M2M : comment s'opère l'interaction entre les objets ?

Selon l'IDATE, le marché mondial des M2M s'élevait à 11,2 milliards d'euros en 2009. Il devrait atteindre 27,7 milliards en 2013. C'est aujourd'hui 68 % de cartes SIM M2M qui sont vendues par les opérateurs en France. Focus sur ces technologies qui permettent l'échange d'informations entre machines connectées.

Définition

Le M2M (Machine-to-Machine) est un ensemble de technologies de réseaux filaires et sans fil qui permettent le transfert d’informations de manière automatisée (sans aucune intervention humaine). Un système M2M peut ainsi se composer de capteurs, de RFID, de liaison Wifi ou cellulaire ou de solution d'informatique autonome et programmée. On retrouve plus régulièrement les fonctionnalités de communication M2M dans les objets « intelligents » ou connectés. Elle est ainsi utilisée comme « base » à l’Internet des Objets (IoT).

Carte SIM M2M

Les cartes SIM M2M sont des puces dédiées aux communications entre objets. Tout comme les cartes SIM « classiques » dédiées aux à la téléphonie, ce sont des puces qui contiennent un microcontrôleur de mémoire. Ce dernier permet le stockage de données ou d’applications afin de les transmettre à un réseau spécifique (en temps réel) sans notion de distance entre l’émetteur et le récepteur. Ainsi, ces puces sont principalement dédiées aux objets connectés (professionnels) et aux grands projets industriels. Multi-canaux et déployées à travers le monde, elles utilisent les réseaux GSM (2G, 3G, 4G), sans aucune limitation de durée d’itinérance (roaming). Les puces sont activables et configurables à distance, grâce à des solutions IP (IP privé fixe ou IP publique) qui ne sont pas accessibles par le grand public. Ces caractéristiques permettent ainsi d’améliorer la continuité de service des entreprises (et la productivité de ces dernières), grâce à l’intervention moins fréquente d’experts sur site.

Principales applications et marché

Les cartes SIM M2M sont principalement utilisées pour la surveillance à distance, mais pas seulement. Ascenseurs, caméras, boîtiers de téléassistance, panneaux photovoltaïques, ou bracelets connectés, leur usage est multiple. Elles peuvent notamment intervenir en robotique, dans le contrôle de la circulation ou aider à la gestion d’entrepôts (en gérant la chaîne logistique, par exemple).Les ventes mondiales de puces M2M frôlaient ainsi les 12,7 millions d’unités début 2017, représentant 932 000 cartes SIM M2M en plus d’un trimestre à un autre. On compte aujourd’hui un accroissement annuel de 2,9 millions d’unités.La migration des réseaux mobiles en direction de la LTE peut expliquer cette forte augmentation. La zone Amériques affichait, en 2018, la plus forte croissance entre tous les continents, avec 4 % de ventes supplémentaires par rapport à 2017 (soit 813 millions d’unités). L’Asie enregistrait un record en 2018 avec une augmentation de 2 % des ventes (jusqu’à 2,58 milliards d’unités). Les ventes restent stables en Europe (417 millions d’unités en 2018).

Dictionnaire de l'IoT

M2M : comment s'opère l'interaction entre les objets ?
M2M : comment s'opère l'interaction entre les objets ?

Définition Le M2M (Machine-to-Machine) est un ensemble de technologies de réseaux filaires et sans fil qui permettent le transfert d’informations de manière automatisée (sans aucune intervention humaine). Un système M2M peut ainsi se composer de...