Conseiller en investissements financiers : définition et rôle

Le conseiller en investissements financiers (CIF) est un professionnel dont le métier est de fournir des recommandations, à des particuliers ou des professionnels, sur la façon de placer leur argent. Il offre des conseils en investissement, et est une aide précieuse pour réaliser des opérations de services d'investissement.

Quelles sont les obligations des conseillers en investissements financiers ?

Dans le cadre de sa mission de conseil, le CIF a des obligations envers son client. Il est tenu :

  • De remettre, avant sa prestation, un document récapitulant au client les éléments concernant son droit d'exercer. Il s'agit notamment de son statut de CIF et de son numéro d'immatriculation au registre ORIAS (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance) ;
  • De demander à chaque client ses objectifs d'investissement, sa situation financière et son niveau de connaissances et d'expérience en matière d'investissement ;
  • De se renseigner sur la tolérance au risque de chaque interlocuteur, et sa capacité à subir des pertes financières.

Tous ces éléments doivent être conservés par écrit, afin de prouver que le CIF n'a pas manqué à ses obligations. C'est à partir de là qu'il est en droit d'exercer sa prestation de conseil. Une fois celle-ci exécutée, il remet au client une déclaration d'adéquation qui précise la façon dont les propositions ont été présentées, et qui certifie que ces dernières répondent bien aux objectifs et au profil de l'investisseur.

Qui agrée les associations représentatives des CIF ?

Pour exercer, le conseiller en investissements financiers doit souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle, et également adhérer à une association professionnelle. Les associations professionnelles représentatives des CIF sont agréées par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Elles sont en charge de suivre l'activité professionnelle de leurs membres, et de représenter collectivement la défense de leurs droits et leurs intérêts. Les CIF ont également l'obligation d'être immatriculés à l’ORIAS.

Qui effectue le premier niveau de contrôle des conseillers en investissements ?

Les conseillers en investissements financiers sont contrôlés par les associations professionnelles auxquelles ils adhèrent, ainsi que par l'AMF. Les associations professionnelles ont les missions suivantes :

  • vérifier que les CIF répondent bien à leurs obligations professionnelles avant de leur attribuer un numéro d'enregistrement ;
  • actualiser régulièrement leurs connaissances par l'intermédiaire de formations ;
  • contrôler que l'exercice de leurs fonctions s'effectue bien dans le respect des règles de bonne conduite ;
  • sanctionner le non-respect de la réglementation.

L’AMF, quant à elle, intervient sur les points suivants :

  • la délivrance de l'agrément des associations professionnelles ;
  • l’approbation du code de bonne conduite élaboré par les associations ;
  • le contrôle et la sanction des CIF ou des associations, en cas de manquement à leurs obligations.

Comment devenir conseiller en investissements financiers ?

Pour devenir conseiller en investissements financiers, de solides connaissances en assurance, en comptabilité, en fiscalité et dans le domaine bancaire s'imposent. Par conséquent, un BTS ou un DUT sont des minimums requis. Des formations spécifiques peuvent être suivies pour exercer ce métier. De même, cette profession s'ouvre à toute personne justifiant d'un bac+4 orienté finance, ou d’un master en gestion de patrimoine.

Banque - assurance