Edge computing : comment caractériser cette technologie "à la frontière du réseau" ?

Alternative au Cloud Computing, le Edge Computing séduit de plus en plus d'industriels. Tous sont attirés par les avantages de cette technologie " à la frontière du réseau ".

Définition

Traduit en français par « informatique en périphérie » ou « traitement des données à la périphérie du réseau », le Edge Computing désigne une architecture de technologie d’information distribuée qui se caractérise par une puissance de traitement décentralisée. Dit autrement, le Edge Computing permet de traiter des données de façon directe par le périphérique qui les produit (ou par un ordinateur local). Il n’est dans ce cas plus nécessaire de transmettre les données à un Data Center distant afin de pouvoir les traiter. C’est la raison pour laquelle on parle couramment de « traitement des données à la périphérie du réseau ». L’IDC (International Data Corporation) définit de son côté le Edge Computing comme un réseau maillé de Micro Data Centers capables de traiter ou de stocker des données localement. On retrouve aujourd’hui principalement le Edge Computing dans le domaine de l’IoT. Cette technologie « à la frontière du réseau » vient alors concurrencer le fameux Cloud Computing.

Edge computing VS cloud computing

Dans le match qui oppose Edge Computing et Cloud Computing, chaque technologie met en avant ses points forts pour apparaître comme la meilleure solution de traitement et de stockage des données. Le Edge Computing est ainsi réputé pour réduire le temps de latence du traitement de l’information (on ne passe plus par le Data Center distant, mais on traite les données en local). Les flux de données sont traités en temps réel, quasi instantanément, sans décalage. On attribue également au Edge Computing un meilleur niveau de sécurité puisque les données demeurent stockées à proximité de leur source et n’ont plus à traverser un réseau pour rejoindre un Data Center public. Sur ce sujet, les partisans du Cloud Computing pointent la vulnérabilité des appareils en périphérie de réseau. Ils vantent de leur côté le niveau de sécurité extrêmement élevé des environnements Cloud. Côté finances, le Edge Computing permet bien souvent de réaliser des gains économiques importants, un autre atout qui justifie l’intérêt grandissant des entreprises pour ce type d’architecture.

Edge computing et 5G

Le déploiement de la 5G en France et un peu partout dans le monde constitue, selon les experts, un point d’appui idéal pour le développement du Edge Computing. Beaucoup voient en effet dans les antennes 5G de potentiels lieux de création de micro Data Centers pouvant être loués par les professionnels implantés à proximité de ces tours de télécommunications. Avec ce système, les professionnels profitent des avantages du Edge Computing sans avoir à investir eux-mêmes dans un Data Center interne. La capacité de stockage d’un micro Data Center d’une antenne 5G permettant le Edge Computing restera toutefois toujours très inférieure à celle des immenses Data Centers dédiés au Cloud Computing.

Delivery Canada

Basée à Ontario, de l’autre côté de l’Atlantique, l’entreprise Drone Delivery Canada propose enfin des drones principalement destinés au transport de marchandises. Au début de l’année 2019, l’entreprise canadienne dévoilait ainsi le Condor, un drone capable d’embarquer 180 kg de charges utiles pour des livraisons.

Autour du même sujet

Dictionnaire de l'IoT

Edge computing : comment caractériser cette technologie "à la frontière du réseau" ?
Edge computing : comment caractériser cette technologie "à la frontière du réseau" ?

Définition Traduit en français par « informatique en périphérie » ou « traitement des données à la périphérie du réseau », le Edge Computing désigne une architecture de technologie d’information distribuée qui se caractérise par une puissance de...