Quelles aides pour les moins de 25 ans ?

Les jeunes de moins 25 ans faisant face à des difficultés financières peuvent obtenir diverses aides sociales en fonction de leur statut et de leur situation professionnelle. Quelles sont-elles ?

Aide financière pour un moins de 25 ans n'ayant jamais travaillé

Les jeunes de moins de 25 ans n’ayant jamais travaillé ne peuvent pas bénéficier d’une allocation chômage et ne peuvent pas non plus obtenir le RSA « Jeunes actifs », puisqu’il faut avoir travaillé pendant un certain nombre de mois pour en bénéficier. Cependant, il existe une dérogation pour les femmes enceintes et les parents isolés qui peuvent obtenir le RSA exceptionnellement.

Aide financière pour moins de 25 ans et mission locale

La « garantie jeunes » est proposée aux jeunes sans diplôme par la mission locale d’insertion en échange de l’engagement dans un PACAE (Parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie). Pour respecter les critères, il faut avoir quitté le domicile familial, ne pas recevoir de soutien financier de la part de ses parents et ne pas être étudiant. Son montant atteint près de 485 €, et cette garantie peut être cumulée avec les aides au logement et les aides à la formation de Pôle Emploi.

Aide financière pour un jeune sans emploi

Les jeunes sans emploi qui ont travaillé deux ans au cours des trois dernières années peuvent prétendre au RSA « Jeunes actifs ». Son montant est de 550 € pour une personne seule et évolue en fonction du nombre de personnes à charge. En échange, il est requis de réaliser certaines démarches d’insertion professionnelle et de s’inscrire à Pole Emploi.

Aide financière pour un jeune étudiant

Les jeunes étudiants peuvent obtenir plusieurs aides en guise de soutien dans leurs études : une aide au logement, une bourse sur critères sociaux, une aide au mérite pour les étudiants ayant obtenu une mention « très bien » au bac, une aide à la mobilité internationale pour les étudiants qui souhaitent faire un stage ou poursuivre leurs études à l’étranger, etc.

Aide financière pour un jeune demandeur d'emploi

Les jeunes qui ont travaillé 4 mois au cours des 28 derniers mois peuvent bénéficier d’une allocation chômage, sous la forme de l’ARE (Allocation de retour à l’emploi). Si ces conditions ne sont pas remplies, il est toujours possible de faire une demande après avoir passé 4 mois de recherche d’emploi infructueuse, en fournissant les preuves de toutes les démarches. Pole Emploi propose aussi une aide aux jeunes chômeurs qui acceptent de s’engager dans un PPAE (Projet personnalisé d'accès à l'emploi).

Aide pour un jeune sans emploi et sans logement

Pour un jeune sans emploi, il est extrêmement difficile de signer un bail de location. Le FSL (Fonds de solidarité logement) peut apporter une aide bienvenue en prenant en charge le premier mois de loyer, le dépôt de garantie, ainsi que l’assurance habitation de la première année. Cette aide n’est toutefois pas automatique, il est nécessaire de déposer une demande auprès du conseil général du département d’habitation, les réponses favorables sont accordées au cas par cas.

RCA, aide pour les jeunes

Le RCA (Revenu contractualisé d’autonomie) était une allocation proposée aux jeunes de 18 à 23 ans, à titre expérimental entre 2011 et 2013. Un peu plus de 5 000 personnes ont été sélectionnées au hasard par les missions locales et ont participé à ce test grandeur nature. Son absence d’efficacité en matière d’insertion a conduit à sa suppression.

Autour du même sujet

Aides financières

Quelles aides pour les moins de 25 ans ?
Quelles aides pour les moins de 25 ans ?

Aide financière pour un moins de 25 ans n'ayant jamais travaillé Les jeunes de moins de 25 ans n’ayant jamais travaillé ne peuvent pas bénéficier d’une allocation chômage et ne peuvent pas non plus obtenir le RSA « Jeunes actifs », puisqu’il...