Microcrédit professionnel : définition, critères, demande...

Microcrédit professionnel : définition, critères, demande... Le microcrédit professionnel est un prêt attribué aux personnes qui souhaitent créer leur propre activité professionnelle, mais qui n'ont pas accès aux prêts alloués par les principales banques commerciales.

Qu'est-ce qu'un microcrédit professionnel ?

Les microcrédits sont des prêts de faible montant qui s'adressent aux personnes présentant des difficultés financières qui ne leur permettent pas d'accéder aux emprunts classiques. Dans le milieu professionnel, tous les secteurs d'activités sont éligibles au microcrédit. Le microcrédit professionnel peut permettre d'acheter un stock, du matériel, un véhicule, de financer une trésorerie...

Quels sont les critères d'éligibilité au microcrédit professionnel ?

Toute personne souhaitant lancer ou développer une entreprise peut solliciter un microcrédit, et ce quel que soit son statut et son secteur d'activité. Elle doit pour cela avoir des revenus trop faibles pour passer par un prêt classique et s'être vu refuser un prêt bancaire.

Les bénéficiaires du revenu de solidarité active, les résidents en zones urbaines sensibles, les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires de l'allocation d'aide au retour à l'emploi, entre autres, peuvent faire la demande d'un microcrédit professionnel afin de créer ou reprendre une entreprise. Mais il n'y a pas besoin de répondre à ces critères. Les faibles montants alloués s'adressent plus particulièrement aux micro-entreprises, mais là non plus, ce statut n'est pas un critère exclusif.

Comment obtenir un microcrédit professionnel ?

Pour bénéficier d'un microcrédit, le candidat doit pouvoir justifier d'un véritable projet de création ou de reprise d'activité. Généralement, les organismes de prêt exigent les conditions suivantes :

  • L'entreprise doit être en cours de création ou alors avoir moins de cinq ans d'existence
  • La personne qui sollicite le microcrédit doit ne doit pas avoir réussi à obtenir un crédit bancaire
  • La demande de financement ne doit pas excéder 10 000 euros
  • Le demandeur doit avoir une personne garante à hauteur de 50% du microcrédit accordé.

Quels sont les montants du microcrédit professionnel ?

S'il existe plusieurs opérateurs de microcrédit en France, l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie), association reconnue d'utilité publique, gère plus de 90% de ce secteur d'activités. Si la moyenne du microcrédit avoisine les 5 000 euros, ce type de prêt ne peut pas dépasser les 10 000 euros sur une durée maximale de 48 mois, sauf si l'organisme accorde un différé de remboursement. Le prêt est rémunéré par intérêt, souvent au moins égal à 5%. Les taux d'intérêt des microcrédits sont souvent plus élevés que ceux pratiqués dans les établissements bancaires traditionnels, car ils permettent le financement d'un fonds de solidarité servant à octroyer d'autres microcrédits.

Où faire une demande de microcrédit ?

Plusieurs organismes sont habilités à octroyer des microcrédits ou à orienter les demandeurs vers la structure adéquate :

  • L'Association pour le droit à l'innovation économique (Adie)
  • Certains réseaux bancaires agréés par le fonds de cohésion sociale créé par l'État en 2005, géré par la Caisse des dépôts et consignations
  • Certains réseaux d'accompagnement : France Initiative, France Active...
  • Les chambres de commerce et les chambres de métier : elles n'octroient pas de microcrédit directement mais possèdent la liste exhaustive des organismes habilités à le faire sur le territoire
  • Certains sites internet, avec le microcrédit solidaire.

Qui a le droit à l'Adie ?

L'Adie, Association pour le droit à l'innovation économique, est l'un des principaux organismes octroyant des microcrédits en France. Pour effectuer la demande, il faut prendre rendez-vous dans l'une de ses 140 agences. La réponse est donnée dans les dix jours suivant le rendez-vous. L'argent est alors débloqué dans les 48 heures. La durée de remboursement est de 6 à 36 mois, avec la possibilité de repousser de trois mois le premier remboursement.

Le taux d'intérêt est de 7,45%, et l'organisme prélève 5% du montant du crédit pour assurer son propre fonctionnement. Le prêt peut  être remboursé par anticipation sans frais supplémentaires. Dans certains cas, le taux d'intérêt peut être remplacé par des frais de dossier. L'Adie propose aussi de compléter le microcrédit avec un prêt sur l'honneur de 3 000 euros.

Microcrédit solidaire

Depuis 2010, il est possible pour les particuliers de faire des dons pour financer un projet en microcrédit. Plusieurs plateformes permettent donc permettent donc aux porteurs de projet, notamment les créateurs d'entreprise, de faire appel aux particuliers pour se financer.

Microcrédit en ligne

Dans certains cas de figure, il est possible d'obtenir un microcrédit directement en ligne. C'est notamment le cas pour le microcrédit social, qui permet d'obtenir un prêt sur une plateforme en ligne auprès de particuliers. D'autres organismes, comme l'Adie, imposent de passer au préalable par un rendez-vous physique.

Microcrédit social

Le microcrédit social est différent du microcrédit professionnel. Il s'agit d'un prêt personnel : il vise à financer des frais exceptionnels d'un particulier aux faibles ressources qui ne peut pas accéder au financement bancaire traditionnel. Il peut aussi servir à financer des frais professionnels exceptionnels, mais différents de la création ou reprise d'entreprise : achat ou réparation de véhicule, financement du permis de conduire, par exemple, pour améliorer sa mobilité ; achat de tenue professionnelle ; formation professionnelle...

Création d'entreprise