Aide pour travaux dans un logement : quelle subvention

Dans le cadre de travaux d'amélioration ou d'aménagements spécifiques, le propriétaire et le locataire peuvent bénéficier de subventions. Quelles sont-elles ? Quelles conditions d'éligibilité permettent de financer son projet immobilier ?

Qui peut bénéficier des aides de l’Anah ?

L’Anah ou l’agence nationale de l’habitat peut financer partiellement les travaux d’un logement. Ce type de subventions est accessible pour les propriétaires ; qu’ils louent ou occupent leur bien immobilier. L’éligibilité du demandeur dépend de ses ressources, de l’ancienneté de son logement et de la nature des travaux. Par exemple, des travaux d’amélioration de performance énergétique. Un syndicat de copropriétaires peut être demandeur, sous réserve de conditions, pour une procédure spécifique ou s’il s’agit d’un immeuble de plus de 15 ans. Dans tous les cas de figure, les bénéficiaires doivent respecter leurs engagements.

Quelles aides pour des travaux dans une maison ?

Plusieurs solutions de financement sont disponibles pour les travaux dans une maison. L’éco-prêt à taux zéro, la prime énergie, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) constituent les principales aides pour les propriétaires et les locataires. Le profil du demandeur et ses revenus sont pris en compte. Les caisses de retraite et les caisses d’allocations familiales peuvent proposer des prêts à taux bonifié ou des subventions pour des travaux de rénovation ou d’amélioration, notamment pour l’isolation du logement.

Quelles aides pour les travaux d’isolation ?

Les travaux d’isolation ont pour but d’améliorer les performances énergétiques d’un foyer en minimisant les ponts et les déperditions thermiques. Par conséquent, ce type de projet bénéficie de plusieurs aides financières. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, la TVA à taux réduit (5,5 %), les aides de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro, des subventions locales et régionales. Les certificats d’économie d’énergie (CEE) permettent aussi de profiter d’une prime énergie. Si leur éligibilité dépend en partie des conditions de ressources du ménage, certaines aides sont cumulables.

Quelles sont les aides pour changer ses fenêtres ?

Qu’il s’agisse d’un double ou triple vitrage, le changement de fenêtres est également intégré dans le dispositif des travaux d’amélioration et de rénovation d’un logement. Là encore, plusieurs possibilités sont proposées aux locataires ou aux propriétaires. Sous réserve de critères d’éligibilité respectés, le changement de fenêtres peut être financé partiellement grâce aux subventions de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro, la prime énergie, la TVA à taux réduit, ainsi que le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Exonération de la taxe foncière

Dans le cadre de travaux de rénovation, certaines communes ou collectivités encouragent ces projets par l’exonération partielle ou totale de la taxe foncière. Elle concerne les propriétaires bailleurs ou occupants leur propre logement. Une règle commune régit cette aide : la construction du bien a dû s’achever avant le 1er janvier 1989.

Autour du même sujet

Travaux

Aide pour travaux dans un logement : quelle subvention
Aide pour travaux dans un logement : quelle subvention

Qui peut bénéficier des aides de l’Anah ? L’Anah ou l’agence nationale de l’habitat peut financer partiellement les travaux d’un logement. Ce type de subventions est accessible pour les propriétaires ; qu’ils louent ou occupent leur bien immobilier....