RPA : tout comprendre sur la robotisation des processus

Le RPA, ou Robotic Process Automation, consiste en une technologie d'automatisation de certaines tâches de programmes informatiques. Dans le processus de développement, l'intelligence artificielle (IA) est mise à contribution pour reproduire un comportement humain.

Le RPA, c’est quoi ?

Acronyme signifiant "Robotic Process Automation", le RPA emploie des robots spécifiquement conçus pour effectuer une tâche sans l’intervention d’un humain. L’intelligence artificielle (IA) prend alors en charge les processus d’automatisation d’un logiciel ou d’une plateforme pour réaliser certaines opérations. En fonction de leur complexité, les ressources sollicitées sont d’une importance variable. Le principe repose sur un système d’apprentissage afin de moduler le degré d’implication du RPA au sein d’un environnement digital donné.

Quels sont les bénéfices du RPA ?

Dans un cadre professionnel, le RPA (Robotic Process Automation) présente de nombreux avantages. Le développement de robots et de bots reste relativement simple à mettre en œuvre pour un programmeur. Le déploiement de cette technologie permet de s’affranchir des erreurs humaines tout en optimisant la vitesse de traitement. À terme, cela réduit le coût de fonctionnement des infrastructures, notamment ce qui a trait aux ressources humaines.

Qu’apporte l’IA au Robotic Process Automation ?

Au vu des évolutions technologiques constantes dans le domaine, l’intelligence artificielle prend en charge davantage de tâches d’automatisation. Dans le cadre d’un RPA, elle peut réaliser des opérations standard, mais aussi servir à une expertise complexe. Elle est particulièrement importante dans les processus de "meta language" (ML), ainsi que de reconnaissance vocale. Comme évoqué précédemment, l’IA s’inscrit dans un process d’apprentissage, parfois présenté sous le terme de "machine learning".

Quels sont les principaux apports du RPA dans la finance ?

Dans le domaine de la finance, le Robotic Process Automation (RPA) tend à se démocratiser pour de nombreuses fonctions. Cela vaut, entre autres, pour les clôtures d’exercice, les audits et l’emploi d’un back-office. Cette technologie sert également à la gestion de la relation client, de son profil aux différentes informations qui lui sont associées.

Quels sont les grands cas d’usage du RPA ?

Le RPA (Robotic Process Automation) s’utilise dans de nombreux environnements, comme l’e-commerce ou les ressources humaines. L’emploi de cette technologie permet de réaliser un alignement de prix, de traiter la paie, de gérer une messagerie, ou encore de veiller à la sécurité informatique d’un réseau. On retrouve aussi le RPA dans le domaine du transport et de la logistique, de la préparation des commandes au suivi des expéditions.

Quels sont les principaux outils de RPA ?

Il existe plusieurs outils de RPA dont l’usage dépend du contexte et des objectifs établis en amont. À titre d’exemple, l’outil UiPath convient pour l’automatisation des processus métiers de logiciels bureautiques et d’applications Web. Blue Prism est une technologie d’automatisation dédiée aux démarches administratives jugées redondantes et contraignantes. Quant à Pega, cet outil de Robotic Process Automation s’intègre dans la stratégie marketing, ainsi que dans les systèmes de CRM (gestion relation client).