Reprendre une activité professionnelle

Réticences des employeurs, difficultés d'organisation : difficile de reprendre une activité professionnelle après avoir élevé ses enfants. Voici quelques conseils pour réussir son entrée sur le marché du travail.

Pourquoi choisir de retravailler ?

Les femmes qui décident de reprendre une activité professionnelle le font pour plusieurs raisons. Par intérêt financier par exemple, en cas de divorce ou de veuvage, si le conjoint est au chômage ou a des problèmes de santé. La famille peut aussi avoir besoin d'argent lorsque les enfants suivent des études supérieures. La deuxième raison, c'est le désir de retrouver une place dans la société. Le statut de mère au foyer n'étant pas réellement reconnu, les femmes ont parfois le sentiment d'être inutiles. Enfin, il arrive qu'une mère désire reprendre son métier lorsque les enfants, devenus grands, quittent la maison.

Comment s'y prendre ?

Posez-vous au préalable la question du coût de ce retour dans la vie active. En effet, retravailler occasionne de nombreuses dépenses : garde des enfants, cantine, impôt sur le revenu... Il faut donc bien calculer avant de se lancer pour être sûre d'être gagnante. A moins que l'argent ne soit pas votre motivation première. Ensuite, il faut réfléchir à l'aspect psychologique et familial : le changement est rude pour le conjoint et les enfants qui ont l'habitude d'être dorlotés. Vous n'aurez plus autant de temps pour vous occuper de la maison, des repas, des sorties... Il est donc nécessaire de s'assurer que toute la famille vous soutient. Pour celles qui souhaitent s'orienter dans une nouvelle voie, mieux vaut envisager une formation avant de chercher un emploi.

Renseignez vous auprès d'organismes compétents comme l'ANPE, l'APEC, ou pourquoi pas auprès d'un coach.

Quelles difficultés rencontre-t-on ?

Il va surtout falloir faire face aux réticences de l'employeur. Ce dernier va se demander si, après une interruption d'activité professionnelle plus ou moins longue, vous allez être à la hauteur et efficace. Ils ne seront peut-être pas sûrs de votre adaptabilité, de votre souplesse : quand on a été son propre patron à la maison pendant longtemps, peut-on à nouveau accepter des horaires, une hiérarchie ?
Il faut donc montrer à l'employeur sa motivation.

Comment valoriser son interruption d'activité ?

Dans le CV et la lettre de motivation, mais aussi lors de l'entretien, il faut mettre en avant tout ce que l'on a fait pendant ce temps d'arrêt de travail : bénévolat, délégué des parents d'élèves, organisation de voyages ou de kermesses scolaires...

Montrez que vous avez développé des qualités et assumé des responsabilités.

Vie professionnelle

Annonces Google