L'AFPR : une formation rémunérée avant l'embauche

L'action de formation préalable au recrutement (AFPR) permet à un demandeur d'emploi de compléter ses compétences pour répondre à une offre d'emploi avant son embauche.

Quel est le principe de l'AFPR ?

Toutes les personnes inscrites à Pôle emploi peuvent demander à bénéficier de l'AFPR pour compléter leurs compétences afin de postuler à une offre d'emploi pour un CDD de plus de 6 mois et de moins de 12 mois, un contrat de professionnalisation à durée déterminée ou un contrat de travail temporaire d'au moins 6 mois.
L'inscription AFPR est mentionnée sur les offres lorsque l'employeur accepte d'embaucher un demandeur d'emploi après une formation préalable. Cette formation sert aussi bien à acquérir de nouvelles connaissances qu'à se familiariser avec l'entreprise ou de nouveaux outils qui devront être utilisés dans le poste visé.

Qui peut bénéficier de l'AFPR ?

Indemnisé ou non, tout demandeur d'emploi peut bénéficier de l'action de formation préalable au recrutement suite à une proposition d'emploi requérant une formation, interne ou externe. Ce dispositif concerne les employeurs du secteur privé tout comme ceux du secteur public.

Pour quelle formation ?

La formation préalable à l'emploi se déroule aussi bien en entreprise (tutorat) qu'en organisme de formation. L'organisme de formation peut être interne à l'entreprise ou externe. La formation ne doit pas excéder 400 heures, en temps plein ou partiel.

Quelle est indemnisation de l'AFPR ?

Durant la formation, le demandeur d'emploi indemnisé perçoit l'aide au retour à l'emploi formation (AREF), dont le montant est égal à celui de l'ARE perçue précédemment, tandis que le demandeur d'emploi non indemnisé perçoit une rémunération de formation Pôle emploi appelée RFPE (au minimum 652,02 € si le bénéficiaire n'est pas primo demandeur soit une aide qui reste supérieur à une aide comme le RSA). Les deux sont considérés comme stagiaires de la formation professionnelle. Qui plus est, une prise en charge d'une partie des frais liés à la formation (transport, restauration, hébergement) est également possible grâce à l'aide aux frais associés à la formation (AFAF).

Et pour le futur employeur ?

Une aide sera versée au futur employeur après qu'il aura embauché le demandeur d'emploi en CDD de 6 mois minimum à 12 mois maximum, ou en contrat de professionnalisation à durée déterminée, ou en contrat de travail temporaire si les missions durent au moins 6 mois. L'aide maximale est de 5 € net par heure de formation interne dans la limite de 2 000 €, et 8 € net par heure de formation externe dans la limite de 3 200 €. La plupart des employés bénéficiant de cette aide sont rémunérés au Smic.

Formation professionnelle

Annonces Google