GPRS : définition, différences avec le GSM, panorama des offres

GPRS : définition, différences avec le GSM, panorama des offres Au début des années 2000, le GPRS prenait avec brio le relais du GSM. Quelles étaient alors les différences entre ces deux normes de télécommunications ? Retour sur le General Packet Radio Service.

Différences avec le GSM

Le GPRS peut se résumer au prolongement de la norme GSM apparue dans les années 1980. Environ vingt ans après le lancement de cette norme de télécommunications, le GPRS vient améliorer l’efficacité et les performances de son aînée. Concrètement, le GPRS permet un débit de données plus élevé (jusqu’à 171 Kbit/s en théorie, et plus proche des 20 Kbits/s dans la pratique) grâce à l’intégration du concept de transmission par paquets. Sur un plan chronologique, le GPRS prend le relais du GSM et précède l’arrivée de la 3G. On associe encore d’ailleurs aujourd’hui le GPRS à la génération 2,5G ou 2G+. Avec le développement des nouvelles technologies dans le domaine des télécommunications, le GPRS sera progressivement remplacé par la norme Edge, puis par les technologies mobiles 3G, 4G et 5G. Par comparaison, la 4G d’aujourd’hui est près de 1 500 fois plus rapide que le GPRS. Cela signifie qu’en 4G, le chargement d’un contenu d’une page web sur un mobile qui ne prend qu’une seule seconde nécessitait, au temps du GPRS, 25 minutes.

Applications

À son lancement, le GPRS permettait aux utilisateurs de se connecter à Internet depuis leur mobile en utilisant le protocole IP ou X.25. Parmi ses applications, le GPRS a largement contribué au développement du service de SMS et MMS en se présentant comme le premier réseau permettant l’échange de datas. Au fil du temps, le GPRS est progressivement délaissé au profit des nouvelles générations de réseau mobile, beaucoup plus rapides. Il conserve toutefois une application dans le domaine du système de positionnement par satellite. Pour ses qualités (débit suffisant pour le volume de données à transmettre, taille, consommation et prix réduits), le GPRS est en effet encore très présent sur les traceurs GPS (une proximité des sigles qui porte parfois à confusion).

Free, Orange… le GPRS pour le grand public

Au même titre que les opérateurs s’engouffrent aujourd’hui sur le segment de la 5G, ils étaient tout aussi impatients de se lancer dans les offres GPRS pour le grand public. Au début des années 2000, Orange, SFR ou encore Bouygues Telecom ont tour à tour ou quasi simultanément dégainé leur offre GPRS avec des forfaits intégrant plusieurs dizaines de Mo. Chez Orange par exemple, on dévoilait en 2002 les premières offres d’accès au grand public sur réseau GPRS avec des forfaits baptisés "Orange sans limite" offrant un accès illimité aux services Wap de l’opérateur pour 6 euros par mois. Chez Bouygues Telecom, l’offre en forfaits GPRS avait hérité du nom de "Internet Pocket". De nos jours, les forfaits proposés par ces mêmes opérateurs n’ont plus rien à voir avec ceux de l’époque du GPRS.

Autour du même sujet

GPRS : définition, différences avec le GSM, panorama des offres
GPRS : définition, différences avec le GSM, panorama des offres

Différences avec le GSM Le GPRS peut se résumer au prolongement de la norme GSM apparue dans les années 1980. Environ vingt ans après le lancement de cette norme de télécommunications, le GPRS vient améliorer l’efficacité et les performances de son...