Travail sur écran : la réglementation

Le Code du travail encadre la durée du travail sur écran. Des règles existent aussi concernant l'ergonomie du poste de travail.

Travail sur écran et fatigue visuelle

Travailler de manière intensive devant un écran peut engendrer une fatigue visuelle qui constitue un trouble de la santé. La fatigue visuelle consiste en une sensation de lourdeur des globes oculaires, des maux de tête, des éblouissements ou encore des picotements. Plus le poste de travail est inadapté, plus la fatigue visuelle peut se révéler. Est considéré comme un poste inadapté :

  • un éclairement faible ou trop important ;
  • des reflets sur l'écran ;
  • une distance écran/oeil trop longue ou trop courte ;
  •  une durée de travail devant l'écran trop importante.

L'employeur est dans l'obligation de prévenir les risques notamment en matière de santé. À ce titre, les articles R. 4542-1 à R. 4542-19 du Code du travail et la norme ISO 9241 exposent des dispositions réglementaires pour des actions de prévention dans le travail informatisé.

Parmi ces dispositions figurent notamment :

  •  le choix d'un écran mat ;
  • la disposition de l'écran perpendiculaire aux fenêtres ;
  • un moniteur à hauteur des yeux ;
  • un affichage sur fond clair ;
  •  le bord du clavier à 10-15 cm du bord du plan de travail.

Travail sur écran : quelle durée ?

Selon la réglementation, l'employeur est tenu d'organiser l'activité du salarié de manière à ce que le temps quotidien de travail sur écran soit régulièrement interrompu soit par des pauses soit par d'autres tâches qui ne comportent pas de travail sur écran telles que des tâches de bureau. La loi ne fixe pas de durée minimale de pause ou de changement d'activité. Chaque employeur fixe les règles applicables au sein de son entreprise en fonction de l'organisation du travail. Il est préconisé d'accorder au salarié 5 minutes de pause toutes les 45 minutes pour un travail de saisie de données et 15 minutes de pause toutes les 2 heures pour un travail de dialogue (consultation, conception).

Guide pratique du travail sur écran

En matière de travail sur écran, ce qu'il faut retenir :

  •  l'ambiance doit être lumineuse ;
  •  des pauses régulières ou des changements de tâches doivent être effectués ;
  •  le siège doit être ajusté de sorte que l’assise respecte la règle des 90° (les avant-bras doivent reposer sur le bord du bureau et les pieds sont posés à plat au sol) ;
  • positionner le clavier face à l'utilisateur de façon à appuyer environ 2/3 des avant-bras sur le bureau. Le clavier doit être inclinable, dissocié de l'écran et avoir une surface mate pour éviter les reflets ;
  •  mettre la souris au même niveau que le clavier dans le prolongement du bras ;
  •  placer l’écran face à l'utilisateur à une distance qui permet de le visualiser en entier sans bouger la tête. Le haut de l'écran doit être à hauteur des yeux de l'utilisateur ;
  •  assurer la formation des salariés sur les modalités d'utilisation de l'écran ;
  •  assurer un suivi médical des salariés travaillant devant un écran.

Les articles R. 4542-1 à R. 4542-19 du Code du travail et la norme ISO 9241 énoncent les dispositions réglementaires relatives aux actions de prévention dans le travail informatisé.

Autour du même sujet

Travail sur écran : la réglementation
Travail sur écran : la réglementation

Travail sur écran et fatigue visuelle Travailler de manière intensive devant un écran peut engendrer une fatigue visuelle qui constitue un trouble de la santé. La fatigue visuelle consiste en une sensation de lourdeur des globes oculaires, des maux...