Architecte obligatoire : quand doit-on recourir à un professionnel ?

En fonction de son projet d'aménagement ou de construction neuve, il est parfois nécessaire de solliciter les compétences et les connaissances d'un architecte. Sous quelles conditions et dans quelles circonstances doit-on faire appel à ce type de professionnel ?

À partir de quelle surface un architecte est-il obligatoire ?

Qu’il s’agisse de travaux d’amélioration ou d’une construction neuve, l’obligation de recourir à un architecte s’impose pour les surfaces au plancher supérieures à 150 m . Dans le cadre d’aménagements spécifiques, comme un agrandissement, le plafond relatif à cette unité de mesure inclut la surface existante et celle créée. Ce critère est applicable pour toute autorisation légale déposée depuis le 1er mars 2017.

Quelle est la surface autorisée sans permis de construire ?

Pour une construction extérieure ou intérieure, une simple déclaration préalable suffit pour les travaux couvrant une surface entre 5 et 20 m . Cette estimation peut être portée à 40 m si la propriété se trouve dans une zone géographique concernée par un plan local d’urbanisme.

Quels sont les honoraires d’un architecte ?

De nombreux facteurs influent sur les honoraires de l’architecte. La disparité des tarifs pratiqués dépend du projet en lui-même, notamment en ce qui concerne sa durée et sa complexité, sans oublier l’expérience et les prestations du professionnel sollicité. Les honoraires représentent entre 10 et 15 % du coût des travaux engagés. Certains spécialistes proposent des forfaits pour éviter tout dépassement.

Quelle autorisation obtenir pour un abri de jardin ?

Un permis de construire est nécessaire pour les surfaces supérieures à 20 m. Entre 5 et 20 m , une déclaration préalable de travaux suffit, sauf si la hauteur dépasse les 12 m. Ce dernier critère impose également cette même formalité pour les surfaces inférieures à 5 m . Dans le cas contraire, aucune autorisation légale n’est requise pour cette dernière superficie.

Rénovation et architecte obligatoire

Dans le cadre de travaux de rénovation, l’obligation de recourir à un architecte est la même que pour une construction neuve. À savoir, une surface au plancher qui excède 150 m .

Déclaration préalable et architecte obligatoire

À l’occasion d’une déclaration préalable, il est conseillé de recourir à un architecte. Si cette formalité concerne des travaux sur une surface comprise entre 20 et 40 m et que la superficie totale excède 150 m , alors un permis de construire est nécessaire. Dans cette perspective, faire appel à un architecte est obligatoire.

Permis de démolir et architecte obligatoire

Le permis de démolir ne nécessite pas l’encadrement des travaux par un architecte. Ce dernier est sollicité seulement si l’éventuelle reconstruction ou les aménagements ultérieurs dépassent les 150 m de surface au plancher.

Recours à un architecte pour une extension

Toute extension faisant l’objet d’un permis de construire doit être supervisée obligatoirement par un architecte. Après travaux, toute surface au plancher qui excède 150 m nécessite aussi ses compétences.

Autour du même sujet

Travaux

Architecte obligatoire : quand doit-on recourir à un professionnel ?
Architecte obligatoire : quand doit-on recourir à un professionnel ?

À partir de quelle surface un architecte est-il obligatoire ? Qu’il s’agisse de travaux d’amélioration ou d’une construction neuve, l’obligation de recourir à un architecte s’impose pour les surfaces au plancher supérieures à 150 m . Dans le cadre...