Reprise du travail : visite et information de l'employeur

Un salarié de retour en entreprise suite à un arrêt maladie est censé reprendre son travail normalement. Toutefois, il se peut que la reprise du travail soit soumise à la réglementation en vigueur, en particulier en cas de longue absence du salarié.

Reprise du travail : de quoi parle-t-on ?

La reprise du travail est le moment où un salarié absent de l’entreprise pour motif de santé reprend effectivement son travail. Ce moment intervient en général lorsque l’arrêt maladie prend fin. Le salarié est alors tenu de reprendre son poste de travail.

Reprise du travail après un long arrêt

Si la reprise du travail s’effectue de façon normale dans la plupart des cas, la situation d’un salarié absent pendant plus de 30 jours est un peu particulière. Dans ce cas, la reprise de travail du salarié est conditionnée à une visite de reprise. D'autre part, si le poste du salarié n’est plus disponible, ce dernier doit alors être redirigé sur un emploi similaire.

Qui autorise la reprise du travail ?

C’est le médecin du travail qui autorise la reprise du travail dans le cadre d’une absence de longue durée.

Visite de reprise du travail

La visite de reprise du travail est obligatoire pour le salarié absent de son entreprise pendant au moins trente jours. Elle est organisée par l’employeur, et doit permettre de vérifier que le poste de travail est compatible avec l’état de santé du salarié, et envisager des ajustements si besoin.

Quand faire une visite de reprise du travail ?

La visite de reprise du travail doit être effectuée au plus tard dans les huit jours qui suivent la reprise du travail du salarié.

Puis-je reprendre le travail avant la visite de reprise ?

Il est effectivement possible de reprendre le travail avant la visite de reprise. L’employeur dispose au maximum de huit jours après la reprise pour faire effectuer la visite.

Comment informer son employeur de sa reprise du travail ?

L’employeur est généralement informé de la date de reprise du travail du salarié via l’arrêt de travail transmis par son salarié, et qui précise la date présumée de fin de l’arrêt. Cette date peut se décaler si l'arrêt est prolongé. Le salarié peut également en aviser directement sa hiérarchie si nécessaire.

Allaitement et reprise du travail

Le congé maternité permet à une jeune maman de profiter des premiers instants avec son bébé. Cette période de plusieurs mois est généralement propice à l’allaitement. Il n'existe, en revanche, pas de congé allaitement à proprement parlé et il est impossible d'étendre un congé maternité avec comme motif "l'allaitement".

Triple pontage coronarien et reprise du travail

La reprise du travail après un triple pontage coronarien suit généralement une absence de trois mois.

Hormonothérapie et reprise du travail

C’est le médecin généraliste, en accord avec le médecin-conseil de la Sécurité sociale, qui donne son aval à la reprise du travail d’un salarié absent pour hormonothérapie.

Reprise du travail et Covid

Un salarié atteint du Covid doit respecter une période d’isolement de quatorze jours avant de reprendre le travail.

Non reprise du travail après arrêt maladie

Un salarié qui ne revient pas à son poste après un arrêt maladie s’expose à des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement.

Autour du même sujet

Vie professionnelle