Quelles aides pour les moins de 25 ans ?

Chargement de votre vidéo
"Quelles aides pour les moins de 25 ans ?"

Quelles aides pour les moins de 25 ans ? Les jeunes de moins 25 ans faisant face à des difficultés financières peuvent obtenir diverses aides sociales en fonction de leur statut et de leur situation professionnelle. Quelles sont-elles ?

[Mise à jour du mardi 6 juillet 2021 à 16h34] Les jeunes demandeurs d'emploi vont obtenir une aide financière exceptionnelle. Pour y être éligibles, ils doivent bénéficier d'un accompagnement renforcé de Pole Emploi ou de l'Apec, ou être diplômés de l'enseignement supérieur et anciens boursiers. La demande doit être effectuée avant le 31 décembre 2021. Tous les détails ci-dessous.

Quelle aide pour un jeune n'ayant jamais travaillé ?

Les jeunes de moins de 25 ans n’ayant jamais travaillé ne peuvent pas bénéficier d’une allocation chômage et ne peuvent pas non plus obtenir le RSA "Jeunes actifs", puisqu’il faut avoir travaillé pendant un certain nombre de mois pour en bénéficier. Cependant, il existe une dérogation pour les femmes enceintes, les parents isolés et les couples de jeunes parents qui peuvent obtenir le RSA exceptionnellement.

Quelle aide financière pour les jeunes de moins de 25 ans avec la mission locale ?

La « garantie jeunes » est proposée aux jeunes sans diplôme par la mission locale d’insertion en échange de l’engagement dans un PACEA (Parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie). Pour respecter les critères, il faut avoir quitté le domicile familial, ne pas recevoir de soutien financier de la part de ses parents et ne pas être étudiant. Son montant atteint 497 euros, et cette garantie peut être cumulée avec les aides au logement et les aides à la formation de Pôle Emploi.

Quelles aides pour les jeunes sans emploi ?

Les jeunes sans emploi qui ont travaillé deux ans au cours des trois dernières années peuvent prétendre au RSA "Jeunes actifs". Son montant maximal est de 565,34 euros pour une personne seule et évolue en fonction du nombre de personnes à charge. En échange, il est requis de réaliser certaines démarches d’insertion professionnelle et de s’inscrire à Pôle Emploi.

Quelle aide financière pour un jeune étudiant ?

Les jeunes étudiants peuvent obtenir plusieurs aides en guise de soutien dans leurs études : une aide au logement, une bourse sur critères sociaux, une aide au mérite pour les étudiants ayant obtenu une mention "très bien" au bac, une aide à la mobilité internationale pour les étudiants qui souhaitent faire un stage ou poursuivre leurs études à l’étranger, etc.

Par ailleurs, les étudiants dont les familles ont subi une baisse conséquente de revenus à cause de la crise de la Covid-19 peuvent demander un réexamen de leur demande de bourse. Dans ce contexte, le Crous délivre également des aides d'urgence allant jusqu'à 500 euros.

Quelles aides pour les étudiants en alternance ?

Les étudiants en alternance bénéficient de la gratuité des frais de scolarité, ainsi que d'une aide de 500 euros pour passer le permis de conduire. Ils peuvent également bénéficier d'aides régionales ou départementales supplémentaires, et d'une bourse Erasmus + si une partie de leur cursus se déroule à l'étranger dans le cadre du programme européen. Action Logement octroie aussi aux alternants de moins de 30 ans l'aide Mobili Jeune, d'un montant de 10 à 100 euros par mois selon les profils, renouvelable trois ans. Les jeunes alternants sont également éligibles aux aides au logement de la CAF (APL, ALS).

Quelle aide financière pour un jeune demandeur d'emploi ?

Les jeunes qui ont travaillé 6 mois au cours des 24 derniers mois peuvent bénéficier d’une allocation chômage, sous la forme de l’ARE (Allocation de retour à l’emploi). Si ces conditions ne sont pas remplies, il est toujours possible de faire une demande après avoir passé 4 mois de recherche d’emploi infructueuse, en fournissant les preuves de toutes les démarches. Pôle Emploi propose aussi une aide aux jeunes chômeurs qui acceptent de s’engager dans un PPAE (Projet personnalisé d'accès à l'emploi).

Par ailleurs, pour faire face à la crise économique liée au coronavirus, Pôle Emploi a versé aux jeunes diplômés en 2020 ayant moins de 30 ans une allocation correspondant à 70% du montant de la bourse qu'ils touchaient en tant qu'étudiants, et ce durant quatre mois, non renouvelables. Pour les jeunes ne vivant plus chez leurs parents, l'aide est majorée de 100 euros. Cette aide est versée à ceux qui n'ont pas droit à l'ARE ni au RSA ou à la garantie jeunes. Il était initialement possible de la demander jusqu'au 30 juin 2021, le dispositif est ensuite reconduit jusqu'au 31 décembre 2021. Les critères d'éligibilité sont les suivants :

  • Avoir terminé ses études supérieures et obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur de niveau 5 ou d'un niveau supérieur (bac +2 minimum) au cours de l'année 2020 ou 2021
  •  Avoir été boursier de l'enseignement supérieur au cours de sa dernière année d'étude
  • Etre inscrit comme demandeur d'emploi
  • Chercher un emploi et être immédiatement disponible pour en occuper un le jour de la demande
  • Avoir moins de 30 ans
  • Ne pas avoir perçu de revenu de remplacement tel que l'allocation de solidarité pour le mois au cours duquel la demande est faite.

Pour obtenir cette aide, il faut en faire la demande auprès de Pole Emploi d'ici le 31 décembre 2021. Cela peut se faire en ligne sur son espace personnel de Pole Emploi ou par courrier. Il faut pour cela compléter et retourner le formulaire correspondant, accompagné d'une attestation sur l'honneur que ses études sont terminées, d'une attestation de réussite au diplôme, d'une attestation de qualité de bénéficiaire de bourse et d'un justificatif de domicile. L'aide est ensuite versée entre le 1er et le 20 du mois.

Une autre aide exceptionnelle est disponible au second semestre 2021 pour les jeunes bénéficiant d'un accompagnement renforcé. Il faut cumuler les conditions suivantes :

  • Etre inscrit comme demandeur d'emploi
  • Avoir moins de 26 ans
  • Bénéficier d'un accompagnement renforcé de la part de Pole Emploi, de l'Apec ou d'un organisme de placement spécialisé Cap Emploi
  • Ne pas percevoir plus de 300 euros mensuels (emploi, stage, autre allocation)

L'aide est attribuée par Pole Emploi après l'évaluation de la situation individuelle par un conseiller. Son montant et sa durée peuvent être modifiés si la situation du jeune demandeur d'emploi évolue. Son montant total est au maximum équivalent au revenu du solidarité active (RSA) sur un mois, limité à trois RSA par période de six mois. Il est donc possible de percevoir au maximum 497,01 euros par mois et à 1 491,03 euros sur six mois. Cette aide ne peut pas se cumuler avec l'allocation du parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie. Elle est attribuée au plus tard le 31 décembre 2021

Quelle aide pour un jeune sans emploi et sans logement ?

Pour un jeune sans emploi, il est extrêmement difficile de signer un bail de location. Le FSL (Fonds de solidarité logement) peut apporter une aide bienvenue en prenant en charge le premier mois de loyer, le dépôt de garantie, ainsi que l’assurance habitation de la première année. Cette aide n’est toutefois pas automatique, il est nécessaire de déposer une demande auprès du conseil général du département d’habitation, les réponses favorables sont accordées au cas par cas.

RCA, aide pour les jeunes

Le RCA (Revenu contractualisé d’autonomie) était une allocation proposée aux jeunes de 18 à 23 ans, à titre expérimental entre 2011 et 2013. Un peu plus de 5 000 personnes ont été sélectionnées au hasard par les missions locales et ont participé à ce test grandeur nature. Son absence d’efficacité en matière d’insertion a conduit à sa suppression.

Aides financières