Industries textiles : préavis, cadre

La convention collective des industries textiles propose une grille de salaire, une prime d'ancienneté, un statut cadre, des durées de préavis... Voici les choses à connaître absolument pour les employés relevant de la convention collective des industries textiles, un secteur qui emploie des milliers de personnes, particulièrement dans la région de Roubaix, Tourcoing, vallée de la Lys.

Grille des salaires dans l'industrie textile

La convention collective des industries textiles prévoit une grille de salaire en fonction de la position et du coefficient de chaque salarié. Les salaires indiqués sont calculés sur la base d'un contrat à temps plein de 152,25 heures par mois, soit 35 heures par semaine en moyenne. On découvrira ainsi qu'un salarié dont le coefficient est de 200 percevra un salaire mensuel brut minimum de 1 490 euros, soit un chiffre à peine au dessus du montant du Smic.
Voici les grilles de salaire instaurées par la convention collective des industries textiles :

Employés :

CoefficientRémunération minimale mensuelle garantie brute
1201 466 euros
1251 466 euros
1311 466 euros
1381 466 euros
1451 467 euros
1521 467 euros
1601 475 euros
1701 475 euros
1801 485 euros
1901 485 euros
2001 490 euros
2101 500 euros
2201 515 euros

Cadres et ingénieurs :

Poste occupéCoefficientRémunération minimale mensuelle garantie brute
Débutants300
330
360
1 778 euros
1 913 euros
2 053 euros
Ingénieurs et cadres confirmés400
450
500
550
600
650
2 238 euros
2 503 euros
2 789 euros
3 065 euros
3 344 euros
3 619 euros
Positions supérieures8004452,00 euros

Le statut de cadre dans l'industrie textile

La convention collective des industries textiles prévoit un statut de cadre incluant les salariés diplômés occupant des postes à responsabilités. Dans l'industrie textile, le cadre a un rôle d'encadrant et de preneur de décisions. Si ses horaires hebdomadaires ne sont pas limités à 35 heures, il a toutefois le droit à une compensation financière. Le cadre débutant commence sa carrière au coefficient 300. Durant la deuxième année qui suit sa période d'essai, il passe au coefficient 330, avant d'atteindre le coefficient 360 la troisième année. Ce n'est qu'à la suite de cette période que l'employé deviendra un cadre confirmé, passant alors au niveau 400.

La prime d'ancienneté dans l'industrie textile

Dans l'industrie textile, il existe une prime d'ancienneté versée sous la forme de journées de congés payés. Le cadre peut bénéficier d'une indemnité de congés d'un jour par année après dix ans d'ancienneté, de deux jours par année après quinze ans d'ancienneté, et de trois jours par année après vingt ans d'ancienneté. L'ancienneté prise en compte correspond au temps passé dans l'entreprise. La convention collective des industries textiles ne prévoit pas de prime d'ancienneté versée sous forme d'argent.

Le préavis dans l'industrie textile

La convention collective des industries textiles prévoit que toute rupture de contrat effectuée après la période d'essai d'un salarié doit inclure un préavis. La durée de ce préavis dépend du poste occupé et de l'ancienneté du salarié.
Lorsque c'est le salarié qui décide de démissionner (pour un CDI, il est nécessaire de rédiger une lettre de démission), le préavis est d'un mois après deux ans d'ancienneté, et d'une semaine avant deux ans d'ancienneté pour un ouvrier. Ce préavis passe à deux mois pour les cadres.
Lorsque c'est l'employeur qui décide de rompre le contrat de travail, la durée du préavis varie d'une semaine pour les ouvriers de moins de six mois d'ancienneté à trois mois pour les cadres d'au moins deux ans d'ancienneté. Toute rupture de contrat devra absolument être notifiée par lettre recommandée avec avis de réception. La date inscrite sur la lettre fait office de début de préavis.

L'industrie textile dans la zone de Roubaix, Tourcoing, vallée de la Lys

L'industrie textile emploie au total plus de 6 000 personnes dans la zone de Roubaix, Tourcoing, vallée de la Lys, soit l'équivalent de près de 6% des travailleurs de la région. Un quart des effectifs industriels employés dans la zone de Roubaix, Tourcoing, vallée de la Lys l'est dans l'industrie textile. Même si le secteur a diminué son activité de moitié ces dernières années, l'industrie textile a encore de beaux jours devant elle, notamment grâce à l'essor de l'exportation. Au total, ce sont plus de 150 établissements, dont le célèbre Dickson Constant, qui sont entièrement consacrés à l'industrie textile dans la vallée de la Lys.

Convention collective des industries textiles gratuite

Vous pouvez consulter gratuitement l'intégralité du texte de la convention collective des industries textiles à cette adresse.

Conventions collectives

Annonces Google