GMP 2018 (la garantie minimale de points) : calcul et montant

GMP 2018 (la garantie minimale de points) : calcul et montant La garantie minimale de points assure aux salariés cadres et assimilés, dont la rémunération est inférieure au salaire charnière, de bénéficier d'un minimum de points de retraite complémentaire par an.

Qui peut bénéficier de la garantie minimale de point ?

La garantie minimale de points se destine aux travailleurs dépendant du régime de retraite Agirc. Il s'agit là des cadres salariés et des personnes possédant le statut de cadres assimilés. Pour bénéficier de la GMP, le niveau de rémunération du cotisant doit être inférieur au plafond de la Sécurité sociale ou alors compris entre ce plafond et le salaire charnière. La garantie minimale de points s'applique donc dès que le salarié n'atteint pas le minimum de 120 points Agirc de retraite complémentaire.

Dans quel cadre la garantie minimale de point est-elle calculée ?

L'attribution de la garantie minimale de points est donc subordonnée aux revenus du cadre salarié ou assimilé. Pour procéder au calcul de la GMP, il faut connaître le montant du plafond de la Sécurité et celui du salaire charnière. En 2018, le salaire charnière s'élève à 43 977,84 euros par an soit 3 664,82 euros par mois. Le plafond de la sécurité sociale est en 2018 de 39 732 euros par an et 3 311 euros par mois.

Montant de la GMP en 2017

Le montant contractuel de cotisation au titre de la garantie minimale de points est de 844,56 en 2017 contre 816,84 euros en 2016.
Pour 2017, la cotisation est fixée à 70,38 euros par mois (contre 68,07 euros en 2016). La part patronale est de 43,67 euros tandis que la part salariale s'élève à 26,71 euros. Elle se partage avec le montant à payer au titre du régime de retraite sur la tranche B des salaires. Au-delà de ce montant, la GMP n'intervient pas.

Montant de la GMP en 2018

Le montant de la cotisation GMP sur l'année 2018 est de 72,71 euros par mois. Ils se répartissent de la manière suivante : 45,11 euros à la charge de l'employeur et 27,60 euros à la charge du collaborateur. En revanche, le montant du salaire charnière sur l'année 2018 nest pas encore connu.

GMP : lorsque le salaire est inférieur au plafond de Sécurité sociale

Si un salarié cadre ou assimilé perçoit un salaire annuel inférieur au plafond de Sécurité sociale, alors il cotisera en intégralité, à son régime de retraite complémentaire, par le bais de la garantie minimale de points. Soit une cotisation annuelle de 796,08 euros. Aucune cotisation au titre de la tranche B ne pourra être prélevée. Le cadre bénéficie de ses 120 points annuels minimum par le biais de la GMP.

GMP : lorsque le salaire est compris entre le plafond de Sécurité sociale et le salaire charnière

Lorsque le revenu du cadre est compris entre le plafond de Sécurité sociale et le salaire charnière, un calcul s'impose pour déterminer la répartition des cotisations (à noter : le salaire charnière est réévalué chaque année). Ainsi, la tranche B de cotisation va correspondre à la différence entre le montant des salaires perçus et le plafond de Sécurité sociale. Ce montant est soumis à un prélèvement de 20,43% au titre de la tranche B. La cotisation au titre de la garantie minimale de points sera la différence entre le montant forfaitaire (816,84 euros) et le montant cotisé pour la tranche B.

Vers une suppression de la GMP ?

Pour des raisons budgétaires, une suppression de la GMP est avancée. Selon ses partisans, elle se mettrait en place de manière progressive sur 3 ou 4 années. Si la GMP venait à disparaître, les cadres disposeraient d'un salaire net plus élevé. Mais une fois à la retraite, leur pension serait moindre. C'est pourquoi certains syndicats tels que la CGT, suggèrent d'augmenter la GMP, Pour financer cette mesure, il suffirait, selon la CGT, d'aligner le salaire des femmes sur celui des hommes, ce qui, de manière mécanique, entraînerait une hausse des recettes des régimes. Pour le moment rien n'est annoncé dans la loi de Finances 2018 à ce sujet. Pour augmenter les salaires des salariés, elle préfère miser sur une hausse de la CSG de 1,7 point.

Retraite

Annonces Google