Clé privée : de quoi parle-t-on en cryptographie ?

Clé privée : de quoi parle-t-on en cryptographie ? La clé privée est l'une des deux composantes d'un wallet de cryptomonnaies. Elle doit rester confidentielle puisqu'elle permet de disposer des actifs numériques.

La clé privée est, avec la clé publique, l'un des éléments qui composent un wallet (portefeuille), c'est-à-dire un dispositif de stockage de la cryptomonnaie. En pratique la clé privée, dont le caractère est strictement confidentiel, est un code secret qui permet d'accéder au wallet d'un détenteur de cryptomonnaie. La clé privée se présente sous la forme d'une chaîne aléatoire de 256 bits (qui peut être représentée sous plusieurs formes, en hexadécimal, par exemple, elle est composée de 64 caractères de 0 à 9 et de A à F). Elle peut être représentée sous la forme d'un QR code.

Connue du seul propriétaire du wallet, cette clé permet de signer des transactions et de prouver à l'ensemble des pairs d'un réseau que l'on est bien le propriétaire de telle ou telle cryptomonnaie. La clé privée permet de crypter une transaction tandis que la clé publique associée permet de décrypter cette même transaction. La clé privée servira ainsi à envoyer un paiement à une personne qui nous aura transmis au préalable sa clé publique. Une clé privée ne doit en aucun cas être communiquée, au risque de s'exposer au vol ou au piratage du contenu de son wallet.

Le dictionnaire de la cryptomonnaie

Annonces Google