Avatrade : présentation, fonctionnement, frais…

Avatrade : présentation, fonctionnement, frais… Avatrade est un courtier reconnu dans le monde du trading en ligne. Depuis 2006, il permet aux investisseurs privés d'acheter et vendre des actifs financiers sur les marchés mondiaux. Produits disponibles, fiabilité… Tout ce qu'il y a à savoir.

Avatrade, qu'est-ce que c'est ?

Avatrade est une plateforme de trading en ligne fondée en 2006. Comme toutes ces plateformes, elle fait office de courtier auprès des particuliers qui s'y connectent. En clair, c'est un intermédiaire entre eux et les différentes places boursières sur lesquelles ils veulent acheter ou vendre des actifs financiers : elle leur donne accès à ces marchés et exécute leurs ordres. Avatrade est disponible dans de nombreux pays. La société possède un bureau dans dix pays des cinq continents, et son siège social est basé à Dublin.

Une déclinaison mobile d'Avatrade existe, avec l'application AvatradeGo. La société propose également un accès à Metarader4 et Metrader 5, un logiciel qui permet d'accéder au marché du Forex (le marché des devises) via plusieurs plateformes de trading partenaires.

Comment fonctionne Avatrade ?

Avatrade est une plateforme en ligne accessible depuis n'importe quel support. Il est aussi possible de télécharger l'application afin de trader depuis celle-ci. Pour pouvoir trader, il faut se créer un compte sur le site du courtier. Il faut ensuite compléter des informations concernant son identité, sa profession, ses revenus, ses connaissances en matière de trading, et répondre à quelques questions pour évaluer son niveau.

Si le broker considère que les connaissances de l'internaute sont insuffisantes, un message avertit que "le trading sur marge du Forex/des CFD et le spread betting peuvent ne pas [lui] convenir". Le site lui conseille alors d'utiliser le compte démo et de lire la documentation pédagogique à sa disposition  . L'utilisateur peut toutefois décider de passer outre le message. A noter que le titulaire d'un compte réel sur Avatrade peut également se créer un compte de démonstration, alimenté à hauteur de 100 000 euros virtuels.

Après avoir fourni une pièce d'identité ainsi qu'une facture de moins de six mois pour justifier sa résidence, l'utilisateur peut déposer des fonds sur son compte Avatrade et commencer à trader. Le transfert peut se faire par carte bleue, portefeuille électronique, Paypal. Le montant minimal est de 100 euros (500 euros pour un virement bancaire).

L'internaute accède alors à l'interface qui lui permet de visualiser les actifs financiers disponibles, de les sélectionner, et d'acheter ou vendre ce qu'il souhaite. Il peut aussi choisir de télécharger l'application pour trader depuis celle-ci.

Avatrade ne propose pas de compte d'investissement d'épargne (compte-titres, PEA…). Les montants déposés pour investir, puis gagnés lors de l'activité de trading, sont donc stockés sur un compte temporaire qui ne peut servir qu'à l'investissement sur la plateforme. Pour pouvoir disposer de cet argent, le client doit donc le transférer vers son compte bancaire.

Quels sont les frais sur Avatrade ?

Les dépôts et les retraits sont gratuits sur Avatrade. Des frais d'inactivité de 50 dollars par trimestre s'appliquent au bout de trois mois d'inactivité. Au bout de douze mois, des frais d'administration de cent dollars sont appliqués. Les frais sur l'achat et la vente varient au cours du temps et selon les actifs. Sur le Forex, le spread va de 0,9 à 90 pips. Pour les cryptomonnaies, il varie de 0,25% à 2%. Pour les obligations, cela va de 0,03 à 0,06 pips. En ce qui concerne les ETF, cela va de 0,13% à 0,15%. Pour les options, cela peut aller de 0,9 à 85 pips. Enfin, pour les indices, cela va de 0,04 à 3 pips. Des taux d'intérêt peuvent aussi s'appliquer pour le maintien de positions ouvertes durant la nuit.

Quels sont les produits financiers disponibles ?

Avatrade propose plus de 250 instruments différés. Il permet d'investir dans le Forex (marché des devises), les contrats sur la différence (CFD), les options sur le Forex, les cryptomonnaies (bitcoins, ethereum, EOS, Litecoin) et le spread betting, qui consiste à parier sur l'évolution à la hausse ou à la baisse du cours des actions. Il permet d'acheter des actions CFD et ETF (trackers) et d'investir dans des matières premières et des indices. Le courtier propose aussi des outils de trading automatiques.

Avatrade est-il un site sérieux ?

Dans l'Union Européenne, Avatrade est régulé par la Banque centrale d'Irlande. Le courtier est en plus régulé dans l'Hexagone par la Banque de France, l'Autorité de contrôle prudentiel (ACPR) et l'Autorité des marchés financiers (AMF). L'argent des clients est ségrégué sur un compte séparé, et ils sont protégés contre les soldes négatifs. En cas de défaillance de l'entreprise, les clients bénéficient de l'ICCL Investor Compensation Company, un programme de protection des dépôts des clients de plateformes d'investissement de la Banque d'Irlande. L'argent est ainsi garanti à hauteur de 90% des montants déposés, dans la limite de 20 000 euros.

Le trading reste cependant une activité risquée financièrement. Avatrade indique sur son site que "71% des comptes d'investissement particuliers perdent de l'argent dans le trading de CFD avec ce fournisseur". Néanmoins, le courtier propose un compte gratuit de démonstration, afin que les novices puissent se familiariser avec la plateforme et avec le fonctionnement des marchés financiers. Il propose aussi un certain nombre de ressources pédagogiques sur le monde de la finance afin d'accompagner ses utilisateurs : articles, livres blancs, vidéos, webinaires, formations gratuites pour les clients. Par ailleurs, le chat est ouvert 24 heures sur 24, six jours par semaine.

Avatrade et impôts

Les investisseurs sont tenus de déclarer aux impôts, lors de leur déclaration de revenus, toutes les sommes gagnées sur Avatrade. Il faut pour cela faire le total sur l'année de ses gains et ses pertes. Si le solde net est négatif, il est possible de déclarer cette perte. En effet, si elle n'est pas imputable sur le revenu global, elle peut être déduite des plus-values de même nature l'année de la déclaration et les dix années suivantes. Le trader doit déclarer ces revenus même s'ils sont encore sur le compte d'Avatrade et n'ont pas été transférés sur son compte bancaire.

Les gains financiers issus de l'investissement sur des actifs financiers sont soumis à un impôt forfaire de 12,8%. Sur demande expresse, l'investisseur peut cependant préférer l'application du barème de l'impôt progressif. Il faut ajouter à cela la CSG, la CRDS et les prélèvements sociaux, d'un montant de 17,2%.

Contrairement aux courtiers traditionnels, adossés à une banque, Avatrade ne propose pas de compte-titres type PEA. Il n'est donc pas possible d'obtenir les facilités prévues avec ce type de produits d'épargne.

Autour du même sujet