Interopérabilité : une capacité essentielle pour l'IoT

Interopérabilité : une capacité essentielle pour l'IoT Pour profiter au mieux des bénéfices de l'IoT, il convient de s'assurer d'une réelle interopérabilité de la plateforme pour piloter les objets connectés et analyser les données dans les meilleures conditions possibles.

Définition du mot interopérabilité

Entreprises et particuliers sont confrontés tous les jours aux problèmes d'interopérabilité numérique. Ceux-ci peuvent prendre plusieurs formes : un document de travail qui ne peut être lu qu'avec un seul logiciel, une machine incapable de communiquer avec une autre, un appareil qui ne permet d'acheter un produit ou une application que sur une plateforme spécifique, etc.

Les grands groupes industriels qui se convertissent à l'Internet des objets sont également concernés par le manque d'interopérabilité, avec la multiplication d'objets connectés qui ne se parlent pas entre eux et de plateformes qui ne sont pas en mesure de comprendre les données de certains capteurs.

L'interopérabilité est ainsi un terme informatique désignant des systèmes capables de s'adapter et de collaborer avec d'autres systèmes indépendants déjà existants ou encore à créer. Cette capacité de compatibilité permet de faciliter la création d'un réseau et le transfert de données provenant de programmes différents. 

Qu'est-ce qui favorise l'interopérabilité ? 

Pour se prémunir contre les risques liés au manque d'interopérabilité, il est préférable de choisir une plateforme dite "universelle", ayant la capacité de s'imbriquer à 100 % dans un écosystème IoT existant et de comprendre tous les capteurs déjà installés. Et ce, de manière à éviter le remplacement ou la reprogrammation d'outils qui viennent d'être installés.

De préférence, elle doit aussi pouvoir analyser les données provenant d'autres types de logiciels d'exploitation, afin de réduire autant que possible les investissements à réaliser.

De nombreuses plateformes IoT font appel à des logiciels et des matériels open source, ce qui est une manière de garantir leur interopérabilité. Plus la plateforme utilise des standards ouverts pour la communication et la lecture des données, ainsi que pour la conception des objets connectés, plus l'écosystème IoT sera riche et diversifié.

Interopérabilité et BIM 

L'interopérabilité représente aussi un enjeu majeur dans le domaine de la modélisation 3D avancée des bâtiments et du building information modeling (BIM) qui est un ingrédient indispensable pour le développement de l'industrie 4.0.

En effet, pour mener à bien un projet d'optimisation et d'amélioration d'une ligne de production avec l'IoT, il faut que l'entreprise dispose d'une modélisation précise de l'environnement de cette ligne. C'est essentiel pour déterminer comment la moderniser, réduire sa consommation d'énergie et favoriser la collaboration des différents corps de métier qui sont amenés à intervenir dessus.

En disposant de plans numériques de ses lignes de production et de ses produits, l'entreprise peut rendre ses locaux et ses activités "compatibles BIM", et ainsi prendre un avantage décisif par rapport à ses concurrents qui s'en tiennent à des plans classiques en 2D.

Autour du même sujet

Interopérabilité : une capacité essentielle pour l'IoT
Interopérabilité : une capacité essentielle pour l'IoT

Définition du mot interopérabilité Entreprises et particuliers sont confrontés tous les jours aux problèmes d'interopérabilité numérique. Ceux-ci peuvent prendre plusieurs formes : un document de travail qui ne peut être lu qu'avec un seul...