Vol du téléphone portable professionnel : déclaration, blocage...

En cas de vol de votre téléphone professionnel, vous devez bloquer votre ligne et éventuellement faire jouer l'assurance. Vous pouvez aussi demander la localisation.

Faire suspendre sa ligne

La première chose à faire lorsqu’on se fait voler son téléphone portable professionnel est de faire suspendre sa ligne. Cela permet d’empêcher des tiers d’utiliser l’appareil. La procédure de suspension de ligne varie selon les opérateurs et selon les types de forfaits souscrits. Elle nécessite généralement à l'usager de se déplacer dans son agence la plus proche pour signaler le vol, ou de se connecter à son espace client en suivant les démarches recommandées.

Bloquer téléphone à distance

Faire bloquer son téléphone portable à distance est aussi quelque chose d’important. Il faut pour cela se déplacer dans un commissariat ou une gendarmerie afin de déposer une plainte pour vol, si possible dans un délai de 48 heures. Les forces de l’ordre demanderont alors le code IMEI ou International Mobile Equipment Identity, de l’appareil. Il s’agit d’un code prenant la forme d’un nombre de 15 chiffres qui figure généralement sur la boîte et la facture lors de l’achat du téléphone. C’est grâce à ce code que les opérateurs parviennent à identifier les mobiles qui essayent de se connecter à leur réseau. Lorsqu’il est difficile de mettre la main sur la boîte de l’appareil ou sur la facture d’achat, il reste possible de retrouver le code EMEI en tapant #06 ou #07 suivi de la touche appel, ou en contactant son opérateur ou en se rendant par Internet sur son espace client. Une fois le blocage effectué, le téléphone devient inutilisable par un tiers, même si une nouvelle carte SIM provenant d’un autre opérateur y est insérée.

Vol portable à l'étranger

Si le vol intervient lorsqu’on se trouve à l’étranger, il convient de procéder de la même manière que si l’incident s’était produit en France. Il faut donc aller déposer plainte auprès des autorités locales, c'est-à-dire auprès des services équivalents de la police ou de la gendarmerie. Le dépôt de plainte entraînera la remise d’un procès-verbal qu’il faudra ensuite faire parvenir à son opérateur. La plainte, comme si elle avait été déposée en France, permettra de faire bloquer à distance le téléphone. La prise de contact avec l’opérateur permettra, quant à elle, de suspendre la ligne. Il faut bien comprendre que la plupart des téléphones récents, de type iPhone ou Android, sont pourvus d’applications ou de dispositifs permettant d’effacer certaines données contenues dans l’appareil à distance. Il sera ainsi facile d’effacer des SMS ou des photos. Il est aussi facile de désactiver l’accès à certaines applications ou aux messageries électroniques.

Déclaration du vol du téléphone professionnel

Une fois toutes les étapes ci-dessus effectuées, reste à procéder à la déclaration du vol du téléphone professionnel auprès de l’assurance de l’employeur. La démarche n’est possible bien évidemment qu’à condition que l’employeur ait préalablement choisi de faire assurer son appareil. Attention toutefois, car les conditions d’indemnisations sont souvent très strictes. Les même règles s'appliquent en cas de vol de l'ordinateur professionnel. Attention, déclarer un vol alors qu'il s'agit d'une casse du téléphone professionnel est un cas de fraude à l'assurance.

Autour du même sujet

Droits numériques du salarié

Vol du téléphone portable professionnel : déclaration, blocage...
Vol du téléphone portable professionnel : déclaration, blocage...

Faire suspendre sa ligne La première chose à faire lorsqu’on se fait voler son téléphone portable professionnel est de faire suspendre sa ligne. Cela permet d’empêcher des tiers d’utiliser l’appareil. La procédure de suspension de ligne varie selon...