Coiffure : salaires, démission, grossesse

La convention collective nationale de la coiffure et des professions connexes du 10 juillet 2006 propose une grille de salaires, des périodes de préavis particulières, et des spécificités concernant les salariés en congé maladie, en période de grossesse ou en apprentissage. Focus sur ce texte qui concerne une profession représentant le deuxième secteur de l'artisanat en nombre d'entreprises.

Les salaires dans la convention collective de la coiffure

La convention collective de la coiffure prévoit une grille de salaires annuelle, qui garantit un revenu minimal brut à chaque salarié classé dans un groupe de rémunération (niveau + échelon). Le niveau et l'échelon de chaque salarié dépendent de son expérience, de ses compétences et de ses qualifications. Voici les rémunérations conventionnelles des salariés relevant des emplois de la filière technique de la coiffure pour l'année 2017 :

Niveau Échelon Classification Salaire mensuel minimum brut en euros
pour 35 heures / semaine en 2017
I 1

2

3
Coiffeur(se) débutant(e)

Coiffeur(se)

Coiffeur(se) confirmé(e)
1 484

1 495

1 580
II 1

2

3
Coiffeur(se) qualifié(e) ou technicien(ne)

Coiffeur(se) hautement qualifié(e) ou technicien(ne) qualifié(e)

Coiffeur(se) très hautement qualifié(e) ou assistant(e) manager ou technicien(ne) hautement qualifié(e)
1 500 - 1 530

1 620

1 740
III 1

2

3
Manager

Manager confirmé(e) ou animateur(trice) de réseau

Manager hautement qualifié(e) ou animateur(trice) de réseau confirmé(e)
1 895

2 270 - 2 680

2 840 - 2 890

Cette grille des salaires dans la coiffure indique par exemple qu'un salarié de niveau 1 et échelon 1, c'est-à-dire un coiffeur débutant, gagnera au minimum 1 484 euros brut mensuel, soit quatre euros de plus que le Smic 2017.
À noter que la convention du 10 juillet 2006 prévoit également des grilles de salaires spécifiques pour les professions connexes telles que les emplois de l'esthétique-cosmétique par exemple, des grilles qui sont consultables ici.

La grossesse dans la coiffure

Les conditions du congé maternité pour les femmes enceintes travaillant dans le métier de la coiffure suivent les principes généraux édictés par le Code du travail. En revanche, la convention collective de la coiffure et des professions connexes prévoit, dans son article 6.2.1, que les coiffeuses en période de grossesse déclarée et constatée bénéficieront, sans changement de rémunération, d'une demi-heure de repos supplémentaire par jour de travail.

Les jours fériés dans la coiffure

La convention collective nationale de la coiffure indique qu'il existe une particularité professionnelle pour ses employés concernant les jours fériés. En effet, tous les salariés bénéficient de 3 jours fériés chômés (non travaillés) sans réduction de leur rémunération mensuelle : le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier alors que le Code du travail ne prévoit en principe que le seul 1er mai comme jour férié obligatoirement chômé. Sur les 8 jours fériés restants (lundi de Pâques, 8 mai, jeudi de l?Ascension, lundi de Pentecôte, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 11 novembre), l'employeur pourra demander à ses salariés de travailler 4 jours maximum, voire 5 jours sur accord écrit du salarié. En cas de jours fériés travaillés, ces derniers sont, au choix de l'employeur, rémunérés ou compensés par 1 journée de repos compensateur pour chaque jour férié travaillé.

L'arrêt maladie dans la coiffure

L'arrêt maladie dans la coiffure suit les principes généraux énoncés dans le Code du travail. Ainsi, le salarié malade ou accidenté devra, sauf cas de force majeure, prévenir son employeur dans les 48 heures qui suivent l'interruption de travail, par lettre recommandée avec avis de réception ou par remise directe de l'arrêt de travail contre reçu. En revanche, seuls les employés ayant un an minimum d'ancienneté peuvent bénéficier d'une indemnisation.

L'apprentissage dans la coiffure

La convention collective de la coiffure prévoit des dispositions particulières pour les nombreux coiffeurs issus de l'apprentissage. Ainsi, les rémunérations en pourcentage du SMIC des apprentis qui suivent une formation de niveau V sont majorées de deux points par rapport à celles prévues à l'article D. 6222-26 du Code du travail.
Pour les apprentis qui suivent une formation de niveau IV, une grille de rémunération spécifique, également calculée en pourcentage du Smic, a été mise en place. Voici celle en vigueur actuellement :

Âge Période Taux de rémunération
16-17 ans 1re année 57 % du Smic
  2e année 67 % du Smic
18-20 ans 1re année 67 % du Smic
  2e année 77 % du Smic
21 et plus 1re année et 2e année 80 % du Smic

Quel est le préavis dans la coiffure ?

La convention collective de la coiffure prévoit des périodes de préavis spécifiques pour les salariés licenciés. La durée de ces préavis dépend de l'ancienneté de l'employé et de son poste dans la société au moment de son licenciement.

  Moins de 6 mois De 6 mois à 2 ans Plus de 2 ans
Cadres et agents de maîtrise 3 mois 3 mois 3 mois
Emplois techniques et de coiffeurs 1 semaine 1 mois 2 mois
Emplois de l'esthétique-cosmétique 1 semaine 1 mois 2 mois
Emplois non techniques 1 semaine 1 mois 2 mois

Un cadre licencié ayant une ancienneté de moins de 6 mois dans l'entreprise, période d'essai comprise, aura donc le droit à un préavis de 3 mois avant de devoir quitter la société.

Démissionner dans la coiffure

Comme c'est le cas lors d'un licenciement d'un salarié, la convention collective de la coiffure et des professions connexes prévoit des périodes de préavis spécifiques lors de la démission d'un salarié. Là encore, la durée de ces préavis dépend de l'ancienneté et du poste occupé par l'employé démissionnaire. Dans tous les cas, les salariés en CDI doivent respecter ce préavis et ne pas oublier de rédiger une lettre de démission d'un CDI.

  Moins de 6 mois De 6 mois à 2 ans Plus de 2 ans
Cadres et agents de maîtrise 3 mois 3 mois 3 mois
Emplois techniques et de coiffeurs 1 semaine 1 mois 1 mois
Emplois de l'esthétique-cosmétique 1 semaine 1 mois 1 mois
Emplois non techniques 1 semaine 1 mois 1 mois

Convention collective de la coiffure gratuite

L'intégralité du texte de la convention collective nationale de la coiffure et des professions annexes du 10 juillet 2006 est disponible gratuitement à cette adresse.

Autour du même sujet