Whereby (gratuit) : l'outil qui simplifie la visioconférence

Chargement de votre vidéo
"Whereby (gratuit) : l'outil qui simplifie la visioconférence"

Whereby (gratuit) : l'outil qui simplifie la visioconférence [WHEREBY GRATUIT] D'origine scandinave, Whereby est une application de visioconférence d'entrée de gamme qui mise sur la facilité de prise en main et l'ergonomie. Elle est parfaitement taillée pour les petites équipes.

Whereby, c'est quoi ?

Précédemment nommée appear.in, Whereby est une solution en ligne de visioconférence dédiée au travail collaboratif, lancée en 2014 et originaire de Norvège. Tout se fait à partir du navigateur web, sans avoir à installer de programme sur l'ordinateur ou périphérique. Ce service permet de créer des visioconférences simplement.

Comptant plus de 5 millions d'utilisateurs, Whereby revendique Ikea, Netflix, Ogilvy, Shopify ou encore Spotify parmi ses principales références. Whereby peut en outre être intégré à un site web pour servir de canal de communication vidéo avec les visiteurs.

Pourquoi Whereby ?

Le principal point fort de Whereby réside dans sa simplicité d'utilisation. L'application de visioconférence ne nécessite aucune installation. Elle est directement utilisable par le biais d'un navigateur sur ordinateur ou sur mobile. On crée une salle de réunion virtuelle en un clic. L'interface graphique est ergonomique et efficace. 

Whereby recouvre les principales fonctionnalités d'une solution de visioconférence digne de ce nom : création de meetings, envoi d'invitations, enregistrement des réunions, partage d'écran, live chat, interactions par emoticones... En termes d'intégrations tierces, Whereby n'en demeure pas moins minimaliste. L'application s'interface avec le tableau blanc virtuel Miro, l'outil de gestion de projet Trello, les messageries Outlook et Slack, ou encore Google Docs pour gérer l'édition de document à plusieurs.

Comment utiliser Whereby ?

Il suffit à l'organisateur de la réunion de partager un lien avec les participants de son choix pour qu'ils puissent avoir accès à la vidéoconférence. Ils n'ont pas de compte utilisateur à créer, pas de logiciel ni même d'extension à télécharger. Ils se contentent d'indiquer leur adresse e-mail sur le site pour recevoir le code de sécurité nécessaire pour se connecter à la session.

Seules les personnes qui organisent une conférence doivent avoir un compte Whereby. Sur mobile, des applis sont disponibles bien sûr, mais elles ne sont pas obligatoires. Le navigateur du smartphone ou de la tablette peut suffire. Difficile de faire plus simple.

Pris en main par le JDN, Whereby se révèle immédiatement opérationnel. © JDN / Capture

Comment se connecter à Whereby ?

Pour se connecter à Whereby, il suffit de renseigner son adresse de messagerie et son nom. Le code de vérification envoyé par mail permet ensuite d'activer le compte de l'utilisateur et de sécuriser l'accès à la solution. Pas besoin de renseigner de mot de passe. Ne reste plus qu'à choisir un nom de salle de conférence puis inviter des participants à la rejoindre en leur partageant un lien d'accès par le canal de son choix (e-mail, SMS, WhatsApp...). 

Comment rejoindre une réunion Whereby ?

Une fois le lien vers la salle de réunion virtuelle ouvert par les invités, l'organisateur doit ensuite autoriser les accès à la visioconférence. La caméra et le micro s'activent en un clic. Ce qui permet à chaque participant de contrôler son rendu vidéo avant d'entrée en réunion. Pour finir, il suffit de cliquer sur "Rejoindre le meeting" pour entrer en conférence.

Si besoin, l'organisateur peut scinder la salle de réunion en répartissant les participants dans des groupes de discussion thématiques. Une fonction qui se révélera bien pratique dans le cadre d'une conférence à plusieurs ateliers. 

Quel est l'avis du JDN sur Whereby ?

Le JDN a pu prendre en main Whereby en quelques secondes, créer un compte et une salle de réunion en quelques clics. La solution est fluide et incroyablement simple à utiliser. La promesse de l'éditeur est au rendez-vous. Rien à dire.

Whereby intègre le chiffrement des visioconférences sur les terminaux, mais n'inclut pas le cryptage de la communication entre terminaux. Pour bénéficier de cette fonctionnalité, il faudra se tourner vers des produits plus haut de gamme comme Zoom ou Microsoft Teams.

Whereby est-il gratuit ?

Whereby propose une version gratuite permettant d'organiser en parallèle un nombre illimité de réunions en one-to-one, mais une seule visioconférence multi-utilisateurs simultanée. Et ce, avec une jauge à 50 participants maximum, dont 12 en vidéo et le reste en audio. Dans cette version, les réunions ne peuvent excéder 45 minutes. Il existe évidemment des formules payantes qui permettent de s’affranchir de ces limitations.

Quel est le prix  de Whereby ?

Whereby Pro est tarifé 6,99 dollars par organisateur et par mois, et Whereby Business 9,99 dollars par organisateur et par mois. Ces offres autorisent la mise en œuvre d'un nombre illimité de meetings en simultanée, avec la possibilité de les enregistrer.

Whereby Pro comme Whereby Business permettent en outre de personnaliser l'interface graphique de l'environnement de visioconférence aux couleurs de l'entreprise utilisatrice. Mais également de créer des sous-domaines propres à chaque salle de réunion. 

Pourquoi choisir Whereby Business ?

A la différence de Whereby Pro qui impose une limite de 9 organisateurs (ou licences) par compte,  Whereby Business permet de souscrire un nombre de licences illimité. Autres différences : Whereby Business donne accès à un support prioritaire et la possibilité de bénéficier des nouvelles fonctionnalités en avance de phase.

Whereby est une application de visioconférence freemium avec une offre d'entrée de gamme gratuite. © JDN / Capture

Comment Whereby gère-t-il la sécurité ?

Whereby protège les visioconférences via un chiffrement reposant sur le protocole DTLS-SRTP, et ce dès la version gratuite. Les flux vidéo et audio ne sont accessibles sur les terminaux que par les participants et organisateurs à l'intérieur d'une salle. Si les URL des salles de discussion sont publiques, il est possible pour les organisateurs de verrouiller les entrée.

Les données des utilisateurs européens de Whereby sont hébergées en Europe. Whereby étant une société européenne de droit norvégien, elles sont par conséquent protégées contre les législations extraterritoriales européennes, comme le Cloud Act américain.

Comment télécharger Whereby ?

Sur ordinateur comme sur mobile, Whereby est accessible par le biais d'un simple navigateur comme évoqué plus haut. L'éditeur propose une extension Chrome pour accéder aux salles de réunion directement depuis la barre de tâches du browser de Google. Pour les utilisateurs le plus exigeants, Whereby a développé des applications Android et iOS qui permettent d'optimiser l'ergonomie de l'outil de visioconférence sur smartphone.

Quelles sont les possibilités de l'API Whereby ?

Les entreprises clientes de Whereby peuvent utiliser l'API de l'éditeur pour intégrer leurs visioconférences à leur site web ou autres applications. Si elles sont publiques, ces visioconférences pourront être affichées en live. Il suffit d’un simple code iframe de deux lignes pour intégrer le tout.

Whereby vs Zoom

Comparé à Zoom, Whereby est beaucoup plus accessible financièrement : Le prix d'entrée de Zoom s'élève à 13,99 dollars par mois et par organisateur, contre 6,99 dollars pour Whereby. En termes de simplicité d'utilisation, Whereby tire son épingle du jeu face à son concurrent en minimisant au maximum le process de prise en main. C'est là son principal point fort. La solution intègre par ailleurs 90% des fonctionnalités nécessaires à la visioconférence collaborative.

Mais Whereby ne peut rivaliser avec Zoom en termes de richesse fonctionnelle. Là où Whereby se limite à 12 participants par meeting en vidéo, Zoom peut en supporter simultanément 100 dans sa version gratuite, et 1000 dans ses versions payantes. Autres éléments illustrant le fossé entre les deux offres : Zoom intègre en plus un système de téléphonie complet en mode cloud, ainsi qu'une marketplace de 1500 applications complémentaires.