Extension d'un fichier informatique : définition et exemples

Extension d'un fichier informatique : définition et exemples Les extensions sont indispensables pour s'y retrouver entre tous les formats de fichiers existant dans les domaines de la bureautique et du numérique. Mais leur rôle ne s'arrête pas là.

Qu'est-ce que l'extension d'un fichier ?

Désignée comme étant une suite de deux à quatre caractères derrière un nom de fichier, séparée par un point, l’extension de fichier ne doit pas être confondue avec le format. L'extension sert précisément à déterminer la nature du fichier. Par exemple, ".pdf" indique un programme en lecture seule, tandis que ".xls" correspond à un fichier tableur réalisé grâce au programme Excel. L’extension de fichier renseigne : 

  1. la nature du fichier
  2. le système qui sera capable de l’envoyer s’ouvrir dans la bonne application, telle que Windows ou Linux.

Le risque de confusion entre "format" et "extension" est assez important et même courant, dans la mesure où, souvent, l’extension porte quasiment le même nom que le format. C’est le cas pour les photos, puisque l’on a ".zip" pour désigner un fichier compressé et le format ZIP.

À quoi sert l'extension des fichiers ?

Les extensions de fichiers ne sont pas indiquées automatiquement sur votre ordinateur. Mais vous avez la possibilité de les faire apparaître de façon permanente, en paramétrant votre PC pour qu’elles soient affichées.

L’extension de fichier est utile pour connaître le type de documents. Il peut s’agir d’un fichier texte, audio, exécutable, d’une image ou encore d’une vidéo. Celles-ci sont les plus courantes sous Windows. Si elle informe l’utilisateur de son contenu, elle est aussi utile pour l’ordinateur pour savoir quel logiciel utiliser pour ouvrir le fichier en question.

Comment modifier l'extension d'un fichier ?

Mais ce n’est pas parce qu’un fichier dispose déjà d’une extension qu’il n’est pas possible de la modifier. Il existe plusieurs manières simples de changer l'extension d'un fichier, à condition que ce soit en accord avec le type de fichier. Il n'est par exemple pas possible de mettre en ".mp3", format audio, une feuille de calculs. En naviguant dans les paramétrages du gestionnaire de fichiers, l'extension peut être modifiée. Voici une méthode simple :  

  1. Ouvrir le fichier dans le programme par défaut qui permet de le modifier. Par exemple Microsoft Word pour un fichier texte. 
  2. Dans le menu "Fichier", souvent en haut à gauche, cliquer sur "Enregistrer sous".
  3. Sous la barre contenant le nom du fichier, une barre avec un menu défilant propose les différentes extension compatibles avec ce type de fichier.
  4. Sélectionner l'extension voulue
  5. Cliquer sur "Enregistrer" pour que la modification soit prise en compte. 

Ainsi, il est tout à fait possible de passer une document ".txt" en ".doc" ou un ".doc" en, ".pdf". Le système est censé détecter le nouveau format et proposera dès lors dans une fenêtre la possibilité d’associer le fichier à un logiciel connu pour l’ouvrir avec un simple double-clic. Dans le pire des cas, si cela ne devait pas fonctionner, un message d’erreur s’affichera, car le programme n’aura pas pu interpréter les données du fichier.

Exemples des extensions de fichiers les plus courantes

Dans le domaine, il existe des milliers d’extensions de fichiers différentes. On doit cela aux programmeurs qui les ont diversifiées, afin de donner une identité propre aux fichiers. Parmi les plus courantes chez les constructeurs, on retiendra :

  • ".doc" ou "docx" pour les documents créés sous Microsoft Word,
  • ".xls" ou ".xlsx" pour les feuilles de calcul réalisées sous Microsoft Excel,
  • ".exe" pour les fichiers exécutables,
  • ".htm" ou "html" pour élaborer des pages web, 
  • ".jpeg" pour des images ".png" pour les formats de fichier image sans perte.

Il existe en effet plusieurs extensions de fichiers pour un seul et même logiciel. Par défaut, les extensions en question sont masquées, afin de protéger les utilisateurs débutants d’une mauvaise manipulation et donc d’une suppression de fichier involontaire. À noter que sous Mac à l’origine, il n’y avait aucune extension de fichier. Depuis la version Mac OS X, cela est rendu possible.

Enfin, on note aussi l’existence de formats dits « génériques », qui n’indiquent pas le créateur. Cela est utile lorsqu’un programme n’accepte qu’un type de données sans savoir forcément ce que le fichier contient

Quels acteurs retrouve-t-on dans les extensions de fichiers informatiques ? 

On retrouve parmi les acteurs principaux la suite Adobe, qui propose autant d’extensions de fichiers qu’elle contient de programmes. Les lecteurs Windows, tels que Lecteur Windows Media ou Windows Media Player, font partie des incontournables lorsqu’il s’agit de lire une vidéo sur son ordinateur. Enfin, Winzip reste très utilisé pour la compression de fichiers en tous genres.