Comment calculer ses heures supplémetaires

Voici comment calculer ses heures supplémentaire à l'aide d'Excel

Comment calculer ses heures supplémentaires sur Excel ?

Le nombre d’heures supplémentaires se base sur le seuil du nombre d’heures travaillées spécifiées dans votre contrat de travail. Pour un temps plein, il s’agit de 35 heures. Pour un temps partiel, la disparité est plus grande. Par exemple, 15, 20 ou 25 heures. Sur une base de 35 heures, la majoration des heures est de 25 % entre 36 et 43 heures hebdomadaires. Au-delà de huit heures supplémentaires, celle-ci est portée à 50 %. Pour calculer ses heures supplémentaires avec Excel, il suffit de disposer du nombre d’heures supplémentaires auquel on applique une formule de pourcentage pour connaître le montant de celle-ci : = nombre d’heures supplémentaires * montant indemnisation horaire brute * taux de majoration. Par exemple : = 5 heures supplémentaires * 15 € de l’heure * 25 % (ou 1,25). Cela donne 93,75 € pour 5 heures de travail supplémentaires majorés à 25 %. Il est conseillé de répartir sur des colonnes différentes les heures supplémentaires en fonction de leur taux de majoration pour éviter les erreurs ou les confusions. Il vous suffit ensuite de réaliser une dernière colonne qui comprend la somme totale des heures supplémentaires avec la formule suivante : = somme (cellule montant majoré 1 + cellule montant majoré 2…). À noter que l’emplacement des cellules est revu automatiquement par le logiciel si vous choisissez de réaliser un copier-coller. Veillez néanmoins à ce que cette fonction demeure pertinente en fonction des valeurs renseignées dans les cellules afférentes. Autrement, votre tableur risque de présenter un message d’erreur relatif à la valeur, à une cellule, à un nombre et même à un nom non valide.

Comment calculer ses heures supplémentaires défiscalisées ?

Depuis le 26 décembre 2018 et la mise en application de la loi « gilets jaunes », les heures supplémentaires ne sont plus imposables. Cette exonération fiscale s’impose dans la limite de 5 000 € par an et par salarié. En ce qui concerne les cotisations sociales, un taux de réduction est appliqué par rapport à la totalité des taux de cotisation d’assurance vieillesse. Toutefois, ce taux ne doit pas excéder 11,31 %. Pour le calcul des heures supplémentaires défiscalisées, il faut donc procéder de la manière suivante : appliquer ce taux de réduction lié aux cotisations salariales sur le montant brut dû aux heures supplémentaires travaillées.

Comment calculer les heures supplémentaires : exemple

Pour illustrer ces propos, voici deux cas de figure :

  • un temps complet (35 heures) avec 48 heures de travail effectif (maximum légal) sur une période hebdomadaire et un taux horaire de 10 € brut : on retient 8 heures supplémentaires majorées à 25 % et 4 heures majorées à 50 %. La première tranche donne droit à une rémunération brute de 100 € (8 * 10 * 1,25) et 60 € pour la seconde tranche (4 * 10 * 1,5). Le montant brut des heures supplémentaires est alors de 160 € pour 48 heures de travail, dont 12 heures supplémentaires ;
  • un emploi à temps partiel (20 heures) avec 22 heures de travail sur une semaine et un taux horaire de 10 € brut : dans ce cas, le taux de majoration est fixé à 10 % du taux horaire. Il s’agit du minimum légal. Le paiement des deux heures supplémentaires est donc de 22 € (10 * 2 * 1,1).

Comment calculer ses heures supplémetaires
Comment calculer ses heures supplémetaires

Comment calculer ses heures supplémentaires sur Excel ? Le nombre d’heures supplémentaires se base sur le seuil du nombre d’heures travaillées spécifiées dans votre contrat de travail. Pour un temps plein, il s’agit de 35 heures. Pour un temps...