La garantie jeunes

Contrat d'accompagnement de jeunes en situation difficile, la garantie jeunes a été généralisée par le projet de loi travail voté en juillet 2016. À quoi sert-elle ? Quel est le montant de l'allocation ? Comment procéder à son inscription ? Éléments de réponse.

Définition de la garantie jeunes

La garantie jeunes qui a été expérimentée dans de nombreux départements avant d'être généralisée en 2017 est un dispositif d'État visant à accompagner le jeune vers un emploi ou une formation en le soutenant via une aide financière soumise à certaines conditions de ressources. Ce contrat est signé pour un an, renouvelable un an.
Elle est destinée aux jeunes précaires qui ne sont ni étudiants ni salariés. La cible principale de l'aide est les jeunes qui entrent sur le marché du travail mais qui ne trouvent pas d'emploi

La garantie jeune dans les missions locales

La mise en place du dispositif passe par le réseau des missions locales. Car c'est par l'intermédiaire d'un contrat entre le jeune et sa mission locale que des actions visant à insérer le jeune sont organisées : entretiens individuels, ateliers de mise en situation, stages, aide à la rédaction de CV et de lettres de motivation... Le jeune qui signe ce contrat s'engage à participer aux actions proposées.

Quel montant pour la garantie jeunes ?

En plus des actions qui ont pour but de favoriser l'accès à l'emploi du jeune, l'État verse une aide financière. Son montant s'élève à 497,01 €. Cette somme est versée tous les mois à terme échu ( à l'instar de la prime d'activité), c'est-à-dire au début du mois suivant la période concernée. Cette allocation est valable lorsque le jeune dispose de revenus d'activité inférieurs à 300 €. L'aide est ensuite dégressive. Lorsque le total de ressources est de 1 217 € (soit 80% du Smic en 2020), la garantie jeunes est supprimée.

Conditions d'obtention de la garantie jeunes

Le jeune doit d'abord vérifier que son département participe bien au dispositif. Par la suite, il doit respecter les conditions suivantes :

  • Avoir entre 16 et 25 ans
  • Ne pas vivre chez ses parents
  • Ne pas recevoir de soutien financier de ses parents
  • Ne pas être scolarisé ou salarié
  • Ne pas suivre une formation professionnelle
  • Avoir des ressources limitées à 497,01 euros, ou, dans certains cas,  646,11 euros.

Cumul de la garantie jeune

Si les ressources déclarées ne dépassent pas 300 euros la Garantie Jeune peut être cumulée (les allocations chômage et les indemnités de stage sont prises en compte). Au delà de cette somme, l'allocation est dégressive. A partir du moment ou le jeune touche plus de 80% du Smic, il n'est plus éligible.

Inscription à la garantie jeunes

Pour procéder à l'inscription à la garantie jeunes, le jeune doit s'adresser à la mission locale dont il dépend et déposer un dossier de demande. Il passera ensuite en commission qui autorisera ou refusera le contrat. À noter qu'il est possible de télécharger le formulaire Cerfa sur le contrat d'engagements réciproques de la garantie jeunes sur le site service-public.fr.

Aides sociales