Construire une cave : faut-il un permis de construire ?

Considérée comme un ouvrage enterré, la construction d'une cave peut nécessiter l'obtention d'un permis de construire ou d'une déclaration préalable. D'un point de vue administratif et pratique, quelles sont les particularités pour mener à bien ce type d'aménagement ?

Construire une cave enterrée

Préparer la construction d’une cave enterrée sur son terrain ou en sous-sol exige plusieurs précautions, comme les spécificités du sous-sol et l’espace disponible. La présence d’eau souterraine est également un facteur essentiel, car il convient de déterminer les possibilités d’écoulement ou de drainage. Les différentes solutions de raccordement sont aussi à prendre en compte.

Les différents modèles de cave enterrée

Il existe plusieurs catégories de cave enterrée. Les modèles préfabriqués constituent des solutions modulaires pour des espaces bien définis, généralement assez restreints. Les caves coulées sur place, elles, sont recommandées en cas de taux d’humidité important. Leur isolation est appréciée dans le cadre d’un aménagement pour créer une surface habitable supplémentaire. Enfin, les caves maçonnées sont adaptées aux sous-sols secs. Elles sont souvent employées pour former une partie annexe et non habitable de la maison.

Construire une cave dans son jardin

La cave n’est pas forcément intégrée à l’habitation. Elle peut être réalisée au cœur du jardin. Les mêmes précautions doivent être observées en ce qui concerne la nature du sous-sol, la sécurisation et l’accessibilité des lieux. Les étapes de coffrage et de ferraillage doivent faire l’objet d’une attention particulière afin de veiller à l’intégrité de la structure. Selon l’exposition des lieux par rapport à la déclivité générale du terrain, des aménagements préventifs permettent d’anticiper d’éventuels risques d’inondation.

Faut-il une autorisation d’urbanisme pour construire une cave ?

L’obtention d’une autorisation d’urbanisme est requise lorsque la construction d’une cave se fait sous une hauteur de plafond supérieure à 1 m 80. De même, cette formalité est à respecter dans l’éventualité où la surface de plancher s’accroît après l’achèvement des travaux.

Les formalités pour construire une cave

D’autres formalités sont à observer selon l’importance de la cave. Pour une augmentation de la surface de plancher comprise entre 5 et 20 m , il est nécessaire d’effectuer une demande auprès de la mairie. Celle-ci délivre une déclaration préalable de travaux. En fonction de leur plan local d’urbanisme, certaines communes portent cette estimation à 40 m. Exception faite de ce dernier cas, un permis de construire doit être obtenu avant le début du chantier pour tout aménagement supérieur à 20 m . Sur le principe, les démarches sont similaires et sont à réaliser auprès du service de l’urbanisme. Aucune démarche n’est obligatoire pour les surfaces inférieures à 5 m .

Quel prix pour construire une cave ?

Le coût de construction ou de l’aménagement d’une cave en sous-sol varie d’un professionnel à un autre. Les matériaux, la complexité des travaux et le modèle de cave souhaité sont complémentaires à d’éventuelles opérations d’excavation et de terrassement du terrain. En prenant en compte les travaux d’isolation et d’aménagement, le prix moyen au mètre carré est estimé entre 1 500 et 2 000 €.

Autour du même sujet

Travaux

Construire une cave : faut-il un permis de construire ?
Construire une cave : faut-il un permis de construire ?

Construire une cave enterrée Préparer la construction d’une cave enterrée sur son terrain ou en sous-sol exige plusieurs précautions, comme les spécificités du sous-sol et l’espace disponible. La présence d’eau souterraine est également un facteur...