Les aides de Pôle emploi aux chômeurs

"Les aides de Pôle emploi aux chômeurs"

Les aides de Pôle emploi aux chômeurs En plus des allocations chômage, Pôle Emploi propose différentes aides aux demandeurs d'emploi afin de les accompagner dans leur reprise d'emploi. En particulier des aides à la formation, à la mobilité, à la création ou reprise d'entreprise, etc.

Les allocations chômage que peuvent toucher les chômeurs

Les allocations chômage sont les principales aides financières mises en place par Pôle Emploi à destination des chômeurs. L'Allocation d'aide de retour à l'emploi (ARE) est dédiée aux nouveaux inscrits qui remplissent les critères de la convention chômage, tandis que l'Allocation de solidarité spécifique (ASS) concerne les chômeurs ayant dépassé la période d'indemnisation.

L'aide pour les chômeurs souhaitant créer ou reprendre une entreprise

L'Aide à la création ou à la reprise d'entreprises (Acre, anciennement Accre) est un dispositif qui permet aux demandeurs d'emploi de bénéficier d'une exonération partielles de charges sociales pendant un an dès lors qu'ils décident de créer leur propre entreprise ou d'en reprendre une. Pour en bénéficier, le demandeur d'emploi doit soit :

  • Détenir plus de 50% du capital ou plus de 35% dans le cas d'une entreprise familiale, et être dirigeant de la société
  • Diriger la société et détenir, personnellement ou avec son époux, partenaire de Pacs, concubin ou ascendants et descendants, au moins 1/3 du capital, dont au moins 25% à titre personnel, sous réserve qu'un autre actionnaire n'ait pas plus de 50% du capital
  • Etre plusieurs demandeurs détenant ensemble plus de 50 % du capital, à condition qu'un ou plusieurs d'entre eux soient dirigeant et que chaque demandeur ait une part de capital égale au moins à 1/10e de la part du principal actionnaire.

Par ailleurs, a moment de faire la demande, il faut se trouver dans un des cas de figure suivants :

  • Demandeurs d'emploi indemnisés
  • Demandeurs d'emploi non indemnisé inscrits à Pôle emploi depuis plus de 6 mois au cours des 18 derniers mois
  • Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou du revenu de solidarité active (RSA)
  • Jeunes entre 18 ans et moins de 26 ans
  • Jeunes de moins de 30 ans reconnus handicapés
  • Personnes ayant conclu un contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape)
  • Créateurs ou repreneurs d'une entreprise implantée au sein d'un quartier prioritaire de la ville (QPV)
  • Bénéficiaires de la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE)
  • Travailleurs indépendants relevant  ou non du régime micro-social.

 Les micro-entrepreneurs doivent réaliser une demande au plus tard 45 jours après le dépôt de création ou de reprise de l'entreprise, au travers d'un formulaire spécifique. Les autres demandeurs n'ont aucune démarche à effectuer, l'aide leur sera versée automatiquement.

Les aides à la formation et à la mobilité de Pôle Emploi

Pôle Emploi propose également des aides à la formation pour faciliter le retour à l'emploi des chômeurs. Notamment l'Action de formation conventionnée (AFC) qui vise à amener les connaissances et compétences du demandeur d'emploi au niveau exigé par le marché du travail. L'Action de formation préalable au recrutement (AFPR) permet, elle, au bénéficiaire de négocier un contrat de professionnalisation avec un employeur en échange d'une formation qualifiante.

Pôle Emploi verse enfin aux demandeurs d'emploi non indemnisés une aide à la mobilité sous la forme d'une prise en charge des frais de déplacement, de repas et d'hébergement en cas d'entretien d'embauche, de participation à un concours public ou de formation suivie à un emplacement distant d'au moins 60 km aller-retour du lieu de domicile.

Chômage