Bore out : test, définition, solution

Bore out : test, définition, solution Le bore out est encore peu connu en France où il n'est pas vu comme une maladie professionnelle. Focus sur les symptômes de ce syndrome et sur des conseils qui permettent de s'en sortir

De l'expression anglaise "bore out" (venant elle-même du nom anglais "boredom" dont la traduction française est " ennui "), le bore-out est une pathologie engendrée par l'ennui au travail et pouvant conduire à des troubles mentaux graves tels que la dépression ou le suicide. Il est également appelé en France "syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui". C'est donc le contraire du burn out.

Symptômes du bore out

En plus de l'ennui au travail, les premiers symptômes du bore-out sont les sentiments de démotivation, d'anxiété, d'isolement, de culpabilité et de tristesse qui surviennent dans le cadre professionnel. Ces symptômes peuvent ensuite déborder sur la sphère privée du malade, qui peut également voir s'installer en lui un sentiment d'insatisfaction et de frustration permanent ou bien encore une perte d'estime de lui. Selon l'importance de cette dernière, le malade peut sombrer dans une dépression, pouvant conduire au suicide. 

Test du bore out

À l'image du brown out (syndrome engendré par l'absurdité des tâches confiées au travail), le bore out est une pathologie qui reste encore peu connue, rendant son diagnostic difficile. Néanmoins, certains indices peuvent permettre au malade de se rendre compte qu'il aborde une situation de bore out :

  • Désintérêt pour son travail 
  • Erreurs à répétition
  • Lenteur dans les tâches effectuées
  • Sentiment de fatigue
  • Isolement par rapport à ses collègues de travail
  • Fait de se sentir frustré, sous-évalué ou inutile

Que faire en cas de bore out ?

Très souvent, les personnes souffrant d'un bore out ont du mal à en parler, ayant un sentiment de honte et de culpabilité à se plaindre de s'ennuyer au travail alors que des millions d'autres travailleurs au chômage cherchent désespérément un emploi. Néanmoins, si une personne pense être en bore out, la première chose à faire est d'en parler, que ce soit à des membres de sa famille, à des amis ou à un professionnel de la médecine (médecin généraliste, médecin du travail, psychiatre). 

Bore out : comment s'en sortir ?

Une fois que le malade s'est rendu compte qu'il souffrait d'une pathologie et qu'il a accepté d'en parler, il doit désormais chercher la solution pour sortir de son bore out. Selon la plupart des spécialistes, il est souvent très difficile d'aller mieux et de retrouver un épanouissement personnel sans quitter son poste. La meilleure chose à faire serait donc de trouver une autre fonction au sein de son entreprise ou carrément un autre travail dans une autre société, tout en suivant les conseils du médecin consulté.  

Management de bore out

Les employeurs et managers qui se verraient confrontés à des membres d'équipe souffrant de bore out doivent tout d'abord tâcher d'identifier quelles en sont les causes. Une fois ces facteurs cernés, les chefs d'équipe devront adapter leur stratégie en fonction, notamment en redonnant la priorité à l'humain (proposer un plan d'accompagnement individuel, préférer fédérer plutôt que contrôler, redonner du sens aux tâches professionnelles). 

Bore out : une maladie professionnelle ?

Le 2 mai 2016, le conseil des prud'hommes de Paris a examiné un licenciement contesté par un salarié qui évoquait une placardisation l'ayant conduit à sombrer dans une dépression. Dans cette affaire, le conseil des prud'hommes a reconnu le tout premier cas de " bore out" mais il a préféré laisser les magistrats professionnels juger l'affaire, ce qui devrait se faire dans le courant de l'année 2017. A l'heure actuelle, le bore out n'est pas considéré comme maladie professionnelle par le droit français.

Et aussi
 

Santé au travail

Annonces Google