eToro : présentation, fonctionnement, frais…

eToro : présentation, fonctionnement, frais… Vous vous lancez dans le trading et hésitez à vous inscrire sur eToro ? Voici tout ce qu'il y a à savoir sur cette plateforme, qui a la particularité de proposer du "trading social".

eToro, qu'est-ce que c'est ?

eToro est une plateforme de trading en ligne : les particuliers peuvent s'y inscrire pour investir dans différents produits financiers. La plateforme joue le rôle d'intermédiaire entre eux les différentes places financières, en exécutant leurs ordres auprès de celles-ci.

La plateforme a été fondée en 2009 en Israël. Elle opère dans plus de cent pays. Son siège européen est basé à Chypre. Elle pratique le "trading social", c'est-à-dire que les utilisateurs ont la possibilité de copier le mouvement de traders "influenceurs" pour essayer de reproduire leur stratégie.

Comment fonctionne eToro ?

La plateforme est accessible depuis n'importe quel appareil disposant d'une connexion Internet et propose une application disponible pour iPhone et pour les appareils Android. Pour commencer à trader, il suffit de se créer un compte sur le site. Avant d'investir de l'argent, l'utilisateur doit compléter son identité, répondre à des questions pour évaluer ses connaissances sur le trading, et lire un certain nombre de documents concernant les outils pédagogiques d'eToro et les informations générales relatives au risque.

Il faut ensuite effectuer un dépôt sur le compte eToro, par le biais d'un paiement en carte bancaire, équivalent à au moins 200 dollars pour un dépôt initial et à 50 dollars pour un nouveau dépôt, afin d'avoir un capital sur le site qui permette de trader. Contrairement aux acteurs de trading classiques, eToro ne fonctionne pas avec une enveloppe fiscale (un compte bancaire spécialement conçu pour l'investissement) : les sommes investies et gagnées sont hébergées temporairement par des banques partenaires pour le compte d'eToro, et l'investisseur doit ensuite les transférer sur son propre compte bancaire pour pouvoir les utiliser.

Une fois l'inscription terminée, les différentes places de marché couvertes par eToro sont accessibles, et l'utilisateur peut investir dedans comme bon lui semble : il lui suffit de sélectionner sur l'actif qui l'intéresse et de cliquer sur "Trader".

eToro offre une fonctionnalité de copy trading : sa technologie permet de copier automatiquement et en temps réels la stratégie d'autres traders, pour ceux qui le souhaitent. L'investisseur définit alors un certain montant qu'il veut allouer au copy trading, et son investissement va suivre automatiquement les mouvements du ou des traders qu'il suit. Le site conseille cependant de ne pas investir plus de 40% de son capital pour suivre un seul trader, mais le minimum est de 200 euros.

Il est possible de consulter le score de risque, l'historique et la diversité de portefeuille de l'ensemble des trders. Cela peut permettre, dans le cadre d'une stratégie de copy trading, de sélectionner les traders les plus sérieux et affichant les comportements les moins risqués. La plateforme offre en outre une fonctionnalité de trading social, c'est-à-dire la possibilité de discuter avec d'autres investisseurs.

Quels sont les frais sur eToro ?

Comme sur toutes les plateformes de trading, il existe une grille tarifaire qui varie selon les actifs dans lesquels l'internaute investit, leur quantité, la durée du placement…Sur eToro, les opérations sont effectuées principalement en dollars. Cela signifie que les frais sont appliqués en dollars, et que pour les personnes qui alimentent leurs comptes en euros, des frais de conversion vont s'ajouter.

Le broker affiche 0 euros de frais pour l'achat et la vente d'actions sur les positions longues sans effet de levier, et aucune commission. En revanche, pour les positions courtes, des frais s'appliquent. Pour les contrats sur la différence (CFD) sur Euronext comme à l'international, des frais de 0,09% sont prélevés sur toutes les positions (achat et vente), ainsi que des frais de roulement le soir et week-end pour l'achat d'actions. Pour les ETF, les frais sont de 0,09% par partie, auxquels s'ajoutent des frais pour les positions courtes à effets de levier. Enfin des frais allant 0,75% à 5% sont prélevés sur les investissements dans les cryptomonnaies.

Le site prélève des droits de garde pour les actions : 22 centimes de dollars par jour à l'achat et 12 centimes à la vente, appliqués au montant emprunté. Des frais de 10 dollars sont également appliqués quand l'inactivité sur le compte atteint douze mois, à condition qu'il reste des fonds dans le solde disponible. Cependant, eToro s'engage à ne fermer aucune position ouverte pour récupérer ces frais d'inactivité. Pour interrompre le prélèvement de ces frais pour inactivité, il suffit d'une activité quelle qu'elle soit, comme une simple connexion à son compte.

Les frais de retrait sont de 5 dollars. En revanche, il n'y a pas de frais d'ouverture, de gestion ou de clôture de compte, et l'accès aux cours en temps réel est gratuit pour les actions et les ETF. Des frais de conversion s'appliquent à tout dépôt qui n'est pas effectué en dollars US. Les frais de retrait sont supprimés et les frais de conversion réduits pour les clients qui ont des capitaux propres plus élevés sur la plateforme.

Quels sont les produits financiers disponibles ?

La plateforme permet d'investir dans des actifs tels que les actions, devises, matières premières, indices, mais également crypto-actifs. Elle donne également accès à des CFDs (contrats sur la différence) adossés à divers actifs. La plateforme propose aussi un Copy Portfolio, grâce auquel les investisseurs peuvent accéder à un portefeuille d'actions d'un secteur prédéfini, et investir dans l'ensemble du portefeuille, sans sélectionner les actifs un à un, afin de diversifier leur portefeuille.

eToro est-il un site sérieux ?

eToro est une plateforme qui bénéficie de plusieurs garanties : elle est régulée par la Cyprus Securities & Exchange Commission (CySEC), l'autorité des marchés financiers de Chypre, et par la FCA, la Financial Conduct Authority, l'autorité des marchés financiers britannique. Les sommes déposées sur la plateforme sont également garanties à hauteur de 20 000 euros. Les utilisateurs sont donc certains de récupérer les fonds déposés sur le site dans la limite de 20 000 euros en cas de défaillance d'eToro. La plateforme de trading fournit aussi gratuitement à tous ses clients une assurance auprès de Lloyd's of London, qui couvre les pertes subies en cas d'insolvabilité dans la limite d'un million d'euros, contre paiement d'une franchise.

Cependant, le fait que le site soit sérieux n'empêche pas que les risques de perte d'argent soient très importants. Le courtier affiche sur son site que "67% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur". Cependant, eToro prend un certain nombre de mesures pour limiter les risques de ses clients. Lors de l'inscription, l'internaute est soumis à un questionnaire pour évaluer ses compétences en matière de trading. Selon ses réponses, eToro peut décider de limiter certaines de ses activités, notamment l'investissement dans les actifs les plus risqués. Le site propose également plusieurs ressources pédagogiques, des analyses, des guides des marchés financiers, afin d'accompagner les traders. Et ceux-ci peuvent s'entrainer sur un compte virtuel.

eToro et impôts

Les sommes gagnées sur la plateforme doivent être déclarées aux impôts lors de l'établissement de sa déclaration de revenus. eToro précise dans ses conditions générales que la société ne perçoit ou paye aucun impôt au titre des revenus gagnés ou perdus par les investisseurs : ces derniers doivent déclarer eux-mêmes tous ces éléments aux services fiscaux. Il convient d'abord de faire le total de ses gains et ses pertes pour l'année afin d'obtenir le solde net. Si l'activité de trading présente une perte nette, il est possible de la déclarer. En effet, si on ne peut le déduire du revenu global, il est possible de l'imputer sur les plus-values de même nature pour les dix années suivantes.

Les actifs financiers sont soumis à un impôt forfaire de 12,8%. Il est cependant possible de leur préférer l'application du barème de l'impôt progressif. Il faut, pour cela, en faire la demande expresse. Il faut ajouter la CSG, la CRDS et les prélèvements sociaux, d'un montant de 17,2%.

eToro ne proposant pas de compte-titre type PEA, il n'est pas possible de bénéficier de l'allègement d'impôt auquel ouvre droit ce type de produits. Le trader doit déclarer ce qu'il a gagné ou perdu, même si les sommes sont encore sur le compte d'eToro et n'ont pas été transposées sur son compte bancaire.