Retraite à taux plein : définition, âge et montant

Retraite à taux plein : définition, âge et montant L'âge légal de départ à la retraite peut ne pas correspondre à l'âge de départ à taux plein, c'est-à-dire auquel on touche le montant maximum de retraite. Mieux vaut atteindre la retraite à taux plein pour ne pas voir sa pension de retraite décoter.

La retraite à taux plein est la retraite qui bénéficie du taux maximum pour liquider sa pension de retraite, c’est-à-dire faire valoir ses droits à la retraite afin de percevoir sa pension. Ce taux maximum, ou taux plein, est de 50% pour les régimes alignés (dont le régime général de la Sécurité Sociale) et de 75% dans la fonction publique.

Quel est l'âge de départ à la retraite à taux plein ?

L'âge de départ à la retraite à taux plein est l'âge auquel le salarié peut liquider sa retraite sans que son taux de retraite ne soit revu à la baisse. Il est donc différent de l'âge légal de départ à la retraite (fixé à 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955). L'âge du taux plein dépend de l'année de naissance et surtout du nombre de trimestres cotisés. Sur le site Info Retraites, il est possible de faire des simulations pour voir à quel âge la retraite à taux plein sera attribuée.

Nombre de trimestres pour une retraite à taux plein

La retraite à taux plein dépend également du nombre de trimestres auxquels l'assuré a cotisé pendant sa période d'activité. La durée d'assurance requise (ou nombre de trimestres cotisés) doit avoir été atteinte pour bénéficier du taux maximum. Cette durée dépend de l'année de naissance de l'assuré.

Nombre de trimestres d'assurance exigé pour avoir droit à une retraite à taux plein
Années de naissance Nombre de trimestres d'assurance
1955, 1956, 1957 166 (41 ans 6 mois)
1958, 1959, 1960 167 (41 ans 9 mois)
1961, 1962, 1963 168 (42 ans)
1964, 1965, 1966 169 (42 ans 3 mois)
1967, 1968, 1969 170 (42 ans 6 mois)
1970, 1971, 1972 171 (42 ans 9 mois)
À partir de 1973 172 (43 ans)

Invalidité et retraite à taux plein

Le travail en invalidité permet de cotiser à la retraite, mais ce n'est pas une condition sine qua non pour avoir droit à la retraite à taux plein : en effet, le nombre de trimestres cotisés n'a pas d'importance, et une personne en invalidité est éligible à la retraite à taux plein quelle que soit sa durée d'assurance.

Qu’est-ce que le taux plein automatique ?

Le taux plein automatique est l’âge à partir duquel un salarié obtient sa retraite au taux maximum, quel que soit le nombre de trimestres acquis. Cet âge s’élève à 67 ans pour les personnes nées à partir de 1955.

Quel est le montant minimum de la retraite à taux plein ?

Le montant minimum légal de la retraite à taux plein correspond au minimum contributif, fixé en 2022 à 713,11 euros bruts par mois pour les salariés ayant cotisé 120 trimestres ou plus, et 652,6 euros bruts pour ceux ayant cotisé moins. Quand une pension de retraite est inférieure à ce montant, alors le retraite perçoit l'allocation du minimum contributif pour que sa pension arrive à ce niveau.

Chômage et retraite à taux plein

Les périodes de chômage, qu’elles soient indemnisées ou non, sont prises en compte dans le calcul des trimestres, et donc de la durée d’assurance, pour pouvoir bénéficier de la retraite à taux plein.

Retraite à taux plein et fonctionnaire

Le taux plein du régime des fonctionnaires s’élève à 75%.

Taux plein et retraite complémentaire

Il est possible d’obtenir une retraite complémentaire si l’assuré a atteint l’âge légal de départ à la retraite tout en ayant validé le nombre de trimestres nécessaires pour avoir droit à la retraite à taux plein.

Retraite à taux plein pour inaptitude au travail

Les personnes victimes d’une inaptitude au travail ont droit à la retraite à taux plein dès l’âge légal de départ à la retraite.

AAH et retraite à taux plein

Une personne en situation de handicap reconnu et qui perçoit l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) a droit à la retraite à taux plein, même si elle n’a travaillé, et donc cotisé, que quelques années.

Autour du même sujet

Retraite