Escompte : définition simple et calcul

Escompte : définition simple et calcul Un escompte permet au chef d'entreprise d'obtenir des liquidités auprès de sa banque d'une autre manière. Il peut aussi être de nature commerciale.

Définition de l'escompte

Qu'est-ce que l'escompte ? Ce mot masculin peut être de deux genres : escompte bancaire et escompte commercial. L'escompte bancaire consiste à céder un effet de commerce (lettre de change, billet à ordre...) à une banque, en échange d'une avance de trésorerie immédiate. D'une part, l'escompte permet à un chef d'entreprise d'obtenir des liquidités auprès de sa banque. D'autre part, la banque ne rachète pas la créance, mais verse au créancier une somme correspondant au montant de l'effet de commerce, moins une commission. Au cas où la créance est impayée à la date d'échéance, la banque se retourne vers le créancier.

L'escompte commercial est une possibilité donnée au client de régler sa facture avant terme, en échange d'une remise. Le recours à l'escompte est une alternative au découvert bancaire. Le fournisseur détermine quelle solution, de l'escompte ou du découvert, lui permettrait d'entamer le moins possible sa marge bénéficiaire.

Calcul de l'escompte

L'escompte se calcule de deux manières en comptabilité. D'une part, le montant de l'escompte bancaire = montant de la créance hors taxes - commission de la banque + TVA. D'autre part, le montant de l'escompte commercial = pourcentage de remise x facture HT.

Traduction du mot escompte en anglais

Discount.
5% percent discount on cash payment.
5% d'escompte sur paiement au comptant.

Synonyme(s) du mot escompte

Escompte commercial : remise, ristourne, réduction, escompte sur règlement

Et aussi : 

Dictionnaire économique et financier

Annonces Google