Prélèvement SEPA inconnu : que faire ?

Le prélèvement SEPA (Single Euro Payments Area) permet aujourd'hui de payer ses charges de façon automatique et simplifiée. Néanmoins, il peut arriver qu'un client, en consultant son relevé de compte, constate un prélèvement SEPA inconnu. Des recours existent en cas de problème.

Qu’est-ce qu’un prélèvement SEPA inconnu ?

Un prélèvement SEPA inconnu est un prélèvement effectué sur le compte courant d’un client, mais dont la provenance est inconnue. Autrement dit, c’est un prélèvement que le client n’a jamais demandé, qu’il ne connaît pas et qu’il n’est donc pas censé payer. Dans la plupart des cas, les prélèvements SEPA inconnus proviennent de fraudes et doivent être remarqués rapidement pour entreprendre les démarches en vue d’un remboursement. Il peut aussi arriver qu’un prélèvement SEPA inconnu soit en fait un prélèvement simplement oublié par le client bancaire : dans ce cas de figure, ce n’est pas une fraude, mais bien un prélèvement justifié. Les causes de l’oubli peuvent être multiples : libellé ou nom du créancier différent, date de l’opération lointaine…Cependant, dans la plupart des cas, ce sont bien les fraudes qui sont à l’origine des prélèvements SEPA inconnus.

Comment identifier un prélèvement SEPA ?

Il existe plusieurs façons d’identifier un prélèvement SEPA. En règle générale, ce dernier peut s’identifier en consultant son relevé de compte, où figurent les informations relatives au prélèvement et qui vont permettre de le retracer : nom du créancier, montant du prélèvement, date de prélèvement. Si ces informations ne permettent pas d’avoir les renseignements nécessaires, il est possible d’avoir des informations plus détaillées sur l’historique de compte, en cliquant directement sur l’opération en question. Le cas échéant, une recherche sur Internet peut permettre de récolter les informations nécessaires, par exemple en tapant le nom du créancier dans un moteur de recherche.

Quel recours en cas de fraude ?

S’il est avéré que le prélèvement SEPA inconnu est bel et bien une fraude, des recours existent. En cas de prélèvement frauduleux, la banque est en effet tenue de rembourser intégralement le client, quel que soit le montant de la fraude. Le client doit contacter son conseiller dès lors qu’il constate un prélèvement frauduleux sur son compte. Même si le prélèvement a déjà été effectué, le remboursement pourra être effectué grâce à ce qu’on appelle un rejet tardif, c’est-à-dire un rejet de prélèvement a posteriori. Le client dispose en général de deux mois pour effectuer cette demande de rejet tardif. Il est à noter que le client peut aussi bloquer tout prélèvement suspicieux sur son espace en ligne et l’ajouter à sa liste noire : tous les prélèvements provenant de ce même créancier seront dorénavant bloqués, et le compte ne pourra pas être débité. Certaines banques permettent à leurs clients d’effectuer la démarche d’ajout à la liste noire gratuitement sur Internet, tandis que d’autres la factureront si elle est effectuée par un conseiller.

Banque - assurance