NFS en informatique : définition et focus sur la version NFSv4

Le NFS, pour Network File System, est un protocole permettant à un ordinateur d'accéder à des fichiers extérieurs via un réseau. Développé dans les années 80, le NFS s'est ensuite imposé comme la norme en matière de serveur de fichiers. Focus sur le NFS et notamment sa dernière version, le NFSv4.

Qu'est-ce que le Network File System ?

Le NFS permet à un utilisateur d’accéder, via son ordinateur (le client), à des fichiers stockés sur un serveur distant. Il est possible de consulter mais aussi mettre à jour ces fichiers, comme s’ils étaient présents sur l’ordinateur client (c’est-à-dire comme des fichiers locaux classiques). Des ressources peuvent ainsi être stockées sur un serveur et accessibles via un réseau par une multitude d’ordinateurs connectés. Le NFS permet aussi un travail collaboratif sur un même document, ainsi que la sauvegarde et la centralisation de documents sur un même serveur. Ce système a été développé par l’ancien constructeur d’ordinateurs Sun Microsystems en 1984, aujourd’hui fusionné avec Oracle. Le NFS a été créé pour les systèmes Unix. Il existe maintenant des versions pour Windows et Mac OS. NFS est un standard ouvert, défini danse « Request for Comments » (RFC) permettant à quiconque de mettre en œuvre le protocole.

Comment fonctionne la version NFS v4 ?

Inspirée de l’Andrew File System (plus connu sous le terme AFS), la version NFSv4 a été complètement repensée et le code a été réécrit en intégralité pour s’adapter aux nouvelles normes, spécifiquement internet. Cette version 4 a été créée en 2000, et mise à jour pour la dernière fois en 2016 (RFC 7862, version 4.2). Elle intègre de nouvelles fonctionnalités :

  • Une gestion totale de la sécurité avec Kerberos
  • Meilleur support du trafic
  • Système de maintenance simplifié
  • Compatible avec les systèmes Unix, Windows et Mac
  • Protocole de transfert TCP (et non plus UDP)
  • Fonctionnement avec seul port (le 2049), pour simplifier la configuration des pare-feu
  • Utilisation d’opérations « stateful »

Qui a inventé le NFS ?

Le NFS a été inventé par l’entreprise Sun Microsystems, un constructeur d’ordinateurs et un éditeur de logiciels américain racheté par la société Oracle Corporation en 2009 (la société ayant inventé l’Oracle Database, un système de gestion de base de données). En l’occurrence, la technologie NFS a été créée en 1984 par l’entreprise. Elle est aujourd’hui mondialement réputée : c’est un standard pour le partage de fichiers en réseau dans tout écosystème UNIX.

Traduction de NFS ?

NFS est un acronyme anglais signifiant « Network File System », soit en français, « Système de fichiers en réseau ». Le terme NFS n’est pas à confondre avec le terme NTFS (New Technology File System), le système de fichiers de journalisation propriétaire développé par Microsoft et appliqué par défaut sur Windows depuis Windows NT.

Exemple :

Dans notre entreprise, le NFS permet aux collaborateurs de travailler sur des fichiers en même temps.

In our company, the NFS enables several employees to work on a file at the same time.

Autour du même sujet

NFS en informatique : définition et focus sur la version NFSv4
NFS en informatique : définition et focus sur la version NFSv4

Qu'est-ce que le Network File System ? Le NFS permet à un utilisateur d’accéder, via son ordinateur (le client), à des fichiers stockés sur un serveur distant. Il est possible de consulter mais aussi mettre à jour ces fichiers, comme s’ils étaient...