Soldes intermédiaires de gestion : définition, calcul, exemple...

Les soldes intermédiaires de gestion permettent d'analyser le résultat d'une entreprise. Ils comprennent notamment la marge commerciale et l'excédent brut d'exploitation.

Que sont les soldes intermédiaires de gestion ?

Les soldes intermédiaires de gestion permettent de réaliser une étude analytique des finances d'une société. Ils peuvent être exprimés en valeur absolue ou en pourcentage du chiffre d'affaires. Les soldes intermédiaires de gestion sont liés au compte de résultat (dont ils présentent une vision complémentaire). Ils s'appuient tous deux sur le plan comptable général (PCG). Parmi les soldes intermédiaires de gestion (SIG), on compte notamment la marge commerciale (ventes de marchandises - coût d'achat des marchandises vendues), l'excédent brut d'exploitation, le résultat d'exploitation, le résultat courant avant impôt, le résultat exceptionnel et le résultat net. Lorsqu'il est exprimé en valeur absolue, le solde intermédiaire de gestion est découpé en plusieurs soldes intermédiaires permettant de dissocier la production, les charges, les impôts... Lorsqu'il est exprimé en pourcentage, le solde intermédiaire de gestion permet de réaliser des analyses de concurrence entre entreprises car le point de départ est le chiffre d'affaires.

Comment calculer les soldes intermédiaires de gestion ? 

Le calcul des soldes intermédiaires est réalisé à partir des charges et produits (qui se trouvent dans le compte de résultat). Il faut calculer dans l'ordre les indicateurs suivants : 

  • Marge commerciale ou marge de production : ventes de marchandises -coût d'achat des marchandises vendues
  • Valeur ajoutée (VA) : marge commerciale + production de l'exercice –consommations de l'exercice en provenance de tiers
  • Excédent brut d'exploitation (EBE) :  VA + subventions d'exploitation – impôts et taxes – charges de personnel
  • Résultat brut d'exploitation : produits d'exploitation - charges d'exploitation
  • Résultat courant avant impôt :  résultat d'exploitation +/- résultat financier (produits financiers - charges financières)
  • Résultat exceptionnel : produits exceptionnels – charges exceptionnelles
  • Résultat net : résultat courant avant impôt +/- résultat exceptionnel – impôt sur les bénéfices – participation des salariés

Exemple de tableau avec les soldes intermédiaires de gestion

Exemple tableau soldes intermédiaires de gestion
Vente de marchandises  100 000
- coût d'achat des marchandises vendues -10 000
= Marge commerciale  90 000
Production de l'exercice  15 000
- consommations de l'exercice en provenance de tiers 7 000 
= Valeur ajoutée 98 000
+ subventions d'exploitations 12 000
- charges du personnel 45 000 
- impôts, taxes et assimilés 23 000
= Excédent brut d'exploitation  42 000
+ autres produits 11 000
- autres charges 2 000
+ reprises sur provisions 3 500
- dotations aux amortissements et provisions 4 500
= Résultat d'exploitation  50 000
+ produits financiers 0
- charges financières 3 000 
= Résultat financier - 3 000
Résultat d'exploitation 50 000
+ résultat financier  - 3 000
= Résultat courant avant impôt 47 000
Produits exceptionnels 1 500
Charges exceptionnelles 0
= Résultat exceptionnel  1 500
Résultat courant avant impôt 47 000
+ résultat exceptionnel 1 500 
- participation des salariés  0
- impôt sur les bénéfices  6 000 
= Résultat net  42 500

Traduction de soldes intermédiaires de gestion en anglais

Intermediate balance of management.
The intermediate balance of management of the company is close to 10 % of the figure of business.
Le solde intermédiaire de gestion de l'entreprise est proche de 10% du chiffre d'affaires.

Autour du même sujet

Dictionnaire comptable et fiscal

Annonces Google