IoE : vers le tout-connecté

IoE : vers le tout-connecté Chaque année, des milliards d'objets sont équipés de capteurs et rejoignent le monde connecté. Mais selon de multiples parties prenantes, comme l'entreprise Cisco, il ne s'agit que d'une première étape vers "l'Internet of Everything".

Définition de l'Internet of Everything

Concept popularisé par l’entreprise Cisco, "l’Internet of Everything" (ou IoE) anticipe un avenir certain où l’ensemble du monde physique sera interconnecté. Aussi bien les personnes, via les réseaux sociaux, que les objets avec le développement de l’IoT, les processus et les données avec le basculement vers le cloud, etc. Ce futur "Internet du tout-connecté" se traduira par la fusion concrète d’Internet, de l’Internet des objets, et du big data. Dans l’esprit de Cisco, l’IoE sera un formidable levier de croissance en permettant aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers de faire d’importantes économies, et en créant une panoplie de nouveaux emplois. L’Internet of Everything devrait permettre d’accroître la productivité et de réduire les coûts des entreprises, ainsi que d’optimiser les performances des Etats et des administrations publiques. Ce qui, bien sûr, profitera aux citoyens par ricochet.

Différences entre l'IoT et l'IoE

Les deux concepts d’IoT et d’IoE ne sont pas antagonistes. Bien au contraire, ils se complètent. L’Internet of Everything doit plutôt être considéré comme l’extension naturelle, comme la suite logique de l’Internet des objets. Rappelons qu’Internet est apparu par vagues successives. La première vague a consisté à connecter les ordinateurs (des militaires et scientifiques) entre eux avec le protocole IP. Puis la seconde vague a permis de connecter le grand public grâce à l’apparition du web, des réseaux mobiles, des réseaux sociaux, et à la démocratisation des PC personnels et des smartphones. La troisième vague est celle de l’IoT, qui vise à connecter tous les objets pouvant contenir un capteur. Au-delà des hommes et des ordinateurs, l’Internet des objets offre la possibilité inédite de connecter le monde physique dans son ensemble. Lorsque "tout" sera connecté, alors l’Internet of Everything sera devenu une réalité.

Exemple avec Cisco

A ce stade, l’IoE n’en est qu’à ses balbutiements. Cisco estime que seul 1 % des objets du monde physique était connecté en 2015. Il en resterait donc 99 % à connecter pour parvenir à l’Internet of Everything. Cependant, les choses évoluent vite, et Cisco considère qu’au moins 50 milliards d’objets seront connectés d’ici à 2020 ou 2025. A ce stade, 3% des objets qui nous entourent auront rejoint Internet, sachant qu’il existerait pas moins de 1 500 milliards d’objets "connectables" d’après l’entreprise américaine. Il faudra donc encore de nombreuses années pour parvenir à les connecter tous. Mais Cisco s’y prépare déjà activement, car le principal prérequis pour garantir le succès de l’IoE et de s'assurer que son apport soit positif pour la société est de sécuriser les réseaux, routeurs, switchs, sur lesquels vont reposer tous ces objets connectés.

Autour du même sujet

IoE : vers le tout-connecté
IoE : vers le tout-connecté

Définition de l'Internet of Everything Concept popularisé par l’entreprise Cisco, "l’Internet of Everything"  (ou IoE) anticipe un avenir certain où l’ensemble du monde physique sera interconnecté. Aussi bien les personnes, via les réseaux...