RAD en informatique : définition et phases de la mise en pratique

Également appelée développement rapide d'applications, la RAD est une méthode spécialement dédiée au développement de logiciels et autres applications informatiques. Elle vise à optimiser les différentes étapes d'un projet. Quel en est le principe ? En quoi consiste-t-elle pour une utilisation concrète ?

Qu’est-ce que la méthode RAD ?

Du cycle de vie évolutif au modèle en spirale, sans oublier la production d’itérations rapides, les bases de la méthode RAD ont été initiées dès les années 1980. Au cours de la décennie suivante, elle est « officialisée » en étant l’un des fers de lance du mouvement Agile. Elle repose sur le principe de planification qui permet d’anticiper les facteurs fixes et les variables dans un projet de développement. Par rapport à un budget et des délais respectés, la RAD emploie des techniques spécifiques afin de prioriser certains processus.

L’objectif de la RAD est donc d’améliorer la gestion en interne par une organisation adaptée aux contraintes techniques et humaines. Autre portée d’un tel dispositif : le contrôle qualité. Avec une politique de « validation permanente », l’utilisateur final est mis à contribution afin de s’assurer de la pertinence du logiciel, ainsi que de son ergonomie. La RAD convient autant pour le développement en open source qu’en shareware.

Au même titre que les méthodes en cascade, la méthode RAD s’appuie sur plusieurs aspects inhérents à n’importe quel développement. À savoir, le budget, le délai et le champ d’application. Afin de ne pas uniquement correspondre à des projets RAD simples, d’autres critères sont pris en compte. C’est notamment le cas de la fiabilité, de la visibilité et de la qualité finale du produit. Pour ce faire, la complémentarité et la hiérarchisation des compétences jouent un rôle fondamental dans l’efficacité de la RAD.

Quelles sont les phases de planification RAD ?

Selon la méthode RAD, le cycle de vie d’un projet s’axe sur cinq grandes étapes, dont trois systématiques. L’importance qui leur est allouée dépend du temps et des moyens nécessaires à leur bonne mise en œuvre. L’ensemble des phases présentées peut aussi bien s’appliquer sur une période de 30, 60, 90 ou 120 jours. Cette dernière estimation est la durée maximale afin de conserver l’efficacité de la méthode RAD.

  • La préparation ou initialisation : elle permet de structurer l’organisation en elle-même, de définir le périmètre d’action et un plan de communication.
  • Le cadrage : il sert à déterminer les différents objectifs, les moyens pour les atteindre et les solutions de mise en œuvre.
  • Le design : cette étape vient confirmer la pertinence des solutions par leur concrétisation, généralement sous forme de modélisation. Il convient aussi de valider sa cohérence systémique.
  • La construction : il s’agit de la réalisation du projet par le biais d’un prototype. Le processus de validation permanente est alors déployé.
  • La finalisation : tests et contrôles sont effectués à partir d’un site pilote

Traduction

RAD est un acronyme pour l’anglicisme « Rapid Application Development », soit en français le développement rapide d’applications.

Exemple :

Pour que les étapes du projet se déroulent dans les meilleures conditions, la mise en place de la RAD est une bonne option.

For the project's stages to be rolled out in the best possible conditions, setting up a RAD process is a good option.

Autour du même sujet

RAD en informatique : définition et phases de la mise en pratique
RAD en informatique : définition et phases de la mise en pratique

Qu’est-ce que la méthode RAD ? Du cycle de vie évolutif au modèle en spirale, sans oublier la production d’itérations rapides, les bases de la méthode RAD ont été initiées dès les années 1980. Au cours de la décennie suivante, elle est «...