Réparations du locataire : lesquelles sont à sa charge

Pendant toute la durée du contrat de location, les réparations du logement considérées comme de l'entretien courant sont à la charge du locataire. Mais quelles sont au juste les réparations locatives concernées ?

Décret

Le décret n° 87-712 du 26 août 1987 définit avec précision les réparations locatives à la charge du locataire et celles à la charge du propriétaire. En cas de doute, il convient donc de se référer au détail de ce décret qui indique que le locataire prend en charge l'entretien courant du logement et des équipements et que
le propriétaire prend en charge les réparations non locatives du logement.

Liste

Les réparations locatives sont à la charge du locataire tandis que les réparations plus lourdes d'entretien du logement sont à la charge du propriétaire. On notera ainsi d'importantes différences entre les parties extérieures, les parties intérieures, la plomberie, l'électricité ou encore les autres équipements du logement.

Parties extérieures

Le locataire est chargé d'entretenir son jardin privatif (pelouse, massifs, arbres, allées, etc.), sa terrasse et son auvent. C'est à lui que revient la tâche du nettoyage et du désherbage mais c'est au propriétaire de veiller à ce que la végétation du jardin ne dépasse pas chez le voisin. Le locataire doit également entretenir les gouttières et les conduits extérieurs.

Ouvertures intérieures et extérieures

Les portes et les fenêtres font partie des réparations locatives. C'est donc au locataire de s'assurer du bon fonctionnement des ouvertures et d'entretenir leur mécanisme. Il doit également entretenir les stores, les volets, les vitres ainsi que les grilles de portail.

Parties intérieures

C'est au locataire d'assurer le bon état de propreté des murs, des plafonds et des sols. Il doit assurer le rebouchage des trous (tableaux, cadres, miroirs, etc.), remettre en place les matériaux de revêtement enlevés et s'occuper des petits raccords de tapisserie ou de peinture en cas de détérioration.

Plomberie

Les réparations locatives comprennent également la plomberie légère, concernant les canalisations de gaz et d'eau, le chauffage, l'évier et les appareils sanitaires. C'est au locataire d'assurer le bon fonctionnement en remplaçant les joints défectueux, en désengorgeant les canalisations ou encore en entretenant les robinets et les siphons.

Electricité

L'entretien d'une petite partie de l'électricité du logement fait partie des réparations locatives. C'est notamment le cas des prises de courant, des tubes lumineux, des interrupteurs, des ampoules, des fusibles et des gaines de protection.

Autres équipements

À la charge du locataire de maintenir en bon état d'autres éléments mis à sa disposition dans le logement comme l'électroménager, les éléments de décoration, les meubles scellés, les cheminées, les antennes ainsi que les capteurs solaires.

Autour du même sujet

Location immobilière

Annonces Google