Travailler en Thaïlande

En pleine expansion, la Thaïlande ouvre peu à peu ses frontières aux expatriés. Du visa aux offres d'emploi en passant par les qualifications, voici un résumé des choses à savoir avant de partir travailler en Thaïlande.

Le visa pour travailler en Thaïlande

Pour pouvoir travailler en Thaïlande, il est indispensable d'obtenir un nonimmigrant visa ainsi qu'un permis de travail. Ces derniers sont délivrés par les consulats et ambassades de Thaïlande. Il existe deux types de nonimmigrant visa : le business visa, qui permet aux expatriés de travailler en Thaïlande ; le dependent visa, qui autorise le conjoint et les enfants d'un expatrié de rester en Thaïlande jusqu'à l'expiration du visa ou du permis de travail de ce dernier.

Travailler en Thaïlande sans diplômes

Même si le pays est en quête constante de profils qualifiés, il est également possible de partir travailler en Thaïlande sans diplômes dans des domaines comme la restauration. Avec plus de temps et de nouvelles connaissances sur le marché de l'emploi local, les expatriés peuvent trouver à terme un emploi enrichissant dans les domaines du tourisme, de la traduction ou de l'éducation.

Où trouver des offres d'emploi en Thaïlande ?

Beaucoup de Français qui rêvent de s'expatrier se demandent comment trouver des offres d'emploi en Thaïlande. Une multitude d'annonces peuvent être trouvées sur la Toile sur des sites internationaux comme ceux des écoles françaises de Bangkok ou de Pôle emploi international comme sur des sites locaux comme Ajarn ou JobsDb. De nombreux sites destinés aux expatriés référencent également des offres d'emploi aussi bien dans le nord que dans le sud du pays, et dans des domaines d'activités variés. On peut citer expat-blog.com, myexpatjob.com ou encore emploi-expat.com. Sur ces sites, il est possible d'envoyer des CV et des lettres de motivation en anglais.

Travailler dans la restauration en Thaïlande

Travailler dans la restauration en Thaïlande est probablement le moyen le plus facile et le plus rapide de s'expatrier. Des emplois de serveurs, de réceptionnistes ou encore de cuisiniers sont régulièrement disponibles dans les hôtels et restaurants locaux. Ces postes, faciles d'accès, ne se décrochent qu'en se déplaçant directement sur place. Ils ne seront généralement pas déclarés, et donc pas payés au niveau du salaire minimum pour un étranger détenteur d'un permis de travail de 50 000 bahts (1 240 euros). La rémunération moyenne sera alors plutôt de l'ordre de 25 000 bahts (620 euros).

Expatriation

Annonces Google