Malus automobile 2021 : voitures concernées et comment le calculer

Malus automobile 2021 : voitures concernées et comment le calculer En mars 2020, le malus écologique a été modifié pour tenir compte de la mise en place d'un nouveau cycle d'homologation (WLTP) afin de déterminer les émissions de CO2 des véhicules. De nombreuses voitures voient leur malus augmenter avec ce nouveau barème, d'autres le voient baisser au contraire. Le PLF 2021 prévoit également de modifier les règles relatives à la taxe malus sur certains véhicules particulièrement polluants.

Qu'est-ce que le malus automobile ?

Le malus automobile est une taxe sur les véhicules polluants, immatriculés pour la première fois en France, qui prend la forme d’une majoration du coût de la carte grise au moment de la demande d’immatriculation. Plus leurs émissions de CO2 sont importantes, plus le malus est élevé. Il vise à inciter à l'achat de véhicules moins consommateurs.

Comment calculer le malus d'une voiture ?

Chaque année, un barème est fourni donnant le montant de la taxe pour chaque tranche de véhicules polluants. En 2020, le malus automobile ne s'applique qu’aux véhicules émettant plus de 138 grammes de CO? par km parcouru, avec une taxe de base de 50 euros. Le barème le plus élevé est de 20 000 €, pour les véhicules émettant plus de 212 g de CO2 par km.

Quel malus pour une voiture d'occasion ?

Seuls les véhicules d’occasion importés depuis l’étranger et n’ayant jamais été immatriculés en France auparavant sont concernés par le malus. Le même barème s'applique uniquement dans le neuf, mais est réduit de 10 % pour chaque année depuis la première immatriculation dans le pays d’origine. Par ailleurs, les véhicules d’occasion français sont touchés par une autre forme de surtaxe CO2 variant selon la puissance, qui est de 100 euros à partir de 10 chevaux fiscaux, 300 euros à partir de 12 chevaux, et de 1 000 euros à partir de 14 chevaux.

Qui paye le malus écologique ?

Le malus écologique est payé par la personne qui fait immatriculer le véhicule à son nom.

Comment éviter de payer le malus écologique ?

Le meilleur moyen d’éviter le malus est de choisir un modèle non concerné par la taxe, soit un véhicule émettant moins de 138 grammes de CO2 par km. Les véhicules qui fonctionnent au superéthanol E85 sont beaucoup moins taxés.

Remboursement du malus écologique

Les familles nombreuses ayant au moins 3 enfants à charge bénéficient d’une minoration du malus, mais sont obligées de payer le montant normal au moment de l’immatriculation. Elles doivent ensuite faire une demande de remboursement via le formulaire n°1710-SD.

Malus écologique et moto

Il était prévu que le malus écologique s’applique aux motos à partir de 2020, mais cette mesure a été abandonnée en raison du climat social. Toutefois, cette extension de la taxe aux motos pourrait faire son retour dans les prochaines années.

Liste de voitures sans malus écologique

Plusieurs modèles de voitures en-dessous du seuil de 138 g échappent au malus :

  • L’ensemble des Dacia Sandero fonctionnant au diesel
  • La Renault Clio 1.3 TCe de 130 chevaux
  • L’Audi A1 25 TFSI de 95 chevaux
  • La Toyota Corolla Hybride 2.0 de 184 chevaux
  • La Mercedes Classe A 200 de 150 chevaux
  • La Volkswagen Passat SW 2.0 TDI de 150 chevaux
  • La Seat Arona 1.0 EcoTSI de 115 chevaux
  • La DS 3 Crossback BlueHDi EAT8 de 130 chevaux
  • La Citroën C5 Aircross BlueHDi EAT8 de 130 chevaux
  • La Peugeot 5008 BlueHDi EAT8 de 130 chevaux.

Tableau CO2

Vous pouvez découvrir le tableau CO2 du malus écologique, avec le montant de la taxe tranche par tranche, sur le site du Code général des impôts.

Banque - assurance