IG : présentation, fonctionnement, frais…

IG : présentation, fonctionnement, frais… IG est une société britannique historique, puisqu'elle a été fondée en 1974. Ce courtier propose l'accès à différents produits financiers sur les marchés internationaux.

IG, qu'est-ce que c'est ?

IG est une entreprise financière britannique fondée en 1974. Elle propose ses services de courtier aussi bien aux professionnels qu'aux particuliers. Elle leur donne accès aux marchés financiers internationaux, sur lesquels ils peuvent placer des ordres d'achat ou de vente, qu'IG exécute. Elle offre aussi un accès à Metatrader, une plateforme qui permet de trader depuis l'interface de plusieurs courtiers en ligne.

Comment fonctionne IG ?

IG est une plateforme de trading en ligne accessible depuis tous les supports, notamment grâce à une application mobile. Pour pouvoir utiliser ses services, il faut se créer un compte sur son site. Il faut ensuite répondre à des questions sur son identité, ses revenus et son activité professionnelle, lire et signer une déclaration sur les risques inhérents au trading.

 

Une fois le compte créé, avant de commencer à trader, il faut fournir des documents pour justifier son identité et répondre à un questionnaire pour évaluer ses connaissances en matière de trading. Avant d'effectuer le test, il est possible de lire les modules pédagogiques proposés par IG pour se préparer. Il est nécessaire d'avoir au moins 80% de réponses correctes pour pouvoir investir dans les marchés financiers. Il est possible de s'entraîner avec un compte de démonstration, crédité de 10 000 euros virtuels.

L'utilisateur accède à une interface sur laquelle il peut trouver les différentes valeurs financières sur lesquelles il peut trader, classées par type d'actifs. Il doit, pour cela, effectuer un dépôt d'au minimum 300 euros. IG ne propose pas de compte d'épargne conçu pour le trading, comme les comptes-titres. Les fonds sont donc hébergés sur un compte temporaire. Le client doit ensuite les transférer sur son compte bancaire pour pouvoir en faire usage.    

Quels sont les frais sur IG ?

Les frais sur l'activité de trading évoluent au cours du temps et varient selon le type d'actifs. Pour les indices, le spread varie de 0,8 à 1,4 pip (2 à 6 pour les options sur indice), 1 à 2,4 pip sur les CFD, 3 à 6 pips pour les futures et forwards. Pour les options sur Forex, le spread varie de 3 à 16 sur le Forex, 0,5 à 6 sur les matières premières.

L'accès direct aux prix du marché est gratuit pour les actions ou le Forex, mais des frais peuvent s'appliquer pour l'activation des cours en temps réel sur certaines places boursières. Pour les comptes inactifs depuis deux ans, des frais de 14 euros par mois sont appliqués , à condition qu'ils présentent un solde créditeur. Le paiement par carte de crédit et le transfert bancaire le jour même peuvent également faire l'objet de frais. Les dépôts et les retraits sont quant à eux gratuits.

Quels sont les produits financiers disponibles ?

IG propose 17 000 valeurs financières, avec un éventail très large de marchés et d'instruments financiers :

  • Indices (échangés via contrats et turbos)
  • Matières premières (échangés via options, turbos, contrats sur la différence – CFD, Futures)
  • Forex (contrats, lots, turbos)
  • Cryptomonnaies (bitcoin, ether, litecoin, bitcoin cash)
  • Actions (trading à la hausse ou à la baisse sans détenir l'action sous-jacente)
  • Indices sectoriels
  • Taux d'intérêt
  • Obligations
  • ETP (exchange trade product, produit négocié en bourse).

IG est-il un site sérieux ?

IG existe depuis 1974 et est réglementée par la Financial Conduct Authority (FCA), l'autorité de régulation des marchés financiers britannique. Au niveau de l'Union Européenne, la société est réglementée par la BaFin, la Banque d'Allemagne et contrôlée, entre autres, par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Les fonds des clients sont placés sur un compte ségrégué chez des banques réglementées. Ils ne peuvent donc pas être utilisés pour l'activité commerciale d'IG ou pour payer ses créanciers. Ils sont aussi protégés contre le solde débiteur. Par ailleurs, les dépôts des clients sont garantis en cas de défaillance du courtier à hauteur de 90% de leur montant dans la limite de 20 000 euros.

Cependant, le trading présente des risques. Le broker affiche sur son site que "71% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils investissent sur les CFD avec IG". IG met cependant à disposition de ses clients un compte de démonstration, afin de se familiariser avec sa plateforme et les marchés financiers dans leur ensemble, ainsi que diverses ressources pédagogiques. Par ailleurs, afin de limiter les risques, le courtier n'autorise à investir de l'argent qu'après avoir répondu correctement à au moins 80% de son questionnaire de connaissance sur le trading.

IG et impôts

Les sommes gagnées sur IG doivent être déclarées aux services fiscaux lors de sa déclaration annuelle de revenus. C'est le solde de l'ensemble des opérations qui doit être indiqué. S'il est négatif, le contribuable peut signaler cette perte. Celle-ci n'est pas imputable sur le revenu global, mais elle peut être déduite des plus-values de même nature l'année de la déclaration et les dix années suivantes. En revanche, il faut bien penser à déclarer ses revenus obtenus sur l'année, même s'ils sont encore sur le compte d'IG et n'ont pas été transférés sur le compte bancaire du contribuable.

Les revenus issus du trading sont soumis à un impôt forfaire de 12,8%. L'investisseur peut cependant préférer l'application du barème de l'impôt progressif, mais il doit pour cela en faire la demande expresse. Il faut ajouter à cela la CSG, la CRDS et les prélèvements sociaux, d'un montant de 17,2%.

Contrairement aux courtiers traditionnels, adossés à une banque, IG ne propose pas de compte-titre type PEA. Les allègements d'impôt prévu avec ce type de produits d'épargne ne sont donc pas possibles pour les gains réalisés sur cette plateforme.

Autour du même sujet