Manifest en informatique : définition et utilisation

Que l'on parle de fichier, d'extension ou même de répertoire Manifest, sa présence est nécessaire pour l'utilisation d'un programme ou d'un système d'exploitation. Il contient les informations pour leur mise à jour respective et la modification de style dédié à l'apparence des interfaces. Quel est son principe de fonctionnement ? Par quel moyen peut-on employer un fichier Manifest ?

Qu’est-ce qu’un fichier avec l’extension Manifest ?

L’extension Manifest est un fichier de type XML. Elle est utilisée pour les mises à jour des différents systèmes d’exploitation Windows, comme Windows 10, XP ou encore Vista. On attribue le fichier Manifest à des extensions de type EXE et une bibliothèque de liens dynamiques. Ceux-ci sont dédiés à son usage. Concrètement, cela permet de fournir une mise à jour à des programmes anciens, notamment dans l’apparence de leur interface. Formulé autrement, il recense les références externes indispensables au fonctionnement d’un programme. Dans cette optique, un fichier Manifest répertorie aussi les contrôles communs pour le lancement de la mise à jour en question.

En somme, l’extension Manifest s’avance comme un moyen de communication pour indiquer la nécessité d’effectuer une mise à jour et ainsi disposer de la version la plus récente. Afin que cet « échange » d’informations se réalise correctement, extension et fichier Manifest doivent posséder le même nom. Cet aspect est essentiel pour garantir leur reconnaissance et leur stockage dans un répertoire commun.

Un fichier Manifest se compose de renseignements à même de le définir. Généralement, il s’agit de métadonnées correspondant à un paquetage spécifique, une autorisation ou encore une extension propre aux fichiers sources. Il peut aussi être considéré comme un intermédiaire entre une URL Chrome et son emplacement sur le disque dur d’un ordinateur.

Comment utiliser un fichier Manifest ?

Les informations de style qui viennent constituer un fichier Manifest sont consultables et modifiables à partir d’un navigateur web en mesure de prendre en charge le langage XML. C’est le cas de Mozilla Firefox, Google Chrome, sans oublier Opera. Des éditeurs de textes, annulant toute mise en forme, sont également recommandés pour l’emploi et la lecture d’un fichier Manifest. Par exemple, le bloc-notes de Windows, gEdit sous Linux ou Apple TextEdit pour Mac.

Comme évoqué plus haut, il est possible de placer un fichier Manifest dans le répertoire d’un programme dédié. Il peut aussi se situer dans le répertoire Chrome d’un profil d’utilisateur. Son usage est réservé à des utilisateurs avertis, notamment pour réaliser un test privilège sur un code XUL. Pour cela, effectuez les indications suivantes :

  • créer un répertoire dans un emplacement choisi à l’avance ;
  • créer un fichier de type ASCII nommé test.manifest dans le répertoire Manifest ;
  • entrer la ligne de code : content tests file:///C:/testfiles/

L’utilisation d’un fichier Manifest intervient pour la modification d’un thème dynamique et s’observe également dans le fonctionnement de Valve Steam, plateforme de téléchargement pour jeux vidéo.

Autour du même sujet

Manifest en informatique : définition et utilisation
Manifest en informatique : définition et utilisation

Qu’est-ce qu’un fichier avec l’extension Manifest ? L’extension Manifest est un fichier de type XML. Elle est utilisée pour les mises à jour des différents systèmes d’exploitation Windows, comme Windows 10, XP ou encore Vista. On attribue le fichier...