Chèque carburant : définition, bénéficiaires, obtention

Chèque carburant : définition, bénéficiaires, obtention Pour faire face à la flambée des prix de l'essence, le gouvernement envisageait de créer un chèque carburant, sur le modèle du chèque énergie. Il a finalement préféré une "indemnité inflation". Mais certaines régions l'utilisent.

Qu'est-ce que le chèque carburant ?

Le chèque carburant est un dispositif un temps envisagé par le gouvernement pour faire face à la hausse des prix, qui se base sur le même principe que le chèque énergie : les ménages les plus modestes ont droit à une aide pour régler une partie de leurs dépenses en carburant.

Le gouvernement expliquait courant octobre privilégier cette option à une baisse des taxes. Le ministre de l'Economie a en effet affirmé que le coût d'une baisse des taxes serait bien plus important pour le gouvernement, et qu'une mesure qui bénéficierait à tous les automobilistes ne serait pas adaptée d'un point de vue environnemental et pas juste socialement.Au final cette cette solution n'a pas été retenue, le gouvernement ayant préféré une "indemnité inflation" qui ne cible pas que les automobilistes.

Ce type de dispositif existe cependant dans quelques régions françaises. En Bourgogne-Franche-Comté, le "ticket mobilité" est actif depuis 2019 et jusqu'au 31 décembre 2021, son montant est de 30 euros par mois. Dans les Hauts-De-France, le montant de "l'aide aux transports" instaurée en 2016 est de 20 euros par mois.

Qui a droit au chèque carburant ?

Les personnes éligibles à ce genre de dispositifs sont les ménages aux revenus les plus modestes. Dans les Hauts-De-France il faut ainsi gagner moins de deux Smic par mois, et le dispositif ne s'adresse qu'aux salariés. En Bourgogne-Franche-Comté, ces mêmes critères s'appliquent, mais comme le ticket est financé à 50% par les entreprises, sur la base du volontariat, seuls les salariés des entreprises volontaires ont droit à l'aide.

La distance des déplacements ainsi que la présence ou non de transports en commun dans la région sont également des critères pris en compte. Dans les Hauts-De-France, le lieu de travail doit ainsi se trouver à plus de vingt kilomètres de son domicile (dix kilomètres en cas de covoiturage), et le domicile doit être peu desservi par les transports en commun, ou alors le salarié doit avoir des horaires qui ne lui permettent pas de les emprunter (déplacements entre 22h et 7h du matin). En Bourgogne-Franche-Comté, la distance minimale pour être éligible est de trente kilomètres, et le trajet ne doit pas pouvoir être effectué en transports en commun en moins d'une heure.

Au niveau national, le gouvernement envisageait de ne pas limiter cette aide aux seuls salariés, mais à toutes les personnes qui en ont un besoin dans leur vie personnelle (se déplacer quand on est en situation de handicap, transporter ses enfants...). Il a finalement choisi de verser une aide qui ne concerne pas que les automobilistes.

Comment obtenir le chèque carburant ?

Dans les Hauts-De-France, les habitants doivent faire la demande eux-mêmes pour recevoir l'aide. En Bourgogne-Franche-Comté, l'employeur doit d'abord nouer un partenariat avec la Région afin que ses salariés puissent bénéficier du dispositif. Ceux-ci doivent ensuite faire leur demande directement auprès de l'employeur.

Demande en ligne du chèque carburant

Dans les Hauts-De-France, qui propose une "Aide aux transports" depuis 2016, les usagers doivent effectuer une demande pour obtenir le chèque. Elle peut être faite en ligne sur cette page.

Simulation pour le chèque carburant

Dans les Hauts-De-France, un simulateur permet aux salariés de savoir s'ils ont droit au dispositif d'aide aux transports ou pas.

Autour du même sujet