La prestation d'acceuil du jeune enfant (Paje) en 2018

La prestation d'acceuil du jeune enfant (Paje) en 2018 La prestation d'accueil du jeune enfant, permet à certains foyers de bénéficier d'aide à l'arrivée d'un enfant. Demande, montant, simulation... Voici les réponses à vos questions concernant cette prestation versée par la Caf.

Définition de la Paje

La Paje est une aide financière attribuée par la Caisse d'allocations familiales (Caf) lors de la naissance ou de l'adoption d'un enfant dans un foyer. Cette prestation soumise à certaines conditions de ressources comprend plusieurs aides :

  • prime à la naissance ou à l'adoption,
  • allocation de base pendant 3 ans,
  • prestation partagée d'éducation de l'enfant ou complément de libre choix d'activité,
  • complément de libre choix du mode de garde.

Demander la Paje à la Caf

Pour obtenir la Paje, les futurs parents doivent déclarer la grossesse auprès de la Caf et de l'organisme d'assurance maladie dont ils dépendent. Il peut s'agir de la CPAM ou du RSI, par exemple, pour les travailleurs indépendants. Cette déclaration doit être effectuée pendant les 14 premières semaines de grossesse. Il faut également joindre le certificat médical rédigé par le médecin ou la sage-femme. À noter que pour bénéficier de la Paje, les revenus des demandeurs ne doivent pas dépasser un certain plafond.

Simulation de la Paje

Sur le site de la Caf, une simulation permet de connaître à quel montant d'aide il est possible de prétendre. Pour cela, il faudra indiquer le code postal, le numéro d'allocataire et la date de naissance. Attention à ne pas confondre cette prestation qui s'achève lorsque l'enfant a 3 ans avec les allocations familiales que les familles peuvent solliciter à partir du second enfant.

Montant de la Paje 2018

Le montant de la Paje varie selon plusieurs facteurs. Depuis le 1er avril 2018, les règles à connaître sont les suivantes : Dans le cas d'un enfant né à partir du 1er avril 2018, la prime de naissance s'élève à 941,66 euros. Dans le cas d'un enfant adopté, la prime à l'adoption sera de 1 883,31 euros. Ces deux aides sont en hausse de 2%, une première depuis 2013.

En revanche, l'allocation de base est en baisse de 7,5%. Désormais, elle s'élève à 170,71 euros par mois pour un taux plein, soit une perte mensuelle de 13,9 euros par mois. Pour sa part, le taux partiel atteint 85,36 euros.

Pour sa part, le congé parental est en augmentation de 1%. Depuis le 1er janvier 2018, il est de 396 euros pour un taux plein. La hausse est similaire pour le complément de libre choix de garde. Jusqu'à l'âge de 3 ans, le montant maximum est de 467,41 euros et la somme minimale de 176,82 euros.

Et aussi

Primes et avantages

Annonces Google