Les aides de Pôle emploi aux chômeurs

En plus des allocations chômage, Pôle Emploi propose différentes aides aux demandeurs d'emploi afin de les accompagner dans leur reprise d'emploi. En particulier des aides à la formation, à la mobilité, à la création ou reprise d'entreprise, etc.

Les allocations chômage que peuvent toucher les chômeurs

Les allocations chômage sont les principales aides financières mises en place par Pôle Emploi à destination des chômeurs. L'Allocation d'aide de retour à l'emploi (ARE) est dédiée aux nouveaux inscrits qui remplissent les critères de la convention chômage, tandis que l'Allocation de solidarité spécifique (ASS) concerne les chômeurs ayant dépassé la période d'indemnisation.

L'aide pour les chômeurs souhaitant créer ou reprendre une entreprise

L'Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d'entreprises (ACCRE) est un dispositif qui permet aux demandeurs d'emploi de bénéficier d'une exonération de charges sociales pendant un an dès lors qu'ils décident de créer leur propre entreprise ou d'en reprendre une. Pour en bénéficier, le demandeur d'emploi doit détenir plus de 50% du capital ou plus de 35% dans le cas d'une entreprise familiale, et être dirigeant de la société. Par ailleurs, le demandeur d'emploi doit être inscrit à Pôle Emploi depuis au moins 6 mois au cours des 18 derniers mois.
Toutefois, il ne doit pas nécessairement percevoir l'ARE. Les bénéficiaires de l'Allocation de solidarité spécifique, de l'Allocation temporaire d'attente (ATT) et du Revenu de solidarité active (RSA) sont eux aussi admis. La demande doit être réalisée au plus tard 45 jours après le dépôt de création ou de reprise de l'entreprise, au travers du formulaire Cerfa n° 13584.

Les aides à la formation et à la mobilité de Pôle Emploi

Pôle Emploi propose également des aides à la formation pour faciliter le retour à l'emploi des chômeurs. Notamment l'Action de formation conventionnée (AFC) qui vise à amener les connaissances et compétences du demandeur d'emploi au niveau exigé par le marché du travail. L'Action de formation préalable au recrutement (AFPR) permet, elle, au bénéficiaire de négocier un contrat de professionnalisation avec un employeur en échange d'une formation qualifiante.
Pôle Emploi verse enfin aux demandeurs d'emploi non indemnisés une aide à la mobilité sous la forme d'une prise en charge des frais de déplacement, de repas et d'hébergement en cas d'entretien d'embauche, de participation à un concours public ou de formation suivie à un emplacement distant de 60 km aller-retour du lieu de domicile.

Autour du même sujet

Chômage

Annonces Google