FCF (Free cash flow) : définition simple, calcul, traduction en français

FCF (Free cash flow) : définition simple, calcul, traduction en français Le free cash flow sert entre autres à réaliser de nouveaux investissements, verser des dividendes et de façon plus large à mesurer la marge de manœuvre financière d'une entreprise.

Acronyme signifiant Free cash flow, que l’on peut traduire par flux de trésorerie disponible, le FCF désigne l’argent généré par une entreprise une fois qu’elle a payé les investissements nécessaires à son développement. Il mesure la capacité d’une société à dégager de l’argent pour investir ou afin de distribuer des dividendes aux actionnaires. Le Free cash flow est la somme disponible une fois que les investissements nécessaires au bon développement de l’activité et de l’outil de production ont été effectués. Les dirigeants de l’entreprise peuvent alors l’utiliser à leur bon vouloir : pour rembourser des créances, verser des dividendes exceptionnels ou diversifier leur activité… Le FCF a deux fonctions principales : il mesure la marge de manœuvre d’une société et sert à calculer sa valeur.

Calcul du free cash flow

Voici comment calculer le free cash flow : 

FCF = excédent brut d'exploitation - variations du besoin en fonds de roulement - impôts sur les sociétés - investissements nets

Free cash flow en français

Flux de trésorerie libre
The FCF tells us about the company's value.
Le FCF renseigne sur la valeur de la société.

Free cash flow négatif 

Avoir un free cash flow négatif signifie qu'une entreprise a consommé plus d'argent qu'elle en a produit. Mais avoir un free cash flow négatif n'est pas forcément une mauvaise nouvelle. Cela peut notamment signifier que l'entreprise a réalisé de gros investissements qui pourront rapporter beaucoup à l'avenir. En revanche, si une société a un free cash flow négatif pendant plusieurs années, ce n'est pas bon signe. 

Synonyme de free cash flow

Flux de trésorerie disponible

Autour du même sujet