 2005 et 2017. La hausse de ce revenu est lié à quelques coups de pouce mais aussi à une augmentation annuelle décidée par le gouvernement qui suit les préconisation d'un comité d'experts. Retrouver dans le graphique ci-dessous l'évolution du Smic mensuel brut.

Le Smic n'a pas connu de coup de pouce depuis 2012. © JDN

Combien de personnes au salaire minimum ?

Selon les données de la Dares publiées en décembre 2016, 10,6% du salariat du secteur privé est rémunéré au Smic. Cela correspond à 1,65 millions de personnes. Il s'agit d'un chiffre en recul par rapport à 2005, année où 16,5% des salariés étaient rémunérés au Smic. Précisons également que les femmes sont surreprésentées parmi les bénéficiaires du Smic (55%).

Un Smic Paris ou un Smic Lyon ?

Des voix s'élèvent pour ne plus uniformiser le Smic, parfois accusé de faire augmenter le coût du travail. Ainsi en juin 2016, France Stratégie a proposé de faire varier le Smic en fonction de l'âge du salarié ou du territoire où il se trouve. Cependant la loi Travail a précisé qu'aucune négociation ne pouvait conduire à rémunérer un salarié en dessous du Smic horaire.

Qu'est-ce que le Smic hôtelier  ?

Les conventions collectives et les accords d'entreprise peuvent eux aussi définir une rémunération minimale selon l'emploi occupé. Dans ce cas, c'est le salaire minimum conventionnel (supérieur au Smic) qui doit être respecté. On parle par exemple du Smic hôtelier, pour évoquer le Smic pratiqué dans ce secteur.

Salaires