RPA : qu'est-ce que le robotic process automation ?

RPA : qu'est-ce que le robotic process automation ? Le RPA, ou robotic process automation, consiste à automatiser des tâches répétitives réalisées au sein de logiciels informatiques. Cette technologie peut recourir à l'intelligence artificielle pour reproduire un comportement humain.

Le RPA, c’est quoi ?

Acronyme de robotic process automation, le RPA désigne des robots spécifiquement conçus pour effectuer une ou plusieurs tâches réalisées dans un logiciel, sans l’intervention d’un humain. L’intelligence artificielle (IA) peut prendre en charge le processus d’automatisation. En fonction de leur complexité, les ressources sollicitées sont d’une importance variable. Le principe repose sur un système d’apprentissage afin de moduler le degré d’implication du RPA au sein d’un environnement digital donné.

Les cas d'usage du RPA sont très divers. Ils peuvent aller de la gestion automatique des réponses à certains courriers électroniques jusqu'à des traitements plus complexes : rapprochement comptable, ouverture de contrat client, reporting quotidien à partir de multiples sources...

Pourquoi le RPA ?

Relativement simple à mettre en œuvre, le robotic process automation permet d'automatiser les tâches répétitives réalisées dans les logiciels d'entreprise. Il permet donc de gagner en rapidité tout en s’affranchissant des erreurs humaines. Grâce à ce dispositif, les équipes peuvent se concentrer sur des tâche à plus haute valeur ajoutée.

Comment fonctionne le RPA ?

Le robotic process automation actionne un logiciel d'entreprise comme le ferait un opérateur humain. D'où la notion de robot. Il saisit des données par le biais des interfaces utilisateur et y récupère des informations. 

Qu’apporte l’IA au robotic process automation ?

L’intelligence artificielle permet d'étendre les tâches prises en charge par le robotic process automation. Combiner les technologie de RPA et d'IA permettra par exemple d'automatiser le traitement de facture. Le RPA interviendra dans la reconnaissance de caractères des factures, et l'IA dans le traitement des données une fois extraites.

Au sein des processus logiciels robotisés, les modèles de machine learning pourront intervenir plus globalement pour traiter les données non-structurées, issues de fichiers, de mails, de contenus web, multimédia... Autre domaine d'application de l'intelligence artificielle sur le terrain du RPA : la sécurité des données et des transactions via la détection de signaux faibles traduisant un potentiel risque de fraude ou d'intrusion.

Quels sont les principaux apports du RPA dans la finance ?

Dans le domaine de la finance, le robotic process automation tend à se démocratiser pour de nombreuses fonctions. Cela vaut, entre autres, pour les clôtures d’exercice, les audits et le back-office. Cette technologie sert également à la gestion de la relation avec le client, de son profil aux différentes informations qui lui sont associées.

Derniers articles

Quels sont les grands cas d’usage du RPA ?

Le robotic process automation s’utilise dans de nombreux environnements, comme la finance, l’e-commerce ou les ressources humaines. L’emploi de cette technologie permet de réaliser un alignement de prix, de traiter la paie, de gérer une messagerie, ou encore de veiller à la sécurité informatique d’un réseau. On retrouve aussi le RPA dans le domaine du transport et de la logistique, de la préparation des commandes au suivi des expéditions.

Quels sont les principaux outils de RPA ?

Il existe de nombreux outils de robotic process automation. Parmi les principaux acteurs du RPA figurent les éditeurs spécialisés Automation Anywhere, Blue Prism et UiPath, mais aussi Appian ou encore Pega. Tous ont adjoint une couche de développement low / no code à leur offre. Reste un acteur qui vient bousculé ce marché établi : Microsoft avec sa Power Platform(lire l'article Comparatif de l'hyperautomatisation : un marché bousculé par Microsoft).

Outils d'automatisation