Sharding : définition et traduction

Définition Sharding

Technique avancée de gestion de base de données connue dans l'informatique, le sharding peut être également utilisé dans le domaine de la cryptomonnaie. De manière générale, en informatique, le sharding permet une architecture de données qui est parfois nécessaire. En effet, lorsque l’on fait face à un très grand volume de données (Big Data), il est préférable, pour les traiter plus rapidement, de les séparer en plusieurs jeux de données (Data Set). Développée par Ethereum pour être appliquée à la cryptomonnaie, la technique du sharding sert dans ce cas à partitionner les données de la blockchain (notamment tout l’historique des échanges réalisés entre ses utilisateurs depuis sa création), et à ne pas concentrer sur les blocs d'une seule blockchain le processus de validation de chaque nouvelle transaction. Avec le sharding, il est possible de réaliser un plus grand nombre de transactions en même temps, car la base de données est partagée en plusieurs sous-parties autonomes.

Traduction Sharding

Partitionnement

In the world of cryptocurrency, sharding is used to divide the blockchain into several sub-blockchains, thus multiplying calculation capacities during transactions.

En cryptomonnaie, le sharding est utilisé pour diviser la blockchain en plusieurs sous-blockchains et ainsi multiplier les capacités de calcul liées aux transactions.

Autour du même sujet