Turnover : définition, calcul, traduction

Turnover : définition, calcul, traduction Le turnover se définit comme la rotation du personnel dans l'entreprise. Mais concrètement, que révèle le taux de turnover et comment se calcule-t-il ?

Définition du turnover

Turnover est un terme qui nous vient d'outre-Manche pour désigner la rotation du personnel dans une structure. Cela prend en compte, dans une entreprise, le nombre de départs de salariés (démission, rupture conventionnelle mais aussi licenciement ou période d'essai non renouvelée) qui sont suivis par des embauches.

Ces départs sont de toutes nature. Il peut s'agir de départs à la retraite comme de démissions, d'inaptitudes au travail ou de mutations géographiques. Les départs en entreprise peuvent avoir pour conséquence de déstabiliser la structure, et c'est pourquoi les entreprises ont tout intérêt à fidéliser leurs employés, notamment ceux qui occupent des fonctions à responsabilités. On aura tendance à déduire d'un petit turnover que l'entreprise a une bonne politique de ressources humaines, qui ne freine pas la progression, encourage les promotions, et s'aligne sur ses concurrents en termes de salaires et avantages (véhicule de fonction mais aussi tickets restaurant, ou encore comité d'entreprise et chèques vacances).


Traduction du turnover

La langue anglaise a cela de facile qu'il lui suffit d'accoler deux termes existants pour en produire un nouveau. Comme la langue française ne dispose pas toujours de cette facilité, elle a souvent recours à une autre : faire sien le mot anglais ! C'est ainsi que "turnover", qui vient de turn, tourner, pour l'idée de rotation, et de over, par-dessus, pour l'idée de remplacement, fait désormais partie du langage du management.

Calcul du turnover

Le turnover est une donnée qui se calcule en pourcentage. Pour une vision juste et réaliste, il convient de prendre en compte les démissions dans ce taux : certaines entreprises qui veulent afficher un taux de rotation faible peuvent jouer sur les éléments à prendre en considération.

Pour calculer le turnover d'une structure donnée, il faut sélectionner une période de référence, l'année civile, par exemple, ou l'exercice. Et il faut connaître le nombre de salariés présents dans l'entreprise en début de période (par exemple, 748). Il faut ensuite additionner le nombre de départs et d'arrivées (par exemple 14 et 10) et diviser cette somme par deux (soit un résultat de 12 dans notre exemple). Ce dernier résultat est à diviser par le nombre de salariés (12/748 = 0,016) que l'on multiplie par 100 pour obtenir un pourcentage : 1,60 %)

Quelles sont les causes du turnover en entreprise ?

Avant de conclure qu'un turnover important représente une entreprise à fuir, il convient de bien regarder quelles sont les causes de ces départs-arrivées réguliers. En effet, on aura tendance à conclure que si les salariés prennent rapidement la poudre d'escampette, c'est parce que les conditions de travail sont mauvaises, que l'ambiance est mauvaise, ou plus prosaïquement, que les salaires sont moins intéressants qu'ailleurs.

Mais un turnover important sur une période donnée peut être le signe de départs en retraite conséquents (une année, il y a trente-cinq ans de ça, l'entreprise avait recruté beaucoup de jeunes, par exemple). Et là, c'est plutôt le signe qu'un sang neuf est injecté pour relancer la machine. La structure qu'on examine peut aussi être réputée comme un tremplin pour de jeunes cadres, prouvant alors son dynamisme.

Et aussi

Gestion d’entreprise

Annonces Google